Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

06/08/2020

Les dessous de l’arrestation de l’agent du Mossad égyptien-(parties I et II)


Les dessous de l’arrestation de l’agent du Mossad égyptien (1ère et 2ème parties)

27/12/2010

Le quotidien libanais AdDyar  a révélé que deux officiers haut-gradés et très expérimentés du Mossad, l’un âgé de 43 ans, et l’autre de 46 ans, ont recruté il y a plusieurs années, l’agent égyptien Tarek Abdel Razek Hussein Hassan.

Celui-ci n’était en effet que l’iceberg d’un réseau plus grand qu’il méconnait ! Derrière lui donc, le vrai réseau du Mossad israélien, formé d’hommes d’affaires égyptiens recrutés dans plusieurs pays européens.

« Les officiers du Mossad sont restés quatre mois en Egypte avec de faux-passeports arabes. Le premier est juif d’origine tunisienne, le second également juif est d’origine libyenne. Ils parlaient un arabe impeccable, vu qu’ils appartenaient à des familles arabes ayant vécu en Libye et en Tunisie », explique le journal libanais.

En plus de l’arrestation d’Abdel Razek, le service de sécurité égyptien a arrêté d’autres collaborateurs, sans en dévoiler les noms.

Ces officiers possédaient des montres téléguidées par satellites. Lorsque le commandement central du Mossad en Egypte renifle un certain danger, le système d’alarme s’active et les deux officiers plient bagage et quittent le pays via l’aéroport.

  Vers 3h00 locale du matin, une force des services de renseignements égyptiens a donc pris d’assaut la maison d’Abdel Razek et l’a arrêté. Une demi-heure après, les montres des officiers du Mossad ont sonné l’alarme.

Ils ont rassemblé toutes leurs affaires dans de petites valises, laissant quelques vêtements derrière eux, et ont pris le premier avion qui se dirigeait vers le Maroc.

S’il avaient été incapables de quitter le pays, la consigne veut qu’ils se réfugient à l’ambassade israélienne pour y demeurer jusqu’à ce que la situation devienne plus sûre.

Le collaborateur Abdel Razek a fourni des informations sur l’appartement des deux officiers, où ils se réunissaient tous les trois.
Mais les renseignements égyptiens n’y ont rien trouvé, et le système de détection les a conduits à un autre appartement. Là, ils ont confisqué quelques bagages, sans n’y trouver toutefois aucun document technique, ni même un bout de papier sur lequel serait inscrit un numéro de téléphone ou un indice quelconque.

Les services de renseignements ont tenté d’utiliser les fils internet connectés à l’appartement, mais ils ont constaté que les deux officiers avaient leurs propres appareils connectés par satellites.

Autre astuce, les agents égyptiens ont repéré sur les deux lits les traces d’un produit chimique qui change l’ADN et cache les empreintes personnelles. Pour le moment, les services de renseignement égyptien s’efforcent d’éliminer les traces de ce produit.

Partie II    28/12/2010 

 Les agents égyptiens recrutés par le Mossad avaient visité Damas et Beyrouth plusieurs fois, en tant que conseillers  d’une compagnie autrichienne prête à présenter d’offres pour éclairage des rues. Sous cette couverture, ils ont reçu l’autorisation de se déplacer dans les rues et d’y effectuer des études. Ils ont entretenu des relations avec de grandes personnalités des deux pays, alors que les noms des personnes candidates au recrutement ont été fixés par le commandement central du Mossad.

Selon l’expert en matière de sécurité nationale égyptienne Dr. Basrawi, « les services de renseignements égyptiens ont fourni aux renseignements syriens et libanais des informations sur le démantèlement du réseau d’espionnage, précisant qu’une personne a été arrêtée en Syrie. Il s’agit d’un haut responsable qui a offert 75 pages complètes sur des informations militaires sensibles au collaborateur égyptien, alors que personne n’a été arrêté au Liban parce qu’il semble que le réseau n’ait pu enrôler aucun Libanais ».

La presse égyptienne a souligné que des officiers de sécurité syriens ont visité secrètement le Caire pour s’informer de ces nouvelles. Auparavant, le lieutenant Omar Souleimane avait contacté Damas pour demander qu’une délégation sécuritaire visite le Caire le plus vite possible.

Les relations entre l’Egypte et l’entité sioniste se sont envenimées. Il y a deux jours, l’ambassadeur israélien a quitté le Caire en compagnie de l’attaché militaire, de son assistant, du chargé d’affaire et de son secrétaire politique, sans informer le ministère égyptien des Affaires étrangères.

Ils ont quitté à bord d’un avion israélien privé en provenance d’ « Israël », portant avec eux les bagages diplomatiques secrets, ainsi que les systèmes et les documents qui étaient en possession des deux officiers du Mossad ayant fui pour le Maroc.

Par ailleurs, l’ambassade israélienne au Caire refuse de recevoir de citoyens égyptiens pour leur donner des permis ou effectuer des transactions commerciales sous prétexte que les responsables de l’ambassade sont en voyage.

Pendant ce temps, l’ambassadeur égyptien demeure toujours en Palestine occupée avec tous les membres de l’ambassade égyptienne!

Quant aux services de renseignements égyptiens, ils s’abstiennent de toute déclaration. Mais la presse égyptienne a révélé qu’ « Israël a pu s’infiltrer de nouveau dans le système des télécommunications libanais via une société égyptienne. L’entité sioniste s’est aussi infiltrée sur la scène syrienne, mais le plus dangereux ce sont ses tentatives de s’infiltrer dans toute la région du Golfe ».

Toujours selon des informations de presse citant une source sécuritaire, des hommes d’affaires égyptiens ont contacté des hommes d’affaires libanais. Ils ont profité de la commission des relations libano-égyptiennes pour pénétrer les directions banquières et les différentes compagnies. Ce qui laisse constater qu’ « Israël »  prépare tout un projet contre le Liban et surtout contre la résistance afin de l’assiéger et de savoir ses actions commerciales et financières. (A suivre)

www.almanar.com.lb
A lire aussi
Discours de Kadhafi [26 Septembre 2011]
Le leader de la Révolution a tenu un discours retransmis par la radio de Bani Walid  ...
Lire la suite...
Le dernier livre de Nicolas Beau et Catherine Graciet
 Le dernier livre de Nicolas Beau et Catherine Graciet « La régente de Carthage, Main basse sur la Tunisie » Ce livre risque de faire l’effet d’une bombe à Tunis. Les deux ...
Lire la suite...
Amnesty International clos le vote en ligne, pour masquer le vainqueur Héro des droits de l’Homme 2011
Le vote en ligne pour élire le Hero des Droits de l'Homme 2011 a été fermé un mois plus tôt que prévu, et le résultat censuré, après que le dirigeant ...
Lire la suite...
Le CNT peine à envoyer ses mercenaires à Kufra. Par Libyafreepress
Le CNT a déclaré que le quatrième bataillon du régiment d'infanterie devrait se préparer pour aller à Koufra. Une déclaration du conseil militaire du CNT est affiché partout, demandant aux citoyens ...
Lire la suite...
L’Iran envoye 15.000 soldats pour lutter contre les mercenaires US en Syrie
International (LVO) :  Un rapport russe du 10 février indique que l'Iran se prépare à envoyer 15.000 soldats en Syrie, pour protéger le peuple syrien et le défendre contre les ...
Lire la suite...
Juger les criminels nazis du 21eme siècle
Déclaration d'ouverture du prochain procès de type Nuremberg pour juger les criminels nazis du 21eme siècle Cette déclaration d'ouverture est inspirée de celle du procureur général américain Robert H. Jackson prononcée ...
Lire la suite...
Gaza: « on n’en veut pas des larmes des Arabes, mais leurs chars »
Le ministre de l’Intérieur du gouvernement de Gaza, Fethi Hamad, a appelé mercredi à la nécessité de débloquer les fonds arabes qui dorment dans les banques américaines et européennes, pour ...
Lire la suite...
Kadhafi est devenu un trop grand danger pour le Sionistan – PARTIE IV
Kadhafi est devenu un trop grand danger pour le Sionistan - PARTIE IVInternational (LVO) : Dans le précédent article, nous avons porté à votre connaissance trois messages écrits par le ...
Lire la suite...
Analyse de Míkis Theodorákis Un complot international est en cours, visant à mener à terme la destruction de mon pays. Les assaillants ont commencé en 1975, avec comme cible la culture grecque ...
Lire la suite...
Les mercenaires de l'OTAN continuent de massacrer les manifestants pacifiques touaregs libyen à Janzour sous couvert de l'ONU
Les mercenaires de l'OTAN continuent de massacrer les manifestants pacifiques touaregs libyen à Janzour sous couvert de l'ONU International (LVO) : hier, les mercenaires de l'OTAN ont commencé à tirer sur ...
Lire la suite...
Discours de Kadhafi [26 Septembre 2011]
Le dernier livre de Nicolas Beau et Catherine
Amnesty International clos le vote en ligne, pour
Le CNT peine à envoyer ses mercenaires à
L’Iran envoye 15.000 soldats pour lutter contre les
Juger les criminels nazis du 21eme siècle
Gaza: « on n’en veut pas des larmes des
Kadhafi est devenu un trop grand danger pour
La vérité sur la Grèce
Le massacre des manifestants pacifiques touaregs se poursuit

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deAfrique

About LVO