Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

27/05/2020

L’incroyable détournement du mot liberté



La liberté est un mot qui est aujourd’hui beaucoup utilisé dans les couloirs de Londres et de Washington, alors qu’ils se préparent pour la guerre avec l’Iran et tentent de lancer une attaque sauvage et meurtrière contre le peuple de la Syrie.

 

Par Timothy Bancroft-Hinchey.

Liberté, un mot tellement utilisé au cours de la période de la guerre froide et répété tant de fois, que l’on a commencé à s’en méfier. Et plus le temps s’écoule, plus il devient évident que ceux qui utilisent ce mot en ont abusé, si ténus étaient leurs arguments basés sur des mensonges et si minces et fragiles leurs toits en verre. Leur liberté est une chimère, une illusion et une fraude. La conclusion est que la liberté est un mot vide de sens décrivant une notion qui n’existe pas.

Il y a certaines petites phrases qui heurtent profondément la conscience collective de l’humanité, des mots et des slogans qui s’allument en plein cœurs des sombres profondeurs du désespoir, soigneusement entretenues et mises en forme dans notre conscience collective par une vision biaisée et de lavage de cerveau des médias, et le mot liberté en fait partie.

La liberté est un mot qui est aujourd’hui beaucoup utilisé dans les couloirs de Londres et de Washington, alors qu’ils se préparent pour la guerre avec l’Iran et tentent désespérément d’explorer toutes les avenues qu’ils peuvent pour lancer une attaque sauvage et meurtrière contre le peuple de la Syrie, maintenant que leurs terroristes n’ont pas réussi à faire leur marque. Il est aussi un mot qui circulera dans les prochains jours dans les coulisses des réunions du Conseil des Droits de l’homme de l’Organisation des Nations-unies à Genève.

Où était ce conseil lorsque les gens de Tawerga en Libye ont été massacrés par des terroristes soutenus par l’Axe FUKUS (France, UK, US et Israël), juste parce qu’ils étaient noirs ? Où était ce conseil lorsque le FUKUS a armé et aidé les terroristes de Misratah peignant des slogans sur les murs appelant à la « mort aux esclaves noirs de Libye » ? Où était ce conseil lorsque le gouvernement libyen a proposé un scrutin libre et juste et démocratique et que l’axe FUKUS a refusé ?

Quelle liberté avait le peuple libyen de choisir s’il voulait être régie par le système de la Jamahiriya, multiracial et tolérant (le gouvernement populaires), au lieu du fléau des meurtriers, racistes, violeurs, tortionnaires et voleurs lâchés par l’Axe FUKUS ?

Quelle liberté avait le peuple de l’Irak à choisir si leurs infrastructures civiles ont été bombardées par l’arsenal militaire de l’OTAN ? Quelle liberté avaient les milliers d’enfants assassiné chaque jour par des sanctions des États-Unis au fil des ans ? Quelle liberté ont les gens dans les pays occidentaux à choisir si leur politique étrangère est dictée à leur disposition par l’OTAN ? Quelqu’un a-t-il élu l’OTAN ? Alors, pourquoi cette organisation contrôle la politique étrangère comme un organisme supra-national et qui tire les ficelles ?

Quelle liberté avait l’homme d’affaires britannique extradé vers les Etats-Unis, parce que Washington a dit à son caniche de Grande-Bretagne de le faire livrer, d’avoir ouvert un procès libre et équitable dans son propre pays, parce qu’il a été pris dans une opération de piqûre de la CIA, alors qu’il transportait ce qu’il pensait être des pièces de rechange pour voitures ?

Quelle liberté ont les gens dans la baie de Guantanamo, détenus pendant des années sans avoir droit à un procès en règle, sans droit à un avocat, de voir leurs familles, ou même de répondre à une accusation formelle ? Comment étaient ces gens détenues illégalement dans le camp de concentration d’Abou Ghraib à Bagdad, quand ils étaient battus par des lâches insensés américains portant des bottes, quand leur nourriture a été uriné dessus, quand ils avaient des chiens fixés sur eux ? Comment étaient-ils libres quand ils ont été sodomisés par leurs geôliers pervers et démoniaques ?

Comment le citoyen moyen est-il libre de choisir son destin, à façonner la politique de son gouvernement ? Comment sont libres les personnes vivant dans des systèmes politiques dans lesquels une minorité peut être élus au pouvoir et imposer ses politiques sur la majorité de ceux qui n’ont pas voté pour eux ?

Quelle liberté ont les gens à utiliser les ressources naturelles et produits de leur pays ? Ils n’en ont pas. Dans les pays occidentaux, ceux qui scandent le mot «liberté», comme s’ils le possédaient, ces gens ne contrôlent pas leur politique étrangère, ils ne contrôlent pas leur politique intérieur, ils ne contrôlent pas ceux qui les gouvernent, ils ne contrôlent pas si les lois sont appliquées, ou si leurs gouvernements choisissent de violer le droit international le temps et l’heure (tel est le cas avec l’Axe FUKUS), ils ne contrôlent pas la politique financière, ils ne contrôlent pas la politique budgétaire, ils ne contrôlent pas la politique économique.

Supposons donc que ceux qui détournent le mot « liberté » utilisent ce qu’il signifie dans leur politique au lieu d’en abuser ?

 

Merci à la source  : MATHABA

A lire aussi
Délégation Syro-italienne : Hôpital de Damas, entre les héros et les martyrs
International (LVO) :  Dans un premier témoignage en direct de Damas, nos confrères de "Syrianfreepresse" nous font part de leurs premières constatations et observations concernant la situation sur place à ...
Lire la suite...
Une étude compile les « mensonges » de Bush avant la guerre en Irak. A quand celle des mensonges contre l’afghanistan, la côte d’Ivoire, la Libye, la Syrie etc ???.. Après avoir assassiné le maximum de monde ?
Deux organisations américaines indépendantes ont rendu publique mercredi une étude intitulée "faux prétextes" compilant les fausses déclarations du président Bush et de ses proches collaborateurs entre 2001 et 2003 sur ...
Lire la suite...
Le Journal télévisé de Syrie 26 Mai 2012
Les titres : * Des terroristes mettent le feu dans nombre de maisons à al-Chomaryeh à Homs et commettent un massacre contre deux familles * Signature d'accords de coopération syro-russes * Nasrallah: L'enlèvement ...
Lire la suite...
Algérie : Douze terroristes abattus par les braves hommes de l’Armée Nationale populaire
International (LVO) : Vendredi 22 et samedi 23 février 2013, de nouvelles opérations couronnées de succès, menées par les braves hommes de l Défense Nationale de la République Démocratique et ...
Lire la suite...
La télévision ALRAI confirme l'utilisation du Gaz Moutarde contre la population de la ville de Bin Walid Selon la chaine de télévision Alrai, l’OTAN a utilisé cet après midi vers 17H00 ...
Lire la suite...
Médiasmensonges : "Kadhafi voudrait faire sauter Tripoli"
     Tripoli (LVO) : Alors que les médias aux ordres de l'OTAN criminel, prétendent que "les rebelles libyens ont consolidé leurs positions dans l'Ouest, près d'Al-Assabaa, ville stratégique à 80 km ...
Lire la suite...
Comment la France écoute le monde
Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 st1:*{behavior:url(#ieooui) } /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [1er Octobre 2011]
   Tripoli (LVO) :  Il y a deux jours, les forces de la Jamahiriya ont organisé une action à Tripoli. Hier, les rapports provenant du terrain, disaient que Khamis Al-Kadhafi a ...
Lire la suite...
Les dessous de l'arrestation de l'agent du Mossad égyptien (1ère et 2ème parties) 27/12/2010 Le quotidien libanais AdDyar  a révélé que deux officiers haut-gradés et très expérimentés du Mossad, l’un âgé de ...
Lire la suite...
Scandale à l’ambassade américaine Alger: Le chef de la CIA drogue et viole deux Algériennes
Scandale à l'ambassade américaine à Alger: Le chef de la CIA drogue et viole deux Algériennes  L'ex-chef de la CIA à Alger, Andrew Warren, est soupçonné par la justice américaine d'avoir ...
Lire la suite...
Délégation Syro-italienne : Hôpital de Damas, entre les
Une étude compile les « mensonges » de Bush avant
Le Journal télévisé de Syrie 26 Mai 2012
Algérie : Douze terroristes abattus par les braves
Alerte info sur la guerre en Libye Samedi
Médiasmensonges : "Kadhafi voudrait faire sauter Tripoli"
Comment la France écoute le monde
Nouvelles de Libye [1er Octobre 2011]
Les dessous de l’arrestation de l’agent du Mossad
Scandale à l’ambassade américaine Alger: Le chef de

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses “L’incroyable détournement du mot liberté”

  1. Vermelho_pb
    17/03/2012 à 4 h 53 min

    Très bom texte sur les situations réels, où le mot  » Liberté » a éte usé comme justificatif pour les titres de l´Occident imposer leurs voluntés sur les plus faibles, et écraser ceux qui ne se soubmettent pas à eux.

Plus d’histoires deAfghanistan

About LVO