Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

25/06/2017

La tendance au Liban : Les sunnites patriotes, rempart contre la discorde sectaire


Par Ghaleb Kandil

Les efforts s’intensifient en vue de provoquer un conflit communautaire et sectaire dans la région arabo-musulmane, dans le but de la déchirer. Les Israéliens prévoient déjà le morcellement de la Syrie, du Liban et de l’Irak, alors que les Etats-Unis s’emploient à enfoncer de grands pays du Moyen-Orient, comme l’Iran et le Pakistan, dans des bains de sang, à travers des mouvements terroristes et takfiristes, œuvrant sous le slogan de la libération du Baloutchistan.

Le Liban vit depuis des années sous le spectre d’un conflit sectaire, qui devient un danger réel. De nombreuses tentatives ont eu lieu ces derniers temps pour provoquer des heurts qui serviraient d’étincelle à une discorde qui deviendrait incontrôlable, tantôt à travers le déplacement des combats de Bab Tebbané et Jabal Mohsen, à Tripoli, vers d’autres régions, ou encore en provoquant des affrontements à Tarik Jdidé. L’enlèvement de pèlerins libanais retenus en otages en Syrie depuis le 20 mai s’inscrit également dans le cadre de ces tentatives.
Ceux qui ont planifié ces incidents ont à chaque fois tenté de susciter des réactions sectaires et de répandre le désordre et le chaos sécuritaire. Ils ont tenté, à n’importe quel prix, de provoquer un accrochage ou des frictions, mais ils ont échoué jusqu’à présent, en raison de la décision du Hezbollah et du Mouvement Amal de ne pas se laisser entrainer dans un affrontement sectaire. Déçus par leur fiasco, ils ont confié cette sale besogne à cheikh Ahmad Al-Assir, qui a fait des prêches sectaires et provocateurs, dans l’espoir de susciter des réactions du même type de la part de l’autre camp. Mais en dépit du fait que ce cheikh intégriste a dépassé toutes les limites, et du laxisme des autorités et sécuritaires face à ce discours extrémiste interdit par les lois libanaises, et de la complicité de nombreux médias inscrits sur la payroll des Etats du Golfe et de leurs représentants au Liban, Amal, le Hezbollah et leurs alliés ne sont pas tombés dans le piège.

La fermeture de la route du Liban-Sud au niveau de Saïda par les partisans de cheikh Al-Assir a montré sur quelles bases devrait reposer la riposte à ces provocations. Les dirigeants patriotes de la ville se sont dressés pour étouffer la fitna dans l’œuf, rendant à cette ville son rôle national en y instaurant un nouvel équilibre populaire et politique. Ce sursaut a fait avorter l’initiative de cheikh Al-Assir, qui espérait provoquer des heurts interconfessionnels. Mais au lieu de cela, ce sont les fils de Saïda qui se sont opposés à lui. Ses commanditaires se sont alors employés à lui trouver une porte de sortie et son sit-in a été démantelé sans qu’il n’atteigne les objectifs qu’il s’était fixé. A savoir, l’examen «sérieux» de la question des armes de la Résistance. A cette occasion, les liens existant entre Al-Assir et le Courant du futur (CDF) sont apparus au grand jour avec la rencontre entre le cheikh intégriste et Ahmad Hariri, secrétaire général du CDF, et la décision de ce mouvement de ne pas appuyer la grève à Saïda.
La conclusion que l’ont peut tirer de ces événements est que les forces réellement nationalistes sont capables de faire échec à la discorde. Dans ce cadre, les forces et personnalités sunnites patriotes, qui partagent avec leurs partisans les principes et les valeurs de la Résistance et l’attachement à l’identité arabe, peuvent jouer un rôle central. De même que la participation de médias à ce complot peut être jugulée à travers une bataille politique et juridique menée en Conseil des ministres pour priver les «partisans de la discorde» de la couverture médiatique dont ils bénéficient.

La Résistance et les forces patriotes ont toujours fait montre d’une patience exemplaire dans le traitement des questions nationales sensibles, plaçant en tête de leurs priorités la nécessité d’éviter la fitna. Leurs ennemis ont exploité cette patience pour multiplier les provocations et faire avancer leur plan, en misant sur le silence de la Résistance dont l’attachement à l’unité nationale s’est transformé, aussi paradoxal que cela puisse paraitre, en point de faiblesse.
L’expérience des derniers mois a prouvé que les leaders sunnites patriotes sont un partenaire de confiance sur lequel on peut compter. Ils disposent d’une assise populaire et d’un prestige politique susceptibles d’empêcher le glissement vers le bain de sang pour lequel les services de renseignements des Etats du Golfe, et leurs mentors occidentaux et israéliens, travaillent d’arrache-pied.

Source :  neworientnews.com 

A lire aussi
Le Docteur Shakir acceuilli dans la ville de Bani Walid le 5 fevrier 2012
Libyan Free Press : "Juste reçu via Youtube/mailing/system privé : nous ne pouvons pas confirmer ces nouvelles, mais la source est fiable." - (1) Une flotte composée de onze avions de ...
Lire la suite...
Libye : « Fin des affrontements dans le sud », nouveaux incidents dans l’ouest
Libye (LVO) : A peine le nouveau “gouvernement libyen” annonçant la fin des affrontements dans le sud, que de nouveaux incidents ont éclaté dans l'ouest. Le “Conseil national de transition” ...
Lire la suite...
Appels à l’indépendance à Bani Walid alors que les combats font rage dans Sabha
International (LVO) : Le ministre marionette libyen de la Défense a visité Bani Walid pour dialoguer après que la ville ait été libérée des mercenaires de l'OTAN. Les anciens de ...
Lire la suite...
Si je pouvais choisir mon « dictateur », je choisirais Kadhafi
Le monde pilule de dictateurs. Des dictateurs, on en trouve sur tous les continents. Des Pays Puissants Très Endettés (PPTE) aux Pays Pauvres Très Endettés (PPTE), chaque Etat est dirigé ...
Lire la suite...
L’ALGÉRIE DE NOVEMBRE : A-t-elle une stratégie diplomatique?
L’ALGÉRIE DE NOVEMBRE : A-t-elle une stratégie diplomatique? «En tournant le dos à la Méditerranée, l’Europe et la France ont cru tourner le dos au passé alors qu’elles ont, en fait, tourné ...
Lire la suite...
1 Comprendre la guerre en Libye (1/3) Michel Collon 7 avril 2011 Vous êtes très nombreux à réagir à la guerre en Libye et à envoyer vos questions. Michel Collon qui a publié ...
Lire la suite...
Les résistants ont attaqué la base militaire du CNT.
International (LVO) : Les opérations de la résistance libyenne se multiplient. Selon Libya Free Press, les combattants de la Résistance, de l’Armée pour la Libération de la Libye, ont attaqué ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [27-09-011]
Mise à jour à 23h10 :  La tombe de Seif El Arab Al Kadhafi profanée Nouvelles de Benghazi, hier  La Russie demande la lavé de la "No Fly Zone" sur la Libye Courte allocution ...
Lire la suite...
Al Qaradaoui rend licite l’assassinat de prédicateurs, penseurs, soldats… Qui ne soutiennent pas l’opposition en Syrie
Le mufti du diable Dimanche 24 Mars 2013 Par Ikram GHIOUA Un abonné de la chaîne Al Jazeera Diplômé d'Al Azhar, Al Qaradaoui, appartenant à la mouvance des Frères musulmans, a l'art de la ...
Lire la suite...
Libye : Les combats se multiplient jusque dans les villes de l’Est
International (LVO) : Les combats se poursuivent sur une base quasi journalière  à Tripoli ainsi que dans  les régions environnantes. De nouveaux rapports en provenance de Libye suggèrent que les ...
Lire la suite...
Front de Libération Libyen – Nouvelles du front
Libye : « Fin des affrontements dans le sud »,
Appels à l’indépendance à Bani Walid alors que
Si je pouvais choisir mon « dictateur »,
L’ALGÉRIE DE NOVEMBRE : A-t-elle une stratégie diplomatique?
Michel Colon : Comprendre la guerre en Libye
Les résistants ont attaqué la base militaire du
Nouvelles de Libye [27-09-011]
Al Qaradaoui rend licite l’assassinat de prédicateurs, penseurs,
Libye : Les combats se multiplient jusque dans

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deBelgique

About LVO