Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

24/07/2019

Interview d’Annie Machon, ancien agent du MI5


Illizi a écrit:

Interview d’Annie Machon, ancien agent du MI5

Cela fait plus de dix ans qu’Annie Machon et David Shayler ont démissionné du MI5 pour dénoncer une action terroriste effectuée sous fausse bannière par le Renseignement britannique en Libye, ainsi que d’autres pratiques mensongères des Services secrets au Royaume-Uni et à l’étranger. En 2006, Annie Machon prononça un discours-programme qui fit date à la "Conférence de Chicago pour la vérité sur le 11 Septembre" (Chicago 9/11 Truth Conference), présentant son histoire à une large audience. En 2006 et 2007, Machon a organisé trois tournées en Angleterre et en Europe continentale pour William Rodriguez. Elle a voyagé et discouru avec lui à plus de quarante occasions. Elle a aussi organisé des tournées de conférences pour Richard Gage et David Ray Griffin et partagé une tribune avec Cynthia McKinney à Amsterdam en 2007. À partir de mai 2009, Annie Machon interviendra à plusieurs reprises au Canada (*).

911blogger : Mme Machon, quelle est votre relation actuelle avec David Shayler? Pensez-vous encore qu’il ait fait une véritable dépression ou bien que cette dépression était peut-être en quelque sorte préméditée dans le but de faire passer pour des cinglés les défenseurs de la vérité sur le 11/9?

Machon : Cela fait presque trois ans que nous nous sommes séparés, David et moi, et je vis actuellement en Allemagne avec mon partenaire et Molly notre chatte.


J’ai très peu de contact avec David, aujourd’hui, ce qui est étrange étant donnée l’intensité de nos années passées ensemble quand nous avons dénoncé ces affaires, nous nous sommes cachés en Europe, nous avons assisté à l’arrestation de nos amis, de nos familles et de nos soutiens, nous avons vécu en France trois ans et nous avons survécu à deux procès très médiatisés.

Quel dommage que tout ceci se soit produit juste avant que l’Internet, les archives électroniques des médias et YouTube ne deviennent endémiques – car à ce moment-là les gens auraient pu voir, d’un simple clic de souris, l’ampleur du scandale, les épreuves que nous avons endurées et la brutalité de la réaction du gouvernement et des Agences de renseignement. L’histoire a, depuis, largement été oubliée par les médias et mon livre (qui décrivait toute l’affaire) a été enterré.

Notre engagement dans le mouvement du 11/9 a commencé en 2005 à une conférence journalistique où nous essayions de promouvoir le livre, lorsqu’un important activiste anglais du 11/9 nous a approchés. Les "chasseurs de têtes" du mouvement anglais alors naissant nous recherchaient activement et durant la première année, le nom et le profil de Shayler les a vraiment aidés à construire cela – des interviews dans les médias, des tournées de conférences, etc.

Alors il a commencé à devenir de plus en plus lunatique et intraitable sur ses avis, jusqu’à ce qu’il se mette à parler en public de théories marginales et spéculatives, telles que "il n’y avait pas d’avions" ; toute la campagne fut alors ridiculisée par les médias britanniques.

En 2006, je travaillais d’arrache-pied à la construction du mouvement avec des interviews et des tournées de conférences. Vers la fin de notre relation, David et moi nous disputions constamment au sujet de son approche et ce fut une raison de notre séparation car cela me mettait en colère qu’avec ses positions, il compromette le travail de tellement de gens.

Cela dit, il s’agissait à mon avis d’une véritable dépression. Je crois que le culte du héros dénonciateur par certains secteurs de la société et sa diffamation par d’autres, ajoutés à l’isolement constant et à la lutte pour la survie, l’ont inévitablement conduit à cette mentalité de victime (sacrificielle/de Messie). Je pense que c’était seulement un mécanisme de survie d’un esprit traumatisé.

Cela m’attriste terriblement qu’un homme ayant agi avec courage et avec les meilleures intentions du monde ait pu être traité de la sorte et mis dans un tel état. Cela me met en colère que les principaux médias aient non seulement été trop mous pour demander des comptes aux espions et au gouvernement, mais à l’inverse, aient conspiré pour détruire la réputation d’un brave homme.

Cela dit, il est assez difficile d’amener le grand public à ne serait-ce que se poser les questions de base sur le 11 Septembre. Je pense qu’initier les gens au 11/9 via des sujets tels que le "No Plane Theory" (théorie selon laquelle il n’y avait pas d’avions) ou les rayons de l’espace, sans parler de l’auto-proclamation messianique, cela ne peut que faire du tort au mouvement.

911blogger : Sans forcément citer de noms, avez-vous rencontré des employés du MI5 impliqués dans le noyautage du mouvement pour la vérité sur le 11/9 en Angleterre ?

Machon : Je doute que même le MI5 puisse être suffisamment incompétent pour y envoyer quelqu’un que je reconnaîtrais !

Il y a un embrouillamini très britannique dans la manière dont la surveillance est faite dans le Royaume-Uni. Ce n’est pas seulement du MI5 dont nous avons à nous préoccuper, il y a aussi les branches des sections spéciales de la police (c.-à-d. les polices secrètes – chaque force en a une), ainsi que les compagnies privées de sécurité en plein développement, qui sont utilisées pour surveiller les activistes – et, bien entendu, tout cela peut être formellement nié. Le New Statesman Magazine comportait un bon article à ce sujet.

Aussi, le travail est bien délimité à l’intérieur du MI5. Les officiers du Renseignement (dont je faisais partie) s’occupent de coordonner les opérations; les agents sont des personnes engagées spécifiquement pour infiltrer des groupes et leurs identités sont un secret bien gardé, même au sein du Service. Ainsi, il serait extrêmement improbable que je tombe sur une personne que je serais susceptible de reconnaître.

Cela dit, j’ai donné une conférence à Londres l’année passée et un ancien officier du contre-terrorisme de la police métropolitaine, qui s’est battu contre elle pendant ces dernières années et que j’ai rencontré lors de quelques projets télévisés, m’a déclaré qu’il avait reconnu un de ses anciens collègues parmi le public. Peut-être était-il là seulement par intérêt…

911blogger : Est-ce que le MI5 en Angleterre et le MI6 à l’étranger recrutent activement des musulmans, qui à leur tour recrutent d’autres musulmans pour "Al-Qaïda" — mais qui en réalité se feront pigeonner et inculper pour des opérations terroristes sous fausse bannière ? Et est-ce vraiment cela, "Al-Qaïda"? Ou bien pensez-vous que ce soit plus compliqué ?

Machon : Le complot illégal du MI6 pour assassiner le colonel Kadhafi de Libye en 1996, était un cas classique d’une telle action terroriste sous fausse bannière et la principale raison, pour Shayler et moi, de notre dénonciation.

Dans cette affaire, le MI6 a financé un officier des renseignements libanais, du nom de code Tunworth, pour organiser cet attentat en employant un groupe d’extrémistes islamiques ayant des liens avec "Al-Qaïda". Kadhafi revenait de Sirte dans un défilé de voitures quand une explosion s’est produite sous la mauvaise voiture. Kadhafi a évidemment survécu, mais des personnes innocentes ont péri durant la fusillade qui a suivi.

En plus d’être contraire à l’éthique, et du fait de son caractère très risqué dans cette région du monde particulièrement instable, l’opération était aussi illégale pour la loi anglaise. Le MI6 est censé être régi par la loi de 1996 sur les services de renseignements. Cette loi accorde aux officiers du MI6 une immunité pour les actes illégaux commis à l’étranger (le vrai permis de tuer de "James Bond"), mais seulement s’ils obtiennent préalablement une autorisation écrite de leur instance politique supérieure – le "Foreign Secretary" (Secrétaire des affaires étrangères). Dans le cas présent, ils n’avaient pas une telle autorisation.

Nous avons essayé à maintes reprises de fournir la preuve du "complot Kadhafi" au gouvernement. À ce jour, ils ont refusé de l’accepter malgré la fuite, en 2000, d’un document du MI6 prouvant le complot et dont certaines sources dans les Renseignements français et américains étaient au courant. Quand Shayler a révélé ce crime en 1998, il a été emprisonné à Paris parce que le gouvernement britannique a essayé sans succès de l’extrader. Il y avait une énorme pression pour diligenter une enquête, mais le gouvernement s’est débrouillé pour s’en sortir en faisant traîner les choses.

Bien sûr, il est communément accepté qu’"Al-Qaïda" a commencé avec le soutien de la CIA aux moudjahidin d’Afghanistan dans les années 1980. On sait également que ces liens perdurent aujourd’hui. Mais "Al-Qaïda" est aussi devenue une idéologie, une franchise à laquelle d’authentiques musulmans en colère adhéreront. Ainsi, on y trouve un peu de tout.

911blogger : Existe-t-il un parti politique en Angleterre qui offre une véritable alternative aux partisans de la vérité pour le 11/9? Par exemple, y a-t-il un parti politique qui demande le démantèlement ou une sérieuse restructuration du MI5/MI6?

Machon : Malheureusement non. Le parti Vert anglais a manifesté un certain intérêt, il y a quelque temps, pour la cause du 11/9 mais cela n’a débouché sur rien. Les principaux partis politiques ne veulent pas y toucher. Cette question recevait une bonne couverture médiatique en Angleterre il y a quelques années, mais depuis, la campagne s’est fragmentée autour des argumentations en faveur d’une campagne politique crédible, à la David Ray Griffin ou Richard Gage, ou en faveur d’une "image globale". Beaucoup de gens ont choisi cette dernière option et cela a permis aux médias et aux classes politiques de rejeter le sujet avec une facilité déconcertante, comme pure "théorie de la conspiration".

Idem avec la réforme de la communauté du Renseignement. Les dénonciateurs sont toujours écartés comme des affabulateurs à la manière de "Walter Mitty", mécontents ou pas assez mûrs pour savoir de quoi ils parlent (pensez à Shayler, Dr. David Kelly, Katherine Gunn, Richard Tomlinson). Ainsi, en attaquant et en écartant les dénonciateurs, le gouvernement et les agents secrets s’arrangent pour éviter des enquêtes sur les révélations extrêmement graves. La seule fois où les membres du Parlement se sont mis en colère, ce fut lorsque l’un des leurs fut arrêté par la "Branche spéciale" l’année dernière : Damien Green, membre conservateur du Parlement.

Le MI5 détient des informations sur plusieurs politiciens d’importance en Angleterre, ce qui pourrait expliquer leur réticence à brider les agents secrets. C’est un vrai problème pour une démocratie – tout à fait comme la queue qui remue le chien.

Cela fait des années que je débats sur la nécessité d’une restructuration complète de nos Agences de renseignement. Elles n’ont aucun compte à rendre et sont au-dessus de toute critique, de ce fait elles deviennent des oligarchies qui s’auto-perpétuent. En leur accordant plus de pouvoir, d’argent et de ressources pour contrer la "guerre à la terreur", nous ne faisons qu’empirer les problèmes existants, nous ne les améliorons pas.

Donc, la meilleure chose que les politiciens pourraient faire serait de prendre du recul et de se demander : quelles sont les VRAIES menaces pour notre sécurité nationale et, sur cette base, comment pouvons-nous au mieux nous en protéger? Je soutiens que nous devrions démanteler le MI5, le MI6 et le GCHQ [NDT : Quartier Général du gouvernement pour les Communications, équivalent de la NSA aux États-Unis], avec tout leur bagage historique attenant, et établir une nouvelle agence qui devra travailler dans la limite de paramètres strictement définis, se conformer à la loi, et travailler sous une véritable supervision démocratique.

On trouve beaucoup plus d’informations à ce sujet sur www.anniemachon.com

911blogger : Dans son nouveau livre, Yuri Felshtinsky montre que le KGB/FSB s’est engagé dans des actes terroristes sous fausse bannière pour faire apparaître les musulmans de Tchétchénie comme des démons. Il a été récemment révélé dans le New York Times et ailleurs, que le Mossad avait recruté et employé un cousin d’un des supposés pirates du 11/9. Pouvez-vous citer quelques autres exemples d’Agences de renseignement d’autres Nations qui s’adonnent à cette pratique?

Machon : Certainement. L’exemple classique est l’attentat à la bombe qui a touché l’ambassade d’Israël à Londres en 1994. Deux Palestiniens innocents étudiant à Londres, Samar Alami et Jawed Botmeh, s’étaient liés d’amitié avec quelqu’un du nom de Reda Moghrabi, qui leur a ensuite demandé de l’aider pour l’achat d’une voiture d’occasion. Par la suite, cette voiture a explosé à l’extérieur de l’ambassade ; Alami et Botmeh ont été reconnus coupables de conspiration terroriste et condamnés à 20 ans chacun. Mograbi n’a jamais été retrouvé.

La position officielle du MI5 sur cette attaque, après avoir considéré toutes les preuves et tous les Renseignements, était que le Mossad avait attaqué sa propre ambassade à l’aide d’une explosion contrôlée. Ils l’ont fait pour deux raisons: d’abord pour obtenir un renforcement de la sécurité autour des intérêts d’Israël à Londres, et ensuite pour démolir un réseau de support palestinien qui se développait rapidement et dans lequel Alami et Botmeh semblaient actifs.

C’était l’une des affaires que nous avions dénoncées. Vous auriez pu penser que l’affaire serait rejugée immédiatement, mais le gouvernement s’est arrangé pour l’éviter, car cela aurait justifié la dénonciation, et deux personnes innocentes continuent à croupir en prison.

En outre, il s’est produit une attaque similaire à Buenos Aires en 1994. Il y a quelques années, le gouvernement – là-bas – ORDONNA une enquête judiciaire qui a révélé que le Mossad avait conduit l’attaque, là aussi.

911blogger : Y a-t-il quelques bons livres qui décrivent de manière réaliste comment les MI5 et MI6 opèrent?

Machon : C’est bien que vous le demandiez ! Mon livre s’appelle "Spies, Lies and Whistleblowers" (Espions, mensonges et dénonciateurs). Il a été interdit pendant 15 mois par le MI5, enterré par les médias nationaux en Angleterre et je crois qu’il doit être plutôt difficile de s’en procurer un exemplaire maintenant.

Mark Urban, anciennement au Renseignement militaire et actuellement à la BBC, a également écrit un bon livre appelé "UK Eyes Alpha: Inside British Intelligence" [Yeux anglais Alpha : à l’intérieur du Renseignement britannique – NDT], qui reflète correctement l’atmosphère. Stephen Dorril, quant à lui, se base sur beaucoup de recherches pour écrire ses livres bien qu’il n’ait aucune connaissance de l’intérieur sur les agences.

911blogger : Grâce à l’Internet, nous en savons beaucoup plus sur la manière dont les "Agences de renseignement" fonctionnent, et nous avons de plus en plus conscience du contrôle, qui n’existait pas de manière significative il y a 20 ans, exercé par une élite. Face au pouvoir orwellien des médias de masse, pensez-vous que nous ayons la moindre chance de réveiller assez de gens pour changer suffisamment notre société occidentale et mettre fin au terrorisme sous fausse bannière?

Machon : L’Internet pourrait être notre salut – nous avons besoin d’être notre propre média. De plus en plus, nous voyons des citoyens journalistes enregistrer et rapporter des faits que les principaux médias choisissent d’ignorer – la semaine passée, pendant une manifestation contre le G20 à Londres, un homme est décédé après avoir été agressé par un officier de police. Les principaux médias et la police ont affirmé que l’homme s’était simplement effondré, mais un spectateur avait filmé ce qui s’était réellement produit.

Bien sûr, les mass-médias font partie de "l’establishment", ils ne représentent plus le quatrième pouvoir. En Angleterre ils sont facilement manipulés et contrôlés par des lois sur le secret, de même que par le patronage et les bobards des espions et du gouvernement. Il y a un très bon livre de Nick Davies appelé "Flat Earth News" (Nouvelles de la Terre plate) qui décrit la fin du vrai journalisme d’investigation.

Donc oui, il est difficile de faire passer le message sur le 11/9 rapidement et efficacement. Il est urgent d’étendre notre portée au-delà de notre cercle. De par le monde, beaucoup de gens sont révoltés par la mort de millions d’innocents dans les guerres illégales du Moyen-Orient, et beaucoup sont aussi révoltés par l’emploi de "la guerre contre le terrorisme" comme excuse pour tailler en pièces nos libertés et nos droits constitutionnels.

Nous devons placer le 11 Septembre au cœur de ces débats, mais nous n’aurons une chance d’y parvenir qu’en respectant une discipline dans notre campagne, et qu’importent nos croyances ou nos intérêts personnels. L’enjeu est trop important.

Interview réalisée par 911blogger

A lire aussi
Nouvelles de Libye [24-10-2011]
L'OTAN mène 70 sorties aériennes alors que les mercenaires affirment que l'occupation est achevée Les ...
Lire la suite...
Mathaba lance un service de presse en français
Mathaba ajoute des services en langue française afin de couvrir une grande partie de l'Afrique, des Caraïbes, et la France. Après quelques années de planification pour le lancement d'un service en ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [26-09-011]
Mise à jour  : Concernant les explosions du 24 Septembre 2011 à Tripoli. Des médecins confirment que la découverte d'un charnier de la prison d'Abu Saleen est fausse  ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [18-10-2011]
 Mise à jour à 22h46 :  L'OTAN a utilisé des bombes au phosphore blanc contre Bani Walid ...
Lire la suite...
Analyse de Míkis Theodorákis Un complot international est en cours, visant à mener à terme la destruction de mon pays. Les assaillants ont commencé en 1975, avec comme cible la culture grecque ...
Lire la suite...
Le Ministère français des Affaires sociales et de la Santé paralysé par un jeune hacker algérien
Un jeune pirate algérien se venge de la France en commémoration du 1er novembre 1954. En souvenir de la lutte pour l’Indépendance, ce hacker a jugé bon de paralyser tout le ministère ...
Lire la suite...
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
Par Viktor DEDAJ « La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye 27 Aout 2011
                                                           Deux helicopteres de l'OTAN abattus en Libye.                                                            Une aide humanitaire un peu spéciale pour la Libye.                                                            Informations de la frontière Tuniso-libyenne.                                                            Les "rats" ne contrôlent pas Tripoli.                                                            Un colonel des troupes ...
Lire la suite...
La Stampa craint que l'Armée populaire libyenne marche sur l'Ital
La Stampa craint que l'Armée populaire libyenne marche sur l'Italie      Rome (lvo) : Alors que l'avocat parisien, Me Philippe Missamou travaille  d'arrache pied afin de poursuivre en Justice l'OTAN pour "crimes de ...
Lire la suite...
Communiqué de LVO: Séchez vos larmes et continuez la lutte, celui qu’on vous a montré n’était pas Mouammar Al-Kadhafi.
Communiqué de LVO: Séchez vos larmes et continuez la lutte, celui qu'on vous a montré n'était pas Mouammar Al-Kadhafi.    International (LVO) : Selon des rapports qui viennent de nous parvenir, le ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [24-10-2011]
Mathaba lance un service de presse en français
Nouvelles de Libye [26-09-011]
Nouvelles de Libye [18-10-2011]
La vérité sur la Grèce
Le Ministère français des Affaires sociales et de
Médias et Information : il est temps de
Nouvelles de Libye 27 Aout 2011
La Stampa craint que l'Armée populaire libyenne marche
Communiqué de LVO: Séchez vos larmes et continuez

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deAfrique

About