Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

18/10/2018

L’ETAT VOYOU ET LES SUPPORTS RACISTES ET RACIAUX D’ISRAEL


L’ETAT VOYOU ET LES SUPPORTS RACISTES ET RACIAUX D’ISRAEL
Par Souleiman

 

(JPG)Israël n’a jamais appréhendé l’idée de défier la communauté internationale en lançant des actions guerrières punitives de grande ampleurs contre la bande de Gaza car elle sait fort bien le soutien de taille qu’elle bénéficie et qu’elle a toujours bénéficié du laxisme exacerbé des capitales européennes et de son principal pourvoyeur en armement, en l’occurrence les Etats-Unis d’Amérique qui ont transformé leur chasse gardée en un état fantoche ASSISTE. L’offensive grandeur nature qu’elle a échafaudée avec ses protégés ne peut avoir de justification que dans la perspective de voir le Hamas agenouillé et que les criminels de guerre sionistes veulent lui briser l’échine et la colonne vertébrale. Si le massacre dans la bande de Gaza se poursuit, c’est qu’Israël conscient de sa supériorité militaire face à un ennemi qui ne peut rivaliser avec un fauteur de troubles ne peut s’attirer les foudres des grands maîtres de ce monde qui ne paraissent mêle pas échaudés des rapports de force disproportionné dans une agression qui ne dit pas son alors qu’il est clair qu’il ne s’agit nullement d’un conflit ou les protagonistes devraient pouvoir s’affronter avec des armes égales. C’est la raison pour laquelle Israël sait que son tour viendra et qu’elle enregistrera des pertes énormes tant en hommes qu’en matériel le jour ou un conflit majeur d’une rare intensité éclatera et que l’état voyou récoltera tout simplement ce qu’il a semé car dans un proche futur, qu’ISRAEL se ravise, son impunité dont elle trop longtemps jouit sur la scène internationale ne saurait perduré et atteindre le paroxysme dès lors que les hostilités paraissent ouvertes et que sang dont s’abreuve les israéliens et qui n’a que trop coulé a enclenché un compte à rebours pour sa survie compromise et l’occident qui de part son mutisme complice devra payer un mourd tribut de ses accointances avec l’état fantoche.
Le déclenchement d’une guerre fulgurante entre l’état fantoche d’une part et le camp adverse composé de la Syrie, l’Iran et le Hezbollah et le Hamas basé à Damas n’est pas à écarter et la guerre des lâches à laquelle ISRAEL avait coutume de souscrire dans ses agressions qu’elle a perpétré contre le Liban et la bande de Gaza devra être supplanté par une autre stratégie en vue de faire face a des adversaires redoutables et dont l’état sioniste sait fort bien qu’il ne peut s’aventurer sur tous les fronts sans mettre en péril sa souveraineté et sa survie.
Il est à remarquer que concernant l’agression de Tsahal perpétré contre le Hamas à Gaza, on ne pouvait s’imaginer qu’un tel niveau de mobilisation et de surmédicalisation étaient nécessaires afin de légitimer une opération qui revêt en réalité d’autres desseins inavoués car inavouables. Toute cette opération d’une envergure optimale ne pouvait se réaliser sans l’aval des principaux protecteurs d’ISRAEL, l’union européenne et le président égyptien qui excelle remarquablement dans la diversion en refusant de rouvrir le terminal de RAFA afin de juguler le génocide du peuple palestinien et qui laisse de marbre MOUBARAK qui s’est aligné aveuglément sur les positions des grands criminels de guerre qui siègent à Tel-Aviv et dont la deuxième raison de ne pas se sentir solidaire de ses frères palestiniens résident essentiellement dans son souhait illusoire de se voir remettre le prix Nobel de la paix, notamment pour ses efforts d’avoir contribué à ce que le peuple palestinien agonise et en se verrant remettre une portion de la Bande de Gaza (Dixit Nasrrallah). Force est de constater qu’à un tel niveau de mobilisation de ses capacités militaires, ce n’est plus une opération de représailles que mène l’armée israélienne mais une guerre d’extermination contre le Hamas, ses dirigeants élus démocratiquement et les civils palestiniens qui périront alors qu’Israël se cantonnera tout simplement à exprimer ses regrets ou à les présenter comme des dommages collatéraux. D’ailleurs l’asymétrie entre les potentiels de guerre ne laisse guère de doute sur l’issue d’un carnage programmée et des séquelles que conserveront les personnes les plus vulnérables de la population palestinienne, en l’occurrence, les vieillards, les enfants , les femmes que la machine de guerre israélienne n’épargnera pourtant pas.

Le rapport de force entre les deux camps est si énorme que l’issue d’une opération terrestre de l’envergure de celle projetée par le commandement israélienne tant souhaitée par OLMERT et EHUD BARK se traduira indubitablement par un bain de sang aux proportions dramatiques. Cette perspective macabre n’a pas outre mesure fait fléchir les inconditionnels du traditionnel soutien à ISRAEL et fait frémir d’indignation extrême la « communauté internationale » qui semble s’accommoder du cours des événements qui ne font que s’aggraver, compte tenu de l’embargo imposé par le terrorisme d’état israélien faisant usage à satiété depuis des lustres du terrorisme de la famine. Qui pourra arrêter la folie meurtrière de l’état major israélien qui se voit conforté toujours en pareille circonstance par la connivence qu’il trouve chez ses protecteurs et se voit conforté dans la solution finale qu’il administre sans impunité chez une population sans défense?.

Israël se sert de sa propagande mensongère, de sa duplicité excessive pour parvenir à enraciner la conviction dans une bonne partie de l’opinion internationale que les roquettes lancées des territoires palestiniens sur celui d’Israël sont la cause de tout ce qui se passa dans la région et de l’holocauste palestinien qui en découla laissant de marbre ceux qui soutiennent le terrorisme sous toutes ses formes.

La colonisation, les assassinats ciblés, le blocus permanent auquel est soumis le peuple gazaoui, la ghettoïsation, les punitions collectives, le peuple affamé, les terres volés et les civils bombardés démontrent qu’Israël est le principal pourvoyeur du terrorisme international que personne ne veut combattre, condamner et sanctionner. ISRAEL qui est devenu une véritable poudrière et fort de son système de surveillance et de renseignement a décidé « unilatéralement » d’anéantir une population dont elle est consciente qu’elle ne dispose que de moyens rudimentaires et dérisoires pour lui opposer une résistance farouche. La falsification de l’histoire et la supercherie historique érigée sur la légende de la « terre promise » appuyée par un occident décadent aux contours idéologiques perverses et aux croyances en une démocratie à géométrie variable, à plusieurs vitesses faut-il le rappeler expressément n’a que trop duré surtout qu’ISRAEL est persuadé de son rôle de leadership qu’elle joue dans la région et qui a été supplanté par d’autres puissances émergentes, n’en déplaise aux pays qui soutiennent le terrorisme d’état israélien.

Cet état de toutes les controverses a fini par semer la zizanie partout et fait de la haine qu’il voue à tout le monde son cheval de bataille pour faire disparaître tout ce qui n’est pas en relation avec la politique de l’état sioniste et ses objectifs racistes. Il a donc décidé de mettre sous perfusion et de la maintenir aussi longtemps que possible un Etat artificiel qui ne laisse rien pousser en dehors de la haine, de la destruction et de la disparition d’une population que l’ONU complice de par son inaction et son cynisme démesuré ne veut pas protéger des exactions de l’armée criminelle israélienne. ISRAEL peut-elle envisager que la tragédie qui se déroule au vu et au su de tout le monde ne peut rester impunie et qu’au moment propice, elle devra payer en conséquence un lourd tribut des massacres qu’elle a perpétré dans le monde depuis les années 1948 avec des organisations terroristes telles que l’Irgoun. C’est bel et bien ISRAEL qui a inauguré l’ère du terrorisme.

Quel est l’avenir d’ISRAEL, même si tous les Palestiniens disparaissaient ? Quelle réponse donner à bientôt un milliard et demi de musulmans qui se reconnaissent de plus en plus, dans l’intégrisme islamiste, seule voie possible pour juguler l’injustice et qui peuvent, un jour ou l’autre, faire basculer le poids de leurs gouvernants acquis aux mécanismes préfabriqués, façonnés pour ISRAEL par les USA, qui soutiennent mordicus la survie d’ISRAEL.

Souleiman

Le 8 Janvier 2009


Mots clés:

Plus d’histoires deMonde

About SOULEIMAN