2000 chefs de tribus libyennes jurent fidélité à M. Kadhafi

Mots clefs :  2000 chefs de tribus, Libye, Kadhafi, unité nationale, paix, Martyres, USA, mort de ben laden, opération psychologique, manipulation, média mensonges.

   Tripoli (LVO) : Pendant que l’opération psychologique américano européenne de "la fin de Ben Laden" suit son cours pour détourner l’attention de l’opinion publique du massacre de civiles innocents par l’OTAN en Libye et que les incrédules, qualifiés par leurs médias de "conspirationistes", s’épuisent à expliquer point par point que leurs politiques et leurs presses leurs mentent, 2000 chefs de tribus libyennes se sont reunis à Tripoli au cours d’un sommet historique.
 
   Les dignitaires libyens venus de toutes les régions du pays ont condamné les agressions des Croisés occidentaux contre leur peuple et soulevé les principaux points qui permettront de rétablir l’ordre, la sécurité et la paix dans la Grande Jamahiriya.
  
   Ce forum annuel a été, pour tous les chefs des tribus libyennes, un moment de retrouvailles fraternelles lors desquelles ils ont exprimé leur ferme opposition  aux agression militaires de l’OTAN contre la Grande Jamahiriya Libyenne.
 
  Lors de la conférence, tous les Chefs des Tribus Libyennes ont tenu à réaffirmer leur attachement aux valeurs nationales et leur totale fidélité et soutien au guide de la Révolution libyenne, Mouammar Kadhafi.

      Les sages ont présentés leurs sincères condoléances aux martyres tombés sous les attaques des "agents rebelles armés" et des bombardements croisés occidentaux et ont rendu un hommage tout particulier aux martyres Seif Al-Arab Kadhafi, 29 ans, civile et étudiant, aux trois petits enfants innocents, Seïf (2 ans), fils de Mohammad Kadhafi, la petite Carthage (3 ans), fille de Hanibal, et le bébé Mastoura (4 mois), fille du docteur Aïcha Kadhafi assassinés, ainsi que leurs amis et voisins, par l’OTAN à leur domicile pendant leur sommeil.

L’aviation militaire de la coalition internationale a lâchement tiré trois bombes de très forte puissance sur le domicile de Seif Al Arab Kadhafi ou se trouvaient Mouammar Kadhafi et son épouse qui n’ont pas été blessés, ce qui est scientifiquement impossible et inexplicable. Il sagirait là d’un "miracle" que les agresseurs croisés ont immédiatement essayé de cacher au publique et il semble que ce soit d’ailleurs la raison principale pour laquelle, ils ont immédiatement activé leur opération psychologique pour occuper l’opinion publique avec "la mort de Ben Laden".

  De plus, ce lâche assassinat des membres de la famille du Guide de la révolution, Mouammar Kadhafi, a immédiatement provoqué une vague de protestation populaire semant la panique chez les criminels américains et européens. 

   A l’annonce de l’agression contre la famille du leader Kadhafi, la réaction ne s’est pas fait attendre et les tripolitains se sont rués en direction des représentations diplomatiques des pays agresseurs et les ont dévastés.  Face au fiasco de Sarkozy, Obama et compagnie, les médias occidentaux ont lancé l’intox selon laquelle "ce serait l’armée libyenne qui aurait attaqué les représentations diplomatiques européennes et américaines".  en réalité, selon des témoins sur place, les forces de l’ordre libyennes n’ont pu intervenir craignant d’être une nouvelles fois accusées injustement par l’occident de s’en prendre aux manifestants pacifiques.
 
   La Libye est soumise à une zone d’exclusion aérienne imposée par la résolution 1973 de l’ONU votée sous de fausses accusations selon lesquelles l’armée libyenne auraient bombardé des populations civiles, ce qui a été démenti par la Russie qui surveille ce pays depuis l’espace et qui a déclaré à la télévision russe que les militaires de la fédération de Russie n’ont enregistré aucun bombardement, dénonçant ainsi les mensonges des croisés.
 
   Les criminels de guerre de la coalition internationale profitent de cette résolution pour détruire les infrastructures du pays tout en prenant pour cible des quartiers résidentiels civiles, des cliniques et des hopitaux à travers les villes du pays. Ces crimes ne sont pratiquement pas rapportés par la presse occidentale et arabe qui continue de couvrir les criminels de guerres de l’OTAN en trompant l’opinion publique internationale. 

   La population libyenne a, depuis le début de l’agression, essayé de faire entendre sa voix au monde pour expliquer que le soulèvement qui touche son pays n’est pas le fait d’une "révolution populaire pacifique" mais d’une "stratégie criminelle arméé",. Elle a rejetté les accusations selon lesquelles les forces de l’ordre s’en seraient prises aux populations civiles.

   Les chefs des Tribus libyennes, lors du sommet annuel, ont dressé un état de la situation sécuritaire du pays et des conséquences des agressions croisées coloniales et ils ont décidé à l’issue de ce forum, une "amnistie générale nationale" afin de préserver la cohésion et la paix dans la Grande Jamahiriya Arabe.

   Lors du forum que l’on pouvait suivre en directe à la télévision et sur internet sur les sites www.ljbc.net et www.stcom.net les chefs des tribus se sont mis d’accord afin d’organiser des marches pacifiques à partir de toute la Grande Jamahiriya libyenne en direction des rebelles afin de les désarmer et les appeler à la raison.

   Les 2000 chefs de tribus se sont levés et tous ensemble ont scandé avec vigeur : "Allah O Mouammar O Libya O Bas"   Allah et Mouammar et la Libye et c’est tout !
 
   Suite à cet évènement qui s’est achevé vendredi, les Chefs et Cheikhs des tribus libyennes ont envoyé un télégramme au "chef de la révolution, le héros et le chef de la bataille pour la dignité et l’honneur, Muammar Al-Kadhafi."

   Dans leur câble, les chefs et cheikhs des tribus libyennes ont exprimé leur fierté envers le chef, le symbole de la dignité et l’unité nationale. Ils ont souligné leur volonté d’affronter l’agresseur Croisé  représentée par l’OTAN et leur volonté de gagner le Martyre pour voir leur Libye libre et forte.

   "Nous sommes vos soldats fidèles qui ne vous laisseront jamais tomber parce que nous sommes les fils des Moudjahidines, qui non seulement ne se rendront jamais, mais qui gagneront soit la Victoire soit le Martyre," ont déclaré l’ensemble des 2000 Chefs et Sheikhs des Tribus libyennes dans leur câble.

Hassan Alliby www.stcom.net

Note : Le système libyen est basé sur l’alliance de trois grandes tribus principales, en l’occurrence la tibu el Kadhafa à laquelle appartient le numéro un libyen, la tribu Warfala ainsi que la tribu Makarha