Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

27/05/2020

La tendance au Liban : Les sunnites patriotes, rempart contre la discorde sectaire


Par Ghaleb Kandil

Les efforts s’intensifient en vue de provoquer un conflit communautaire et sectaire dans la région arabo-musulmane, dans le but de la déchirer. Les Israéliens prévoient déjà le morcellement de la Syrie, du Liban et de l’Irak, alors que les Etats-Unis s’emploient à enfoncer de grands pays du Moyen-Orient, comme l’Iran et le Pakistan, dans des bains de sang, à travers des mouvements terroristes et takfiristes, œuvrant sous le slogan de la libération du Baloutchistan.

Le Liban vit depuis des années sous le spectre d’un conflit sectaire, qui devient un danger réel. De nombreuses tentatives ont eu lieu ces derniers temps pour provoquer des heurts qui serviraient d’étincelle à une discorde qui deviendrait incontrôlable, tantôt à travers le déplacement des combats de Bab Tebbané et Jabal Mohsen, à Tripoli, vers d’autres régions, ou encore en provoquant des affrontements à Tarik Jdidé. L’enlèvement de pèlerins libanais retenus en otages en Syrie depuis le 20 mai s’inscrit également dans le cadre de ces tentatives.
Ceux qui ont planifié ces incidents ont à chaque fois tenté de susciter des réactions sectaires et de répandre le désordre et le chaos sécuritaire. Ils ont tenté, à n’importe quel prix, de provoquer un accrochage ou des frictions, mais ils ont échoué jusqu’à présent, en raison de la décision du Hezbollah et du Mouvement Amal de ne pas se laisser entrainer dans un affrontement sectaire. Déçus par leur fiasco, ils ont confié cette sale besogne à cheikh Ahmad Al-Assir, qui a fait des prêches sectaires et provocateurs, dans l’espoir de susciter des réactions du même type de la part de l’autre camp. Mais en dépit du fait que ce cheikh intégriste a dépassé toutes les limites, et du laxisme des autorités et sécuritaires face à ce discours extrémiste interdit par les lois libanaises, et de la complicité de nombreux médias inscrits sur la payroll des Etats du Golfe et de leurs représentants au Liban, Amal, le Hezbollah et leurs alliés ne sont pas tombés dans le piège.

La fermeture de la route du Liban-Sud au niveau de Saïda par les partisans de cheikh Al-Assir a montré sur quelles bases devrait reposer la riposte à ces provocations. Les dirigeants patriotes de la ville se sont dressés pour étouffer la fitna dans l’œuf, rendant à cette ville son rôle national en y instaurant un nouvel équilibre populaire et politique. Ce sursaut a fait avorter l’initiative de cheikh Al-Assir, qui espérait provoquer des heurts interconfessionnels. Mais au lieu de cela, ce sont les fils de Saïda qui se sont opposés à lui. Ses commanditaires se sont alors employés à lui trouver une porte de sortie et son sit-in a été démantelé sans qu’il n’atteigne les objectifs qu’il s’était fixé. A savoir, l’examen «sérieux» de la question des armes de la Résistance. A cette occasion, les liens existant entre Al-Assir et le Courant du futur (CDF) sont apparus au grand jour avec la rencontre entre le cheikh intégriste et Ahmad Hariri, secrétaire général du CDF, et la décision de ce mouvement de ne pas appuyer la grève à Saïda.
La conclusion que l’ont peut tirer de ces événements est que les forces réellement nationalistes sont capables de faire échec à la discorde. Dans ce cadre, les forces et personnalités sunnites patriotes, qui partagent avec leurs partisans les principes et les valeurs de la Résistance et l’attachement à l’identité arabe, peuvent jouer un rôle central. De même que la participation de médias à ce complot peut être jugulée à travers une bataille politique et juridique menée en Conseil des ministres pour priver les «partisans de la discorde» de la couverture médiatique dont ils bénéficient.

La Résistance et les forces patriotes ont toujours fait montre d’une patience exemplaire dans le traitement des questions nationales sensibles, plaçant en tête de leurs priorités la nécessité d’éviter la fitna. Leurs ennemis ont exploité cette patience pour multiplier les provocations et faire avancer leur plan, en misant sur le silence de la Résistance dont l’attachement à l’unité nationale s’est transformé, aussi paradoxal que cela puisse paraitre, en point de faiblesse.
L’expérience des derniers mois a prouvé que les leaders sunnites patriotes sont un partenaire de confiance sur lequel on peut compter. Ils disposent d’une assise populaire et d’un prestige politique susceptibles d’empêcher le glissement vers le bain de sang pour lequel les services de renseignements des Etats du Golfe, et leurs mentors occidentaux et israéliens, travaillent d’arrache-pied.

Source :  neworientnews.com 

A lire aussi
Massacre de noirs à tripoli, les partisans armés de la Jamahiriya interviennent
International (LVO) : Le camp de Janzour à tripoli est le foyer des réfugiés en provenance de la ville de Taourgha.  Un observateur sur place vient d'annoncer qu’une nouvelle tragédie ...
Lire la suite...
Les États-Unis livrent secrètement des armes aux rebelles en Syrie
Les États-Unis ont décidé de commencer à livrer secrètement des armes à des groupes de l'opposition syrienne, c’est ce qu’a révélé dimanche le journal britannique Sunday Times. « Les États-Unis effectuent actuellement ...
Lire la suite...
Manoeuvres de la France et des Etats Unis en Afrique!
  L’Afrique traverse des moments difficiles où la guerre ne connaît pas de trêve. La République centrafricaine et le Soudan du sud le savent bien, et Noël n’a décidément ...
Lire la suite...
La télévision ALRAI confirme l'utilisation du Gaz Moutarde contre la population de la ville de Bin Walid Selon la chaine de télévision Alrai, l’OTAN a utilisé cet après midi vers 17H00 ...
Lire la suite...
Les habitants de Benghazi, Syrte, Tobrouk, Misurata, se ralient à Kadhafi
Les habitants des villes de Benghazi, El-Beida , Syrte, Misurata et Tobrouk témoignent leur totale soutien et ralliement avec le leader de la Révolution. Des images de bombardements de Bab Al-Azizia par ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [11-10-2011]
Plus de 500 mercenaires tués et blessés à Syrte La chute d’un commando parachutiste à syrte Préserver l'histoire  ...
Lire la suite...
Iran : Des chercheurs etablissent un lien entre avortement et cancer du sein.
 Haijan-Tilaki K.O et Kaveh-Ahangar T. de la Babol University of Medical Sciences a comparé l'histoire « reproductive » de 100 femmes chez qui un cancer du sein avait été récemment ...
Lire la suite...
Nouveau coup d’État militaire en Guinée-Bissau
 Les Militaires de Guinée-Bissau arrêtent des responsables politiques Les  Militaires de Guinée-Bissau ont arrêté jeudi soir le président par intérim Raimundo Pereira et l’ex-Premier ministre Carlos Domingos Gomes Junior, principal challenger ...
Lire la suite...
Le forcené signait ses lettres par :  »La prochaine n’arrivera par la poste »
Pourquoi la justice française refuse-t-elle systématiquement d’explorer de façon impérieuse la piste « Raphaël SCHOEMANN » ? Douze balles réelles accompagnées de menaces de mort, sont adressées à douze personnalités ...
Lire la suite...
Dans l’enfer du chaos libyen : l’implosion de la junte du CNT
Alors que la Résistance verte reprend l’offensive en Libye (1), l’ex junte du CNT à Benghazi implose ouvrant des brèches mortelles au sein du nouveau régime installé au pouvoir par ...
Lire la suite...
Massacre de noirs à tripoli, les partisans armés
Les États-Unis livrent secrètement des armes aux rebelles
Manoeuvres de la France et des Etats Unis
Alerte info sur la guerre en Libye Samedi
Les habitants de Benghazi, Syrte, Tobrouk, Misurata, se
Nouvelles de Libye [11-10-2011]
Iran : Des chercheurs etablissent un lien entre
Nouveau coup d’État militaire en Guinée-Bissau
Le forcené signait ses lettres par :  »La
Dans l’enfer du chaos libyen : l’implosion de

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deBelgique

About LVO