Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

13/07/2020

L’OTAN commet un massacre à Syrte et rase la ville


Libye – Témoignage d’un ancien lieutenant-colonel russe présent sur place.

L’OTAN commet un massacre à Syrte et rase la ville.
mardi 30 août 2011, par Comité Valmy

Pour la troisième journée consécutive, des avions de l’OTAN lancent des missiles et bombardent massivement la ville de Syrte, ville natale de Mouammar Kadhafi, ne permettant pas à quiconque de s’échapper. Le périmètre de la ville est entouré de points de contrôle « rebelle », derrière lesquels se trouvent des unités des forces spéciales de la Grande Bretagne, de la France, du Qatar et des Émirats arabes unis.

La sortie de la ville est complètement bloquée. Ni les femmes, ni les enfants ne sont autorisés à la quitter. Les hommes qui tentent de quitter la ville avec leurs familles, sont capturés puis fusillés. Leurs familles sont renvoyées dans la ville sous les bombardements. « Il n’y a pratiquement aucun moyen d’enterrer les cadavres », a déclaré dans une lettre qui a été reçu à Argumenty.ru ce matin. L’auteur est un ancien officier de l’armée soviétique et des services spéciaux russes, qui est maintenant à Syrte.

Ilya Korenev, cet ancien officier de l’URSS et des forces spéciales russes, est un ancien lieutenant-colonel, que la rédaction d’Argumenti.ru a précédemment qualifié de « source », et qui assume être proche au colonel Kadhafi, a décidé de mentionner son nom dans la lettre.

« Dans la ville jusqu’à présent pas de troupes (ndlr : pas « d’armée » loyaliste, stricto sensu) : les rebelles ou les forces spéciales n’ont osé entrer. Dans la nuit il y avait beaucoup de petites provocations afin d’essayer d’établir la présence et l’emplacement de troupes gouvernementales. Plusieurs petites escouades de rebelles ont tenté une action pour sonder dans la nuit et les reconnaître, mais ils ont été détruits. En même temps, un avion de reconnaissance télécommandés d’espionnage sans pilote « drone »était en l’air, qui a répertorié les défenses de la ville. Une heure après, les attaques aériennes ont commencé sur les cibles ainsi repérées. Cependant, les défenseurs de la ville avaient déjà quitté leurs positions pour d’autres endroits », écrit le lieutenant-colonel.

Selon lui, « la situation ressemble au terrible hiver de 1995 à Grozny, Tchétchénie, où tout ce qui bougeait était bombardé, sans aucun bon système de guidage ou sans coordonnées précises. La seule différence était que la Russie et l’armée de l’air n’avaient pas beaucoup de combustible, donc les vols n’étaient pas aussi intenses que ceux d’aujourd’hui. Pour le moment, les forces aériennes de l’OTAN sont en opération quasiment 24 heures sur 24. ».

Article transmis par Smain Bedrouni

A lire aussi
Les signes précurseurs de la Fin des Temps
Les signes précurseurs de la Fin des Temps Anas a dit : « Je vous raconte un hadith que personne après moi ne vous racontera; j’ai entendu le Messager d’Allah (bénédiction et ...
Lire la suite...
Des Bombes humanitaires de l’OTAN tuent, mutilent, balaient et écrasent tout en Libye.
Commission d’enquête non gouvernementale pour la vérité en Libye Paix  Justice  Vérité Tripoli- Paris-Londres-Rome   La résolution 1973 qui était sensée créer un bouclier aérien afin de protéger les civils en Libye, permet le ...
Lire la suite...
Nos sincères Condoléances Trois petits enfants dormants entre les bras d’un jeune oncle pacifique vêtu de Djellaba. Signalés au commandement de l’OTAN l’ordre des les abattre est revenu ferme : "Illuminez-les. Aucun ...
Lire la suite...
Interview avec Tiziana Gamannossi à Tripoli, par Smaïn Bédrouni
Interview internet avec Tiziana Gamannossi à Tripoli. par Smaïn Bédrouni, samedi 27 août 2011 à 00 h 27 : Cet entretien internet a subit de nombreuses coupures de connexion, de plusieurs minutes, ...
Lire la suite...
Que se passe-t-il réellement en Libye après la disparition de Mouammar Kadhafi ?
Smaïn Bédrouni appelle les Chefs d’États Africains à s'unir pour aider la Libye à sortir de la crise, seul moyen de lutter contre une nouvelle colonisation de l'Afrique. L'émission radio "Fenêtre ...
Lire la suite...
RDV ce soir dimanche 4 septembre de 21 h 00  à  22 h 30 : Emission radio sur la Libye
DIMANCHE 4 SEPTEMBRE 21 h 00  à  22 h 30 Édition spéciale - Lumière n° 49 : entretien avec le Docteur Oumar MARIKO, 9e Vice-Président de l’Assemblée Nationale du Mali, Fondateur et ...
Lire la suite...
Les habitants de Benghazi, Syrte, Tobrouk, Misurata, se ralient à Kadhafi
Les habitants des villes de Benghazi, El-Beida , Syrte, Misurata et Tobrouk témoignent leur totale soutien et ralliement avec le leader de la Révolution. Des images de bombardements de Bab Al-Azizia par ...
Lire la suite...
Varsovie-Gaza
Varsovie-Gaza Ayman EL KAYMAN My nie chcemy ratować życia. Żaden z nas żywy z tego nie wyjdzie. My chcemy ratować ludzką godność (Nous ne voulons pas sauver notre vie. Personne ne sortira vivant ...
Lire la suite...
Attentats du 11 Septembre : Implications des Israéliens, Une enquête Indépendante est nécessaire
Note de la rédaction : Cet article aurait très bien pu avoir pour sous-titre : "SMAIN BEDROUNI AURAIT-IL EU RAISON ?" (de dénoncer l'implication des services israéliens dans son article ...
Lire la suite...
Radio Kanal K : Smaïn Bédrouni : « L’Afrique sait que le Conseil Nationale de Transition en Libye est une supercherie politique »
Fenêtre sur l'Afrique du 27 août 2011 sur Radio kanal k en Suisse a été consacrée à la crise en Libye et à l'actualité politique au Togo Invités : Libye : Smaïn Bédrouni, chercheur, Journaliste ...
Lire la suite...
Les signes précurseurs de la Fin des Temps
Des Bombes humanitaires de l’OTAN tuent, mutilent, balaient
Condoléances au Peuple Libyen
Interview avec Tiziana Gamannossi à Tripoli, par Smaïn
Que se passe-t-il réellement en Libye après la
RDV ce soir dimanche 4 septembre de 21
Les habitants de Benghazi, Syrte, Tobrouk, Misurata, se
Varsovie-Gaza
Attentats du 11 Septembre : Implications des Israéliens,
Radio Kanal K : Smaïn Bédrouni : «

Mots clés: , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deAfrique

About LVO