Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

17/02/2019

L’Islande rebelle prend sa revanche sur l’Union Européenne


Quatre ans après une violente crise financière, l’Islande affiche une reprise robuste qui contraste avec la morosité croissante dans les pays membres de l’Union Européenne.

Carte_islande[1]

En pleine reprise, l’Islande nargue l’Europe

Le PIB, qui avait reculé de 6,6 % en 2009 et de 4 % en 2010, devrait croître de 2,1 % cette année, bien plus que le niveau de la plupart des pays européens.

Le déficit budgétaire, de 13,5 % du PIB en 2008 devrait être équilibré l’an prochain.

Le chômage, qui était monté à près de 8 % de la population active en 2010 devrait redescendre en 2013 à près de 5 %.

Le prêt d’urgence du FMI de 2,1 milliards d’euros était remboursé dans les meilleurs délais. [1]

Le Président islandais nous donne une leçon d’économie

Le pays avait refusé de renflouer les banques en faillite avec de l’argent public, ce qui aurait creusé l’endettement et plongé l’île dans la récession. Le cartel bancaire s’était offusqué, les tribunaux saisis. Mais dans un arrêt en premier et dernier recours, l‘Association européenne de libre-échange donne pleinement raison à l’Islande. La directive n’impose pas aux États de garantir les compensations aux déposants si un fonds de garantie de dépôts ne peut répondre à ses obligations de paiement en cas de crise systémique.

Par conséquent, l’Islande n’est pas tenue de rembourser les actionnaires britanniques et néerlandais de la banque Icesave. Par ailleurs, le tribunal considère que l’Islande n’a pas violé le principe de non-discrimination. Le transfert des dépôts islandais vers la nouvelle banque Landsbanki s’est effectué avant que l’Autorité de surveillance financière islandaise annonce le déclenchement de l’application de la directive. [2]

Le chef d’État Grimsson n’avait pas attendu ce jugement définitif pour faire passer un message aux technocrates de l’Union Européenne au lendemain de la création d’une supervision bancaire :

« Accepter de laisser les banques tomber en faillite fut l’acte le plus difficile qu’il m’ait été donné de prendre. Mais sans doute le meilleur. Il est l’une des raisons fondamentales de la forte reprise économique de notre pays au regard des autres pays européens. Il valait mieux laisser l’Islande s’autogérer que de laisser l’Union Européenne parler en son nom. Le pays en recueille les fruits aujourd’hui« . [3]

Le Président islandais se démarque à la conférence de Davos

C’est devant une assemblée médusée qu’il invitait les intervenants à « Penser davantage aux peuples qu’aux banques« . Fier de la réussite islandaise, il s’exclama : « Nous avons laissé les banques faire faillite et nous nous sommes occupés des citoyens, ça a marché ». [4] Une déclaration non convenue quasi passée sous silence par la presse « consensuelle » aux ordres. [5]

[5] rue89.com et arretsurimages.net 

A lire aussi
La réponse d’Obama au discours du Guide suprême
  IRIB- La phrase prononcée par le Guide suprême de la Révolution islamique, jeudi dernier, n'est pas prête à être dissipée des mémoires : "Si Israël se permet de commette ...
Lire la suite...
« Ah, ces musulmans… » par Makhlouq
Analyse de : Makhlouq - Altermonde-sans-frontières Importante par son nombre, en France, la minorité musulmane peut inverser le cours des élections quelles qu’elles soient. Pourtant elle reste absente dans la vie ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye – 8/9 Septembre 2011
Trois mille Moujahideen d'Afghanistan et du Pakistan sont arrivés en Libye, les soldats de l’OTAN quittent le pays.    Etats Unis d'Afrique (LVO) : Presque toutes les troupes étrangères vont être ...
Lire la suite...
La Chine à déjà tout compris
Le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, a annoncé mercredi dans un communiqué que l’attaque du présumé tueur est une manipulation politique visant à renforcer la victimisation d’Israël. Il ajoute à ...
Lire la suite...
Solidarité avec Noam Gur et Alon Gurman, deux jeunes israéliens qui refusent d’accomplir leur service militaire « Nous refusons de servir une armée d’occupation et d’apartheid »
  Noam Gur et Alon Gurman se présenteront, lundi 16 avril, au bureau de recrutement de la base militaire de Tel Hashomer, où ils vont affirmer leur refus de servir dans ...
Lire la suite...
Il n’y a pas de meilleure business que celui de la guerre
Par Pepe Escobar -  Les privatiseurs de l'eau. Peu de gens dans l'Ouest savent peut-être que la Libye - ainsi que l'Egypte - se trouve sur le système aquifère nubien, ...
Lire la suite...
Resumé de fitnatul-wahhabiya du moufti Ahmed Ibn Zayni Dahlan
TRADUCTION RAPPROCHÉE : FITNATUL-WAHABIYYAH PAR LE MOUFTI AHMED ZAYNI DAHLAN Al MAKKI La méthodologie de Mouhammed Ibn ^Abdel-Wahhab : Ibn ^Abdel-Wahhab a prit les versets révélés aux sujet des mécréants et les a appliqué ...
Lire la suite...
Pierre-Henri Bunel Article paru sur www.stcom.net à l’époque de sa première publication Toutes les sessions de la Conférence Islamique donnent lieu à des relevés de décisions comme toutes les réunions destinées à servir ...
Lire la suite...
Premiers échanges directs entre le yen et le yuan, sans passer par le dollar
Yens, yuans et dollars. [Truth Leem - Reuters] Les premiers échanges directs entre les monnaies chinoise et japonaise ont débuté vendredi à Tokyo, sans passer par le dollar. Le but est ...
Lire la suite...
Analyse par Ahmed Halfaoui. L’anomie et le chaos, qui semblent vouloir perdurer en Libye "démocratisée", ne concernent pas ce qui est essentiel aux yeux de la "communauté internationale". Là où il ...
Lire la suite...
La réponse d’Obama au discours du Guide suprême
« Ah, ces musulmans… » par Makhlouq
Nouvelles de Libye – 8/9 Septembre 2011
Toulouse : La Chine Dénonce Une Manipulation
Solidarité avec Noam Gur et Alon Gurman, deux
Il n’y a pas de meilleure business que
Resumé de fitnatul-wahhabiya du moufti Ahmed Ibn Zayni
La naissance d’Al Qaïda
Premiers échanges directs entre le yen et le
Tout n’est pas si noir en Libye

Mots clés: , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deBelgique

About LVO