Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

15/12/2017

Crise Malagasy : Le GTT International-Genève demande la destitution de Rajoelina


Lettre ouverte à la SADC et à la Communauté Internationale

Crise Malagasy : Le GTT International-Genève demande la destitution de Rajoelina

Nous prenons acte du refus de Rajoelina de se rendre à Dar-Es-Salam (Tanzanie) pour y rencontrer le Président Ravalomanana, rencontre organisée par la France avec l’aide de la Tanzanie, actuellement aux commandes de la SADC.

Ce refus illustre encore une fois l’attitude arrogante et méprisante que le chef putschiste a toujours manifesté tout au long du processus de sortie de crise. C’est donc la preuve que Rajoelina constitue le principal blocage à toute recherche de solution. Il n’a nullement l’intention de collaborer pour trouver une issue à la crise. A ses yeux, le sort des 20 millions de Malagasy importe peu pourtant, le pays est à terre et le peuple s’enfonce dans une misère extrême :

  •    77% de la population vivent, plus exactement survivent dans la pauvreté, selon le magazine Forbes. Cette détresse de la population est bien visible du moins dans la capitale où de plus en plus de Malagasy vendent leurs biens personnels au marché pour survivre.
  •     pillages permanents des richesses nationales par des trafics à grande échelle en tout genre en particulier les bois de rose, espèce endémique à Madagascar.
  •    Violations graves et répétées des droits de l’homme avec les intimidations, arrestations voire assassinats d’opposants,
  •    une insécurité généralisée, de nuit comme de jour, où les malfaiteurs utilisent de plus en plus des armes de guerre,
  •    massacres à grande échelle et exactions en tout genre de la population civile dans la région du sud de l’île.

Ce dernier point mérite en effet une attention particulière de par sa gravité. Sous-couvert de l’opération spéciale « Tandroka » qui consiste à traquer les bandits voleurs de zébus (dahalo), les forces de l’ordre ont commis des violences et exactions graves à grande échelle avec comme conséquence : plusieurs centaines de victimes civiles, plusieurs dizaines de villages entièrement incendiés provoquant un déplacement massif de population, le rapport d’Amnesty International ainsi que les nombreux témoignages locaux l’atteste. Si ce n’est pas du nettoyage ethnique, cela y ressemble fort. Qu’y a-t-il justement derrière cette opération ? La question mérite d’être posée.

Actuellement, plus rien ne justifie l’attentisme et les tergiversations de la Troïka sauf à vouloir tuer les Malagasy à petit feu. Ces derniers en ont marre de l’attitude de la Troïka. Ils ne doivent pas être sacrifiés sur l’autel des petits jeux et arrangements entre groupes d’intérêts privés et/ou  nationaux.

Aussi, l’urgence de la situation nous oblige à aller au-delà de ce qu’a prôné M. Louis Michel dans sa déclaration lors de la 24ème session parlementaire ACP-UE au Surinam. Il a en effet exhorté la SADC de « prendre toutes les mesures nécessaires », y compris le « recours aux sanctions », pour une application intégrale de la feuille de route, notamment son article 20 (le retour des exilés politiques y compris le Président Ravalomanana.

  Nous demandons à la SADC avec l’aide de la Communauté Internationale de prendre des mesures coercitives pour destituer Rajoelina pour le salut du peuple Malagasy.

Si la France veut prouver sa bonne foi et rompre vraiment avec ses anciennes pratiques, elle devrait œuvrer dans ce sens à commencer par :

  •          cesser tout soutien et aide directe ou indirecte, civile ou militaire ou toute autre forme à ce régime criminel,
  •          mettre fin aux ingérences et manœuvres de déstabilisation qui ne feraient qu’attiser la haine des Malagasy envers la France.

En outre, nous voulons aussi mettre en garde la France et la SADC contre toute intention de mettre à l’écart le Président Ravalomanana aux futures élections. Nous refusons catégoriquement la solution du NI NI (Ni Ravalomanana, Ni Rajoelina) que la France tente d’imposer. Légalement, rien ne peut interdire la candidature du Président Ravalomanana, seul capable aux yeux des Malagasy de les extraire de l’abime dans lequel ils se trouvent et de leur rendre la dignité perdue. Quant à Rajoelina, libre à lui de se présenter ou non sauf qu’en vertu des Accords de Cotonou, il lui est interdit d’être candidat aux présidentielles en tant qu’auteur d’une prise illégale du pouvoir.

Enfin, nous tenons à rappeler que Madagascar n’est plus une colonie, ni un département d’outre-mer mais un pays souverain. La SADC qui est en charge d’apporter une issue positive à la crise doit privilégier le sort des 20 millions de Malagasy et rien d’autres. Elle ne doit pas se rendre complice de la France et de ce régime illégal, criminel et totalitaire source de tant de malheur pour les Malagasy.

 GTT INTERNATIONAL – GENEVE

Collectif des Patriotes Malagasy
15, rue des Savoises
GENEVE – SUISSE


 

A lire aussi
Pas d'excuse, il est temps d'agir ! Le concours de la muraille verte commence le 12 Janvier 2012
De Green Charter South Europa Le concours de la Grande Muraille verte démarre aujourd'hui : 12 Janvier 2012 ! Le but du concours est de transmettre un message fort, de façon à faire ...
Lire la suite...
SYRIE Les vrais visages de l’opposition
Luis E. Lopez Dominguez IL n’y a plus aucune marge d’erreur. Ni de questions à poser. Les médias occidentaux ont fait du bon travail, et le soutien financier et militaire anglo-américain ...
Lire la suite...
Enquête indépendante : Merah serait mort dès les premières heures du siège !
Exclusivité WikiStrike D’après une source au centre de l’évènement, Mohamed Merah a désiré se rendre tout de suite après l’arrivée du Raid. Il en aurait alors été empêché par les forces ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [14-10-2011]
Mise à jour à 15h41 : Zuma le lâche se prosterne devant l'OTAN Heure ZERO, début du soulèvement ! ...
Lire la suite...
Guinée-Bissau : un bloc lusophone contre les anglophones et les francophones
Le 12 avril dernier, dans l'entre-deux tours des élections présidentielles, le président intérimaire de la Guinée-Bissau (voisine du Sénégal) Raimundo Pereira et le Premier ministre Carlos Gomes Junior (favori du  ...
Lire la suite...
Alep, où seul le chaos règne (enquête)
Quatre mois se sont écoulés sur les combats à Alep. La ville ne ressemble pas aux autres villes syriennes embourbées dans le conflit. Elle constitue désormais un tournant décisif dans ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye et des USA [03-11-2011]
UNE ATTAQUE DES MERCENAIRES DE L' OTAN IVRES CONTRE L'HÔPITAL DE TRIPOLI MENE À DES AFFRONTEMENTS INTENSES    International (LVO) : Des précisions supplémentaires ont été rapportées à Ozyism qui signale ...
Lire la suite...
Mise à jour 23h55 :  Nouvelles de Syrte, Sebha, Tripoli, Seif Al Islam et Bani walid Quelques éclaircissements sur la situation en Libye. Etats Unis d'Afrique (LVO) :  "Tout d'abord quiconque est familier avec ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [30-09-2011]
Mise à jour à 20h05  : Docteur Ibrahim Moussa est sain et sauf!! (Confirmé) Les mercenaires de L'OTAN sont tombé dans un grand piège à Syrte avant de se retirer ...
Lire la suite...
Le Ministère français des Affaires sociales et de la Santé paralysé par un jeune hacker algérien
Un jeune pirate algérien se venge de la France en commémoration du 1er novembre 1954. En souvenir de la lutte pour l’Indépendance, ce hacker a jugé bon de paralyser tout le ministère ...
Lire la suite...
WWW.GREENCHARTER.COM – Pas d’excuse, il est temps d’agir
SYRIE Les vrais visages de l’opposition
Enquête indépendante : Merah serait mort dès les
Nouvelles de Libye [14-10-2011]
Guinée-Bissau : un bloc lusophone contre les anglophones
Alep, où seul le chaos règne (enquête)
Nouvelles de Libye et des USA [03-11-2011]
MISE À JOUR DU COEUR DES ÉVÉNEMENTS !
Nouvelles de Libye [30-09-2011]
Le Ministère français des Affaires sociales et de

Mots clés: , , , , , , , , , ,

  • Andao

    Ami(e)s Malagaches, BOUGEZ-VOUS BON SANG!!!
    Ne vous laissez pas faire, il faut lutter. N’acceptez jamais que vos terres si riches soient la proie de prédateurs et kléptocrates de tout poil. Regardez les gazaouis qui ne comptent même pas le 1/10ème des Malagaches mais qui n’acceptent jamais la colonisation israëlienne. Ils tiennent à leurs terres, petites soient-elles.
    N’ayez jamais confiance en ces machins: SADC,UA et blablabla..Ils sont noyautés par les occidentaux. Ils vous nik les mozambikains et les sudaf.

    ALLEZ !! FRERES ET SOEURS MALAGACHES, BATTEZ-vous !!

Plus d’histoires deDémocratie

About LVO