Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

08/08/2020

35e anniversaire de la création du Conseil national sahraoui


35e anniversaire de la création du Conseil national sahraoui

Abdelaziz défie les blindés du Maroc

Le président sahraoui, Mohamed Abdelaziz, a usé, dimanche soir à Aouserd, d’un ton guerrier pour exprimer la détermination du peuple sahraoui à arracher sa liberté.

Aouserd (camps des réfugiés sahraouis)
De notre envoyé spécial

 
 «Notre peuple ne reculera pas devant la répression»

Vêtu d’un treillis militaire, Mohamed Abdelaziz a laissé de côté son habituel discours diplomatique, à l’occasion du 35e anniversaire du Conseil sahraoui. Cette fois, il a préféré s’adresser directement au Maroc, en lui réitérant que «la RASD est un choix irréversible et la République sahraouie vaincra». «Que le Maroc sache que ni ses blindés, ni son armée et ni sa répression ne nous font peur. Nous préférons vieillir et continuer notre combat dans les prisons du Makhzen que de fuir nos terres ou de vivre en exil», a-t-il asséné. Et d’ajouter : «Nous n’allons pas fuir Smara, El Ayoun, Tan Tan, Boudjdour et Aouserd, nous resterons sur nos terres et nous ne tomberons pas dans le piège du Makhzen», a-t-il encore affirmé. Continuant sur sa lancée, le SG du Front Polisario a estimé que «le chauvinisme aveugle marocain ne nous fait pas peur. Nos enfants, nos femmes, nos jeunes et nos vieux sont plus forts que l’armée ou la répression marocaine dans nos territoires occupés.»

Opération suicidaire

Evoquant la dernière attaque du camp de la liberté de Gdeim Izik, près d’El Ayoun, le SG du Front Polisario n’a pas hésité à comparer celle-ci à l’insurrection du 17 juillet 1970 à Zemla.«L’histoire se répète : à chaque fois que les Sahraouis se lèvent pour revendiquer leur droit, le Maroc fait usage des mêmes appareils répressifs», estime-t-il. Le Président sahraoui va encore plus loin en qualifiant les événements de Gdeim Izik d’«opération suicidaire». Ainsi, affirmera-t-il que «le 8 novembre est un tournant décisif pour le peuple sahraoui, le régime marocain est au banc des accusés».

Pour lui, désormais, le monde a su ce qui s’est passé réellement à Gdeim Izik, malgré l’embargo médiatique imposé à la ville d’El Ayoun. D’ailleurs, il n’a pas omis de rappeler le dernier rapport accablant de Human Rights Watch et la condamnation du Parlement européen sur ce qui est qualifié de tragédie de Gdeim Izik. Une tragédie dont on ignore encore le nombre de victimes vu l’embargo médiatique imposé par les forces de la répression à l’entrée d’El Ayoun. «On n’a pas encore le bilan officiel des événements de Gdeim Izik, mais ce qui est sûr, il y a eu des dizaines de morts, des centaines de blessés et de disparus», affirme
Abdelaziz.

Victoire

Le président sahraoui pense que «l’attaque sauvage du camp de la liberté est la preuve d’un échec du gouvernement et du colonialisme marocain.» Le roi multiplie, selon lui, ses «dérives» face à «un peuple qui ne reculera pas devant la répression», promet-il. «La ville d’El Ayoun, actuellement sous embargo médiatique, est pleine de prisons, mais la population d’El Ayoun est plus que jamais armée d’esprit de résistance et d’union», devait assurer le président Abdelaziz. Optimiste, il dit être convaincu que «les événements de Gdeim Izik vont nous donner un nouveau souffle à l’intifada ; le but du Maroc est de vider la ville d’El Ayoun de sa population, mais les Sahraouis vont rester malgré la répression.»

M. Abdelaziz est allé jusqu’à qualifier de «victoire» des Sahraouis, l’attaque du camp de la liberté. Le président sahraoui a, par ailleurs, estimé que la manifestation qu’a organisée Mohamed VI, dimanche, à Casablanca, pour dénoncer la position algérienne et celle de quelques partis de gauche espagnols d’un «échec». Pour lui, «le Maroc veut camoufler son échec par la tenue d’une telle manifestation en voulant laver son crime qu’il a commis à El Ayoun le 8 novembre dernier.»

Le président du Conseil national Sahraoui : «Le recours aux armes est une nécessité»

Intervenant à l’occasion d’une conférence de solidarité avec les victimes de Gdeim Izik, le président du Conseil national sahraoui, Khatri Adouh, a franchi allègrement la ligne rouge. «Le recours aux armes est une nécessité vu les circonstances actuelles, parce que le Maroc s’entête à la violation des droits de l’homme et de la torture dans les territoires occupés», a-t-il déclaré. Ce responsable n’a pas omis de saluer la dernière position du Parlement européen, condamnant la «dérive» marocaine à El Ayoun. Il a par ailleurs profité de l’occasion pour démentir les «dernières allégations» du colonisateur en ce qui concerne les retraits de soutien à la RASD de certains pays. «Contrairement à ce qu’a avancé le Maroc, les amis de la RASD sont restés les mêmes, aucun pays n’a retiré sa reconnaissance de la RASD», a tenu à rassurer Khatri Adouh. La célébration du 35e anniversaire du Conseil national sahraoui a été caractérisée par l’organisation d’une marche de solidarité avec les victimes du «camp de la liberté» et des activités culturelles. Un documentaire émouvant a été projeté pour témoigner de l’atrocité de la répression qu’ont réservée les forces d’occupation marocaine à une population sans défense, qui ne demande qu’à vivre dans la dignité et la liberté.

 

A lire aussi
Des sites Internet ciblés par des hackers étrangers
Sécurité des systèmes informatiques algériens Des sites Internet ciblés par des hackers étrangers 23 Novembre 2010 Plusieurs sites Internet algériens sont la cible de pirates informatiques, ces derniers jours. Le dernier en date à avoir ...
Lire la suite...
L’Iran est prêt à entamer des pourparlers bilatéraux avec le Danemark
L'Iran est prêt à entamer des pourparlers bilatéraux avec le Danemark19/11/2010 "L'Iran est prêt à engager un dialogue bilatéral avec le Danemark, en matière des droits de l'Homme", a déclaré ...
Lire la suite...
Le Makhzen perd pied
La solidarité internationale s’intensifie autour de la lutte du peuple sahraoui Le Makhzen perd piedLa dernière résolution du Parlement européen en faveur de l’autodétermination du peuple sahraoui a semé la ...
Lire la suite...
Ahmadinejad rejette toute pression avant de voir Medvedev
Ahmadinejad rejette toute pression avant de voir Medvedev18/11/2010 Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, s'est dit prêt à des négociations sur le programme nucléaire de son pays mais a rejeté toute ...
Lire la suite...
« Israël » incapable d’encourager ses militaires à faire la guerre
"Israël" incapable d’encourager ses militaires à faire la guerre19/11/2010 L’armée israélienne s’inquiète du manque de motivation de ses soldats pour les combats et compte utiliser des robots sur les scènes ...
Lire la suite...
La France dans le bourbier du Sahel
Al-Qaïda lui demande de négocier avec Ben Laden La France dans le bourbier du Sahel La France s’enlise de plus en plus dans le «bourbier» du Sahel tant elle devient l’une des cibles du ...
Lire la suite...
Israël dénonce la publication de noms de militaires accusés de crimes de guerre
Israël dénonce la publication de noms de militaires accusés de crimes de guerre20/11/2010 L'armée d’occupation israélienne a déploré, vendredi, la diffusion sur internet d'une liste de 200 militaires avec leurs ...
Lire la suite...
Bakri s’excuse envers le Hezbollah et appelle les sunnites à réviser leurs posit
Bakri s'excuse envers le Hezbollah et appelle les sunnites à réviser leurs positions25/11/2010 Le prédicateur islamiste Omar Bakri, a présenté ses excuses au Hezbollah et remercié Sayed Hassan Nasrallah pour son ...
Lire la suite...
ATTAQUE CONTRE LE CAMP DE GDEIM IZIK
ATTAQUE CONTRE LE CAMP DE GDEIM IZIK Le Maroc n’est pas sorti de l’auberge Le Premier ministre sahraoui a épinglé José Luis Zapatero dont le pays porte une responsabilité historique dans le conflit du Sahara ...
Lire la suite...
Les bases utilisées par un pays agresseur seront notre cible (Pasdarans)
Les bases utilisées par un pays agresseur seront notre cible (Pasdarans) ...
Lire la suite...
Des sites Internet ciblés par des hackers étrangers
L’Iran est prêt à entamer des pourparlers bilatéraux
Le Makhzen perd pied
Ahmadinejad rejette toute pression avant de voir Medvedev
« Israël » incapable d’encourager ses militaires à faire la
La France dans le bourbier du Sahel
Israël dénonce la publication de noms de militaires
Bakri s’excuse envers le Hezbollah et appelle les
ATTAQUE CONTRE LE CAMP DE GDEIM IZIK
Les bases utilisées par un pays agresseur seront

Mots clés: , , , , , , , , ,

Plus d’histoires de

About