Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

24/02/2020

Guinée-Bissau : un bloc lusophone contre les anglophones et les francophones


Le 12 avril dernier, dans l’entre-deux tours des élections présidentielles, le président intérimaire de la Guinée-Bissau (voisine du Sénégal) Raimundo Pereira et le Premier ministre Carlos Gomes Junior (favori du  second tour) ont été arrêtés par un «commandement militaire» basé à l’état-major de l’armée, qui dénonçait la signature d’un accord secret avec l’Angola.Les militaires ont ensuite engagé des discussions avec d’ex-opposants pour former un gouvernement d' »union ». Le  coup d’Etat a suscité des condamnations internationales unanimes y compris de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui a décidé d’envoyer une force de maintien de l’ordre dans ce pays.

 Le 7 mai lors de la réunion du conseil de sécurité des Naitons-Unis, le Rwandais Joseph Mutaboba, chef du Bureau intégré des Nations unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (Uniogbis) révélait dans un langage codé la lutte d’influence entre Angola et Nigéria qui se joue en Guinée-Bissau. « La communauté internationale se doit d’être unie dans son engagement. Il est essentiel que tous les partenaires internationaux se mettent d’accord sur une réponse commune », expliquait-il. De l’avis de nombreux analystes l’Angola s’emploie via la CPLP (la Communauté des pays de langue portugaise) à faire condamner les putschistes tandis que le Nigeria a convaincu la Cedeao  (et notamment les francophones – Sénégal et Burkina Faso) de leur être plus favorable.

L’Angola en 2011 a soutenu discrètement Laurent Gbagbo en Côte d’ivoire. Des accords commerciaux ont été signés avec la Guinée-Bisau, qui prévoyaient notamment qu’une société angolaise qui exploite un gisement de bauxite construise un port en eau profonde ainsi qu’une ligne de chemin de fer vers le Mali, risquant ainsi de concurrencer le port de Dakar.

Des soldats angolais (Missang) puis des armes lourdes (y compris de schars d’assaut) ont été acheminées dans ce pays sans que l’armée bissau-guinéenne n’en soit avertie. Voyant dès avant les élections présidentielles que cette présence inquiétait l’armée bissau-guinéenne coutumière des coups d’Etat Luanda avait annoncé un possible retrait.

Le 18 mai soit le jour même où un contingent de la Cedeao (plus de 600 hommes) débarquait en Guinée Bissau, l’Angola et le Portugal faisaient adopter à l’unanimité au Conseil de sécurité une résolution sanctionnant les auteurs du coup d’Etat bissau-guinéen (alors que jusqu’ici l’ONU avait pris l’habitude de laisser la Cedeao agir en première ligne pour ensuite s’aligner sur elle (sur l’affaire malienne). Boundi Ouoba du journal bukinabe Le Pays laisse entendre qu’il y a là une instrumentalisation dangereuse du Conseil de Sécurité de l’ONU par l’Angola.

L’épisode illustre la montée en puissance de l’Angola dans la région.

L’Angola défend une position ambiguë depuis quelques mois à l’égard des puissances occidentales. Hostile à la reconnaissance du Conseil national de Transition libyen en septembre 2011, il s’est abstenu sur la résolution qui condamne le régime syrien, comme sur celle qui prône une enquête au Sri Lanka, allant en cela moins loin que son allié traditionnel cubain par exemple. En novembre dernier, le président angolais avait annoncé son intention d’acheter des parts dans des grands groupes industriels portugais comme Energias de Portugal et REN (alors pourtant que deux tiers des Angolais vivent avec moins d’un dollar par jour ou que seuls 25 % des enfants sont scolarisés). La banque angolaise BIC a acheté le Banco Português de Negócios et une société de Luanda s’est procuré la principale fabriquant de meubles du Portugal (le Brésil aussi, premier employeur en Angola, investit massivement au Portugal). L’Angola est aujourd’hui une des économies les plus dynamiques du Golfe de Guinée avec le Nigéria et le Ghana.

Se dirige-t-on en Afrique de l’Ouest vers une opposition ponctuelle entre un bloc luso-brésilo-angolais d’une part et les anglophones et les francophones d’autre part ?

Source : atlasalternatif

Lire aussi :  Nouveau coup d’État militaire en Guinée-Bissau 

A lire aussi
Marche mondiale vers Jérusalem le 30 mars 2012
Par Global March to Jerusalem Le 30 mars 2012, de tous les continents, nous convergerons et nous nous rassemblerons le long des frontières palestiniennes avec la Jordanie, l'Egypte, la Syrie et ...
Lire la suite...
Tentative d’assassinat contre le Dr Oumar Mariko
L’ALNEF dénonce la tentative d’assassinat du Dr Oumar Mariko et exige une enquête indépendante du gouvernement Malien   27 February 2012 Le Réseau de la Gauche Africaine (ALNEF) a appris avec stupeur la ...
Lire la suite...
Le wahhabisme comme « arme de destruction massive ».
Par Smaïn Bédrouni (LVO) : Afin de permettre une meilleure compréhension des conflits qui touchent le monde arabo-musulman et que les médias et politiques occidentaux, dans leurs réjouissances à peine voilées, ...
Lire la suite...
Solidarité avec Noam Gur et Alon Gurman, deux jeunes israéliens qui refusent d’accomplir leur service militaire « Nous refusons de servir une armée d’occupation et d’apartheid »
  Noam Gur et Alon Gurman se présenteront, lundi 16 avril, au bureau de recrutement de la base militaire de Tel Hashomer, où ils vont affirmer leur refus de servir dans ...
Lire la suite...
Son exellence, monsieur l'Ambassadeur de Libye en France, Le Martyre Mr. Omar brebesh Rahmatoullah Aleyh
International (LVO) : finalement, l'Organisation "Human Rights Watch" s’est enfin autorisée à publier un rapport décrivant l'une des plus atroces tortures de l'histoire.  Mais ce n'est qu'un an après, une ...
Lire la suite...
Qui veut pousser l’armée algérienne à entrer au Mali ?
Des sources concordantes croient savoir que les tentatives algériennes de libérer les sept otages algériens détenus par les terroristes du Mujao, au nord du Mali, sont constamment court-circuitées par des ...
Lire la suite...
Médiasmensonges : "Kadhafi voudrait faire sauter Tripoli"
     Tripoli (LVO) : Alors que les médias aux ordres de l'OTAN criminel, prétendent que "les rebelles libyens ont consolidé leurs positions dans l'Ouest, près d'Al-Assabaa, ville stratégique à 80 km ...
Lire la suite...
Les habitants de Benghazi, Syrte, Tobrouk, Misurata, se ralient à Kadhafi
Les habitants des villes de Benghazi, El-Beida , Syrte, Misurata et Tobrouk témoignent leur totale soutien et ralliement avec le leader de la Révolution. Des images de bombardements de Bab Al-Azizia par ...
Lire la suite...
Washington sur Seine ? Ces ministres de François Hollande qui ont été formés par les Américains
La French American Fondation est connue pour sa formation, les “Young Leaders”, réservée à une dizaine de jeunes surdiplômés chaque année. Sur les huit socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis ...
Lire la suite...
Communiqué de la Resistance Verte du 5 Avril 2012
Traduction de LVO : Enfants de la Libye, je vous annonce une grande victoire. La Résistance verte a libéré et conquis les villages et les régions d'El Jamile et Ragdaline. Nous avons répondu ...
Lire la suite...
Marche mondiale vers Jérusalem le 30 mars 2012
Tentative d’assassinat contre le Dr Oumar Mariko
Le wahhabisme comme « arme de destruction massive ».
Solidarité avec Noam Gur et Alon Gurman, deux
Guerre de l’OTAN contre la Libye : « Human
Qui veut pousser l’armée algérienne à entrer au
Médiasmensonges : "Kadhafi voudrait faire sauter Tripoli"
Les habitants de Benghazi, Syrte, Tobrouk, Misurata, se
Washington sur Seine ? Ces ministres de François
Déclaration du Major-général « Harb » (Armée Verte de la

Mots clés: , , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deAfrique

About LVO