Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

25/06/2017

Kadhafi est devenu un trop grand danger pour le Sionistan – PARTIE III


Kadhafi est devenu un trop grand danger pour le Sionistan – PARTIE III

Kadhafi est devenu un trop grand danger pour le Sionistan - PARTIE III  Internet (LVO) : Plus nous recherchons dans l’histoire récente de Khadafi, plus il apparait clairement que les actions de ce dernier au cours des années passées, ont eu une évolution positive et constructive en faveur de la paix dans le monde au service des Droits Humains.

Ceci est certainement une des raisons principale, en dehors du pétrole biensur, pour laquelle le président français, Nicolas Sarkozy, avait renoué des relations diplomatiques avec le leader Libyen à la grande surprise des français.

Le 7 Aout 2010, Kadhafi avait publié sur son site internet ce qui suit :

Les mers fermées et les armadas étrangères

Si nous voulons vraiment maintenir la paix dans le monde et faire éviter aux peuples les guerres et leurs affres. Si nous voulons être francs, oublier les promesses électorales et cesser de ressasser la vieille théorie en vogue, il y a des mesures concrètes sur lesquelles nous devons tous nous mettre d’accord et entamer leur mise en œuvre immédiate. La première de ces mesures consiste à se débarrasser totalement – et non partiellement ou graduellement- de toutes les armes de destruction massive. Un sujet que j’aborderai dans un autre article. Et puisque nous somme entrain d’examiner la question des mers, nous devons avoir l’audace de faire ce qui suit si nous voulons réaliser la paix dans le monde:

Se mettre d’accord pour interdire les navires de guerre dans les mers fermées, les baies et ce à l’exception de ceux des pays riverains: la Méditerranée, la Mer Noire, la Mer Baltique la Mer Rouge, le Golf arabo-persique.

Voilà ce qu’il faut faire si nous sommes sincères dans notre quête de paix mondiale. La paix est l’espoir des peuples car ce sont les citoyens ordinaires qui meurent par millions dans les guerres. Par contre, les despotes, les dictateurs et les illuminées comme Hitler n’ont cure de la paix.

Les Nations Unies doivent adopter cette proposition. Tous les organismes et institutions éprises de paix et parlant au nom de humanité doivent imposer cette proposition aux forces dominatrices, qui méprisent les peuples et menacent la paix. Ces organismes devront prendre les dispositions nécessaires en vue d’éviter la présence des flottes de ces forces dans les mers fermées, jusqu’à ce que ces dernières se plient à cette exigence.

Tant que cette proposition n’est pas adoptée officiellement, toutes les forces qui œuvrent pour la paix doivent faire le nécessaire pour interdire les détroits de Gibraltar, des Dardanelles, d’Ormuz, Bab Al Mandab et la Mer Baltique aux navires de guerre étrangers, à l’exception de ceux des pays riverains.

Les navires civiles de tous les pays du monde auront un droit de passage sans restrictions. » 

 

 Le 18 Novembre 2010, le leader libyen s’etait aussi exprimé concernant le danger que représente les ambitions de certains pays à s’approprier les ressources du pôle nord et s’était exprimé en ces termes :

« La prudence est de mise lorsqu’il s’agit du Pole  …Laissez le Pole Nord tranquille
 
  En relevant ce nouveau défi je souhaite réaliser la paix et la sécurité des peuples, à l’instar de la préoccupation qui était la mienne lorsque j’ai traité d’autres problèmes internationaux. J’ai souhaité en l’occurrence contribué autant que possible au maintien de la paix et de la sécurité internationales et attiré l’attention des acteurs principaux, des peuples et des penseurs du monde sur la gravité de ces questions. Il s’agit maintenant du pole nord, l’endroit le plus froid au monde. Les pacifistes et les peuples du monde ont été attristés par les déclarations qui tendaient à indiquer que la guerre froide est réapparue dans le pole nord, l’endroit le plus froid de la terre, qui pourrait sérieusement être le théâtre d’une guerre très enflammée. C’est une possibilité très vraisemblable, puisqu’il s’agit là d’un problème différent de tous les autres qui ont causé la guerre froide. Car, il s’agissait alors de problème idéologiques et politiques et non pas géographiques. Durant la guerre froide, le seul problème qui était suffisamment sérieux pour déclencher une guerre ‘chaude’ était la crise de la ‘Baie des cochons’, précisément par ce qu’il s’agissait d’un problème géographique et non pas idéologique ni politique.

Le pole nord est un problème géographique, et non pas idéologique ni politique. Par conséquent, si nous ne le lui accordons pas l’attention adéquate il se peut qu’il débouche sur une guerre chaude. A ce jour, quatre Etats sont potentiellement en concurrence. Ils se sont d’ailleurs exprimés à cet effet. Il s’agit des Etats-Unis, de la Russie, du Canada et du Danemark. Chacun d’entre eux réclame une partie du pole nord et cherche à se l’approprier.

Les idées affichées par les Etats de la côte arctique sont réellement terrifiantes. Ils évoquent un partenariat économique dans le pole nord, un conflit entre ces mêmes Etats, un conflit d’intérêts politiques, géographiques, et économiques, l’utilisation d’une technologie intelligente, l’établissement de protectorats nationaux, l’assèchement et la mise en valeur des terres, l’existence de pétrole, de diamants et d’une pléthore de ressources dans le pole nord. Ils envisagent également d’établir des routes maritimes, de puiser dans les richesses du pole, qui n’est qu’au stade de notion à ce jour. Enfin, ils évoquent la nécessité de maîtriser la technologie et d’intensifier l’activité humaine. Ce sont de graves indications qui augurent d’un conflit ou d’une catastrophe d’ampleur mondiale.

Les scientifiques affirment que l’activité humaine est la cause des émissions de gaz à effet de serre, qui entraîna la fonte des blocs de glace au pole nord. Imaginez donc ce qui pourrait arriver si l’activité humaine devait se déplacer au pole nord même, au cœur même de l’Arctique. Cela risque d’aggraver la situation en intensifiant les émissions de gaz à effet de serre et accélérant la récession des glaciers, ce qui entraînerait un changement climatique dans le pole nord, avec son lot d’orages et d’ouragans. Le niveau de la mer et de l’océan augmenterait de plusieurs mètres, modifiant ainsi l’environnement marin et causant de graves bouleversements dans l’atmosphère du pole nord, causant la fonte de glace par l’activité humaine, l’inondation des régions basses et des villes côtières du monde, ainsi que la libération du méthane, un gaz séquestré dans les glaciers du pole nord.

Les Etats du monde, y compris les quatre Etats demandeurs, doivent comprendre que le pole nord est le pole du globe tout entier et non pas juste un autre endroit quelconque du monde. Ils doivent réfléchir à deux fois avant d’entreprendre des actions qui pourraient altérer notre pole nord. Il nous appartient; nous les habitants de la terre. Il n’appartient ni aux Etats-Unis, ni à la Russie, ni au Canada ou au Danemark. Ne comprennent-ils pas que l’appât du gain, celui de quatre Etats, pourrait mener le monde vers le désastre???!!!

Que le monde tout entier comprenne que le pole nord n’appartient à personne; il est la propriété de toute l’humanité et de tous les continents. Manipuler la nature du pole nord c’est jouer avec le feu. Et ceci pourrait entraîner de graves conséquences pour la planète toute entière. Si ce programme se poursuit et finit par donner les résultats prédits par les scientifiques, l’équilibre du globe pourrait être altéré à jamais. Mais, les projets expansionnistes et coloniaux voilent la perception de cette réalité par ces Etats. Le cercle arctique doit demeurer un sanctuaire inviolable pour tous, et personne n’y a le moindre droit. En ce qui concerne les Etats côtiers de la zone arctique, ils peuvent exploiter leurs zones économiques exclusives dans la limite des deux cent miles nautiques, à condition que cette zone demeure à l’extérieur du cercle arctique. Toute activité au-delà de cette limite doit être arrêtée par le monde à n’importe quel prix. Car, manipuler le cercle arctique mènera le monde au désastre.

Messieurs, réfléchissez-y à deux fois avant de vous lancer dans une course, voire un conflit sur les droits de propriété au pole nord. C’est une zone unique du Globe! Le cercle arctique est une région commune universelle et doit demeurer ainsi, intouchée pour l’éternité. Il est impérieux de la considérer comme réserve universelle et que toute tentative d’exploitation économique, politique ou sécuritaire y soit dissuadée. »
 

Le 6 Mars 2010, il avait publié un autre message dans lequel il parle d’un affrontement inévitable entre les USA et la Chine

« L’affrontement inevitable

   J’ai traité le problème de l’Ukraine et de son impact sur la paix internationale. C’est pour les mêmes raisons que je me penche sur la question sino-américaine. Je suis issu d’un petit pays préoccupé par la question de la paix internationale. C’est pour cette raison que j’essaie autant que possible de contribuer au maintien de la paix et la sécurité internationales.

Un affrontement direct entre les grandes puissances est néfaste pour tous. Ceci étant dit, et en dépit des efforts consentis par les dirigeants qui aspirent à la paix, le problème sino-américain ne pourra pas être résolu. Il est profondément inquiétant à mon sens que je doive annoncer au monde que le problème sino-américain ne se prête à aucune médiation ou solution. C’est un problème inévitable. Ce qui se passe en ce moment est tout simplement la préparation à l’affrontement direct ou des tentatives pour le différer. Or, c’est un affrontement inévitable. Les Etats-Unis souhaitent que l’affrontement soit indirect alors que la Chine espère le retarder le plus possible. Cependant, il est tout à fait naturel que les deux parties se trouvent inexorablement aspirées vers cet affrontement. Les rapprochements actuels et les accrochages ici et là ne sont que des tactiques visant à le retarder, à gagner du temps, ou à se diriger vers un affrontement indirect comme le souhaitent les Etats-Unis. Les dirigeants de ce monde qui aspirent à la paix ne doivent pas se laisser distraire par l’arbre qui cache la forêt et les manoeuvres telles que les disputes sur le commerce, les tarifs douaniers, le dumping, ou les pressions exercées sur la Chine pour qu’elle augmente sa consommation, relève le taux de change de sa monnaie, ou les tentatives qui visent à utiliser la dégradation de l’environnement comme prétexte pour freiner le progrès chinois.

Le fait est que la Chine est un concurrent mondial très dangereux; largement plus dangereux pour les Etats-Unis que ne l’a été l’Union Soviétique par le passé. Car, l’URSS s’adossait à l’idéologie pour vaincre les Etats-Unis politiquement et dépendait de son arsenal d’armes de destruction massive. L’idéologie est une question philosophique qui a trait à la croyance. Sa force dépend de ceux qui y croient. Dès que la classe dirigeante a changé dans les pays dits jadis de ‘gauche’, les politiques ont viré de la gauche vers la droite. Même certains gauchistes ont effectué ce même changement de cap.

Or, la Chine est un concurrent tout autre. Il s’agit d’une puissance économique en devenir que les Etats-Unis sont incapables d’arrêter. La Chine dispose d’une richesse humaine sans précédent, tout en étant détentrice de l’arme nucléaire et membre du Conseil de Sécurité. Partout dans le monde, la Chine est en train de percer sur les plans économique, humain, et politique. Contrairement aux Etats-Unis, qui ont opté pour l’option militaire brute, la Chine effectue des percées par le biais de la force douce et subtile. Les Etats-Unis continuent de s’ingérer de manière éhontée dans les affaires internes des Etats tiers au nom de la démocratie et des droits humains. L’Africom en est un exemple instructif. Une telle ingérence n’est plus acceptable. Les Etats-Unis eux-mêmes ont été condamnés en matière de droits humains. Ils ont l’habitude de prendre des perdants comme alliés. (Comme sarko d’ailleurs : NDLVO)

Ceux qui ne sont pas au fait de ce qui se passe pensent que la crise actuelle issue de la transaction d’armement avec Taiwan n’est qu’une crise passagère. Il n’en est rien au fait. Les Etats-Unis sont conscients du danger que représente la Chine et savent pertinemment que le prochain affrontement international sera avec ce pays. La nouvelle politique adoptée par les Etats-Unis consiste à mettre en place des instruments de dissuasion régionaux pour faire en sorte que l’affrontement soit indirect. Sur le plan stratégique, les Etats-Unis visent à occuper la Chine grâce à ces instruments dissuasifs régionaux pour éviter ainsi l’affrontement direct avec elle. Ces instruments sont l’Inde, les Philippines, le Japon, la Corée du Sud, Taiwan, et probablement le Vietnam aussi!! Les plus importants sont Taiwan, l’Inde et le Japon. Les Etats-Unis veulent occuper la Chine grâce à ces instruments dissuasifs régionaux pour éviter ainsi l’affrontement direct avec elle. C’est un fait avéré que les Etats-Unis avaient utilisé la Chine comme instrument régional dissuasif contre l’URSS lorsque le Maoïsme avait rompu avec le Marxisme Léniniste soviétique. Créer un schisme entre l’URSS et la Chine a largement profité aux Etats-Unis, et ces derniers souhaitent continuer à profiter des avantages de ce genre de tactiques. C’est l’équivalent d’un affrontement Euro-Américaine. Un tel affrontement serait un gain substantiel pour la Chine et la Russie. C’est pour cette raison que les Etats-Unis ne cesseront ni d’armer Taiwan contre la Chine ni de soutenir l’Inde contre elle.

Conformément à la politique qui consiste à créer des instruments de dissuasion contre la Chine, il est de l’intérêt des Etats-Unis de voir le Japon devenir une puissance militaire majeure. C’est ce qui est en train de se passer maintenant. Les contraintes mises en place contre le Japon après la Seconde Guerre Mondiale ne servent plus désormais les intérêts américains, maintenant que les Etats-Unis font face à un danger réel et s’acheminent vers un affrontement inévitable avec le Géant Jaune. « 

Il semble que Kadhafi soit un homme qui en sait trop et a compris trop de choses. Il dérange, puisqu’il parle beaucoup trop aux gouts des architectes du soit disant « Nouvel Ordre Mondial » qui travaillent afin d’établir leur soit disant « Nouveau Gouvernement Mondial » prévu initialement pour 2012 mais retardé de toute évidence par la résistance populaire internationale dont les éfforts semblent avoir été « retournés » avec succes ces derniers mois.

Lire aussi :

Mots clés: ,

Plus d’histoires deMonde

About LVO