Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

24/05/2019

L’ANP et la presse : rectifier les rapports


Successivement le 23 janvier et le 08 février le ministère de la Défense nationale a du faire des mises au point à la presse nationale. Il n’est ni inutile, ni superflu de s’arrêter sur les rapports que traduisent ces mises au point répétitives.

ANPDe nouveaux rapports doivent être établis entre le MDN et la presse nationale.

De nombreuses sources « autorisées« , et parfois des plus officielles, distillent depuis de nombreux mois la théorie du « siège de  l’Algérie« . En somme, notre pays serait l’ultime cible du glacial printemps arabe. Dans ces conditions, et surtout au vu de l’extension de l’instabilité à nos frontières, comment s’étonner de l’état d’alerte où se trouvent les journalistes et les titres de la presse nationale pour tout ce qui a rapport à l’information sécuritaire ? Ainsi, la couverture de presse de la prise d’otage de Tiguentourine et celle de l’attaque d’une unité de l’ANP à Khenchela ont suscité des correctifs de la part du MDN. Le fait n’est pas banal, il est la traduction de faiblesses réelles entre deux institutions nationales majeures, d’une réelle disjonction entre elles.

Dans le monde contemporain, la nature et la qualité des rapports entre les institutions de défense et les secteurs de la communication et de l’information sont des éléments constitués des concepts de défense et de sécurité. En deux semaines, les Algériens ont eu à le vérifier par deux fois. Et, il ne faudrait pas banaliser ce constat, et surtout ne pas en sous-estimer les dangers.

Plutôt que de persister dans des rapports qui semblent être des rapports de méfiances, sinon de défiance, il est urgent et impératif d’en construire d’autres indispensables à la sécurité du pays. La doctrine sécuritaire établie par le « politique » s’appuie sur une volonté d’inféodation de la presse nationale à certains services spécialisés. Les couacs de ces dernières semaines illustrent la dangerosité de cette conception, d’autant plus qu’elle s’est établie au détriment d’un rapport synergique entre ces deux secteurs vitaux.

Dans les sociétés démocratiques, les institutions militaires, en plus de leurs propres services de presse, s’emploient à construire et à stabiliser des rapports privilégiés avec des journalistes. La sensibilité des « informations défense« , légitime le fait qu’elles doivent transiter par des canaux de confiance qui sans transgression déontologique, ni abdication professionnelle, permettent à l’opinion nationale d’accéder à une information de qualité. Ce n’est pas encore le cas en Algérie, et c’est cela qui doit être construit. L’ANP et la presse nationale doivent être en mesure de répondre à l’attente légitime des Algériens d’être correctement informés sur les menaces auxquelles peut être exposée la nation.

En l’absence de cette synergie, nous serons condamnés à comptabiliser les « mises au point », ou à renoncer à tout droit à l’information…

Mohand Bakir

Source : Le Matin 

A lire aussi
Un autre charnier découvert à Lattaqué en Syrie !
International (LVO) : Des sources syriennes ont rapporté la découverte d'une fosse commune dans l'un des villages de la banlieue de Lattaquié. Ce sont, au total, une vingtaine de corps ...
Lire la suite...
Par Ahmed Halfaoui Les Français ont voté au premier tour des élections présidentielles. Visiblement, au vu de la répartition des scores, ils ont montré la porte à sortie à Nicolas Sarkozy, ...
Lire la suite...
Gbagbo: Criminel ou démocrate ? A la Haye, les vrais criminels ne sont pas jugés
Attention, publication exceptionnelle. Les liens renvoient à des articles écrits par des Ivoiriens eux-mêmes parfois au péril de leur vie (Ch D). Justice de vainqueurs, quand les rôles sont inversés Par Chantal Dupille   Un journal français (Marianne), ...
Lire la suite...
L’ingérence occidentale en Syrie en panne d’option crédible à court terme
 Le 24 février s'est tenue à Tunis la conférence des "Amis de la Syrie" réunissant 70 pays, y compris l'Inde, qui a décidé d'y assister après avoir reçu une aide ...
Lire la suite...
DUBAI - L'Arabie saoudite achemine, via la Jordanie, du matériel militaire pour équiper l'Armée syrienne libre (ASL), composée de militaires dissidents, a annoncé samedi à l'AFP un diplomate arabe. Dans une ...
Lire la suite...
Selon un institut de recherche britannique , I.Ch.S.Janes. Institut de recherche sur les services secrets, proche des services secrets britanniques "Quelques 100 000 takfiris combattent l'armée et le gouvernement syrien et ...
Lire la suite...
ALGERIA ISP / Sur la chaine de télévision du CNT, un Libyen a appelé de Bani walid, la ville de la résistance et il est intervenu en direct en disant ...
Lire la suite...
Frère Nathanaël nous enseigne la réalité de la révolte syrienne et des intérêts qu’elle sert (VIDEO)
Frère Nathanaël nous enseigne la réalité de la révolte syrienne et des intérêts qu'elle sert. La destruction de la Syrie: une étape à la construction du grand Israël. Face au sinistre projet ...
Lire la suite...
Droit d’ingérence et ONG
Par Ahmed Halfaoui Quand on a commencé à parler de droit d'ingérence, on ne se rendait pas compte jusqu'où cela pouvait aller, même s'il était évident que ne pouvaient user de ...
Lire la suite...
Taisez-vous, Mme Clinton
 Déclaration hilarante d’Hillary Clinton, ce lundi au Conseil de sécurité, à New York : «Nous ne croyons pas que la souveraineté exige de ce Conseil de se tenir coi pendant ...
Lire la suite...
Un autre charnier découvert à Lattaqué en Syrie
France : rien de bien nouveau
Gbagbo: Criminel ou démocrate ? A la Haye,
L’ingérence occidentale en Syrie en panne d’option crédible
Syrie: l’Arabie « saoudite » envoie du matériel militaire aux
Syrie : « 100 000 takfiris étrangers combattent Assad »
Un Libyen de Bani walid intervient en direct
Frère Nathanaël nous enseigne la réalité de la
Droit d’ingérence et ONG
Taisez-vous, Mme Clinton

Mots clés: , , , , , , , , ,

2 Réponses “L’ANP et la presse : rectifier les rapports”

  1. 23/02/2013 à 16 h 56 min

    Réflexion sur les sites webs journalistiques algeriens « Ce qui est frappant, c’est le fossé entre les évaluations sans sources d’informations précises, ainsi que les pratiques journalistiques quelques fois sans déontologie. Rubriques pour vendre plutôt que d’informer, produites sans communiqué de presse officiel des services de sécurité, impliqués en temps réelle et qui ne sont pas autorisés ni du ministère de l’information ni du ministère de la défense nationale trop lent a communiquer, retenu par mille soucis, sécuritaires, diplomatiques, nationales, internationales. A l’évidence, le sentiment très partagé d’un déni de confiance à l’égard du journaliste absent sur le terrain. Réciproquement les militaires et certainement les commandos pour la sécurité du territoire doivent être mué, y jouent sa partie et au double sens; Ignorer et dénier peut à la longue éroder ce que l’on peut appeler la défense nationale de la Nation dans son plein sens du mot. «  »Dakichia ».

Plus d’histoires deAfrique

About LVO