Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

20/03/2019

Nouvelles de Libye [26-09-011]


Mise à jour  : Concernant les explosions du 24 Septembre 2011 à Tripoli.

 Des dizaines de politiciens aligné sur l’OTAN s’excusent auprès du gouvernement de la Jamahiriya 

    Etats-Unis d’Afrique (LVO) : Beaucoup de politiciens qui se sont alignés avec l’OTAN par erreur ont maintenant contacté le gouvernement de la Jamahiriya et se sont excusé, en cherchant à rejoindre la résistance avec leurs partisans selon de nouveaux rapports.

 Les contacts proches du gouvernement de la Jamahiriya ont dit que ces révélations seront intégralement révélées dans une semaine ou deux, lorsque la résistance et les milliers de volontaires seront en marche sur Tripoli pour l’opération de "Liberation de la Libye”.

Quelques personnalités libyennes ont fait l’erreur de rejoindre l’OTAN, mais la Jamahiriya Libyenne reconnait pleinement que les erreurs sont les seules voies de la Sagesse et des sources indiquent qu’elles ont été pardonnées.

 

10h34: Les mercenaires de l’OTAN ont fui Ghadames craignant le piège

  Des combats ont précédemment été signalés dans et autour de la ville de Ghadamès, mais de nouveaux rapports suggèrent que les mercenaires de l’OTAN ont fui la ville craignant un piège. Depuis que la tribu de Tarhuna s’est levé, et avance à l’Ouest, les mercenaires de l’OTAN fuient les villes de l’Ouest, car les bombes de l’OTAN ne sont pas disponibles dans chaque ville. Ils ont fui dans la panique et maintenant ils ont du mal à se regrouper. Certains combattants ont traversé la frontière et sont entrés en Tunisie pour créer une base, mais les combats rapidement éclaté entre les forces de défense tunisiennes et les mercenaires de l’OTAN.

10h50 : Les combats font rage dans Ragdaline

 Des tirs nourris et des explosions ont été entendues dans la petite ville de Ragdaline selon de nouveaux rapports, les combats continuent et les témoins suggèrent que les raffineries de pétrole ont été soufflées par gouvernement de la Jamahiriya quelques heures avant que des experts de l’OTAN ne viennent en vue de la lixiviation des ressources libyennes. Les entreprises françaises sont déjà en trains de voler les ressources libyennes en mer, sous la protection des navires de guerre de l’OTAN qui gardent les raffineries de pétrole libyens off-shore pendant que les entreprises françaises volent le pétrole dont nous parlons. Les libyens refusent de permettre à l’OTAN de voler, les ressources appartiennent aux Libyens, et non à l’OTAN et le gouvernement libyen a promis de continuer à résister en cas de vol et de pillage de ses richesses.

11h03 :  6  mercenaires de l’OTAN tués et 60 autres blessés à Ghadamès

 De nouveaux rapports suggèrent qu’au moins 6 mercenaires de l’OTAN ont été tués dans Ghadamès, ce qui les a forcé à se retirer en direction de Tunisie où ils ont également rencontré une forte résistance des Forces de défense tunisiennes. Ali al-Man a déclaré aux journalistes que "les combats étaient actuellement en cours".

11h17 : Les mercenaires de l’OTAN se retirent à nouveau de Syrte après avoir essuyé de lourdes pertes

 Une fois de plus reçu, après une sévère défaite, les milices de l’OTAN ont reculé, même après les brutales et meurtrières opérations terroristes de l’OTAN.  Les mercenaires de l’OTAN affirment que sept des leurs ont été tués et au moins 160 grièvement blessé. Ceci contredit des sources a l’intérieur de Syrte qui stipulent qu’au moins 100 mercenaires ont été tués et plus de 450 blessés.

 16h01 : Massacre à Abu Saleem ? Charnier ? Quelques fragment d’os ? Qu’est-ce?

  La BBC a commencé à rapporter que récemment plus de 1200 corps ont été découvert dans une fosse commune, puis dans le même article, elle déclare que seul un des fragments d’os et quelques pièces de vêtements ont été trouvés dans le site ? Ce doit être l’une des tentatives les plus désespérés visant à discréditer la résistance, la propagande du massacre d’Abu Saleem a été utilisé comme l’une des excuses pour couvrir l’assassinat terroriste et la population. La troublante propagande révèle à quel point l’OTAN est désespérée.
 
Récemment de nombreuses fosses communes de patriotes libyens ont été trouvées dans et autour de Tripoli, il semble que l’OTAN tente de faire oublier le sujet de ses propres atrocités et détourner l’accent sur ​​les fausses allégations de massacres dans une prison qui, apparemment, sans aucune preuve serait arrivé il y a quelques décennies.
 
A Tripoli et dans d’autres villes occupées, des milliers de personnes ont été enlevées et des centaines de partisans de la Jamahiriya massacrés et jetés dans des fosses communes.

Ces bulletins d’informations ont été glissés sous le tapis par la propagande de l’OTAN, désespéré de gagner la guerre par des mensonges et le terrorisme. Quelle honte, quelques fragments d’os et de vêtements et la BBC affirme avoir retrouvé 1200 cadavres dans des fosses communes, quelle crédibilité ? Que l’honnêteté ? Quelle intégrité ?

16h26 : Des médecins confirment que la découverte d’un charnier de la prison d’Abu Saleen est fausse

 Des médecins sur place ont déclaré que la découverte d’un charnier d’un massacre supposé est un mensonge, et que les fragments osseux ne sont pas humains, portant un autre coup dévastateur à la propagande de l’OTAN.

L’OTAN avait accusé le gouvernement de la Jamahiriya libyenne d’avoir commi un massacre dans la prison d’Abu Saleen, mais comme la plupart des accusations similaires, aucune preuve n’a été fournie.

Bien que certaines personnes de cette prison aient été condamnées à mort pour trahison, il n’y a jamais eu lieu de massacre, il s’agit de la fabrication d’un nouveau mensonge de la propagande orchestrée par les ennemis des libyens. Un certain nombre d’agents de la CIA ont été exécutés par la justice libyenne après un coup d’Etat manqué dirigé par le colonel Khalifa Haftar qui travaillait pour le compte des Etats-Unis. " Les membres du personnel médicale présent sur place ont déclaré à CNN que l’os ne semble pas être humain. " (‘peut être un fragment de la machoire de propagande de l’OTAN’ (source – CNN ))

 

Concernant les explosions du 24 Septembre 2011 à Tripoli .

Une série de puissantes explosions avaient eu lieu à Tripoli, samedi 24 septembre 2011, près d’une grande base maritime ainsi que l’avaient indiqué les rapports en provenance de la capitale libyenne. Selon un certain nombre de témoins, l’explosion s’est produite dans le quartier Abou Seta.  Il s’agissait d’un navire qui a servit à la livraison d’armes et de munitions de la France, pour les rebelles, qui a explosé. Après l’explosion dans le port, plusieurs convois des forces spéciales françaises ont été vus.  Le port a continué de brûler.  Il y a eu au dessus la ville un énorme nuage de fumée noire.

Des coups de feu ont aussi été entendus dans la ville.

Les observateurs disent “qu’ils n’excluent pas la possibilité que l’explosion dans le port ait été le fait d’une audacieuse opération menée par l’armée libyenne, sous le nez et à la barbe des rebelles.”

stcom.net 

A lire aussi
Syrie : Le Qatar perd un ami, une autre milice décapitée à Damas.
International (LVO ) : Selon diverses sources concordantes, le fondateur de la milice "lawa al Islam" (Drapeau de l'Islam), dont les opérations se concentrent essentiellement dans la banlieue de ...
Lire la suite...
Les troubles en Libye ne visent  pas Kadhafi mais l'unité africaine
Tripoli, Libye (LVO) :  Dans un discours prononcé mardi dernier, devant sa maison qui avait été en 1986 la cible de raids américains, le guide Mouammar Khadafi affirme que la ...
Lire la suite...
Libye : Le nouveau retour des criminels de guerre
International (LVO) : Les États-Unis et leurs alliés se sont lancé dans une nouvelle opération de changement de régime. Avant, de lancer leurs attaques contre les Libyens, ils ont ironiquement predit ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [02/10/2011]
15.000 combattants Touaregs arrivés à Sabha Une grande partie des 5 000 missiles ...
Lire la suite...
Dans l’enfer du chaos libyen : l’implosion de la junte du CNT
Alors que la Résistance verte reprend l’offensive en Libye (1), l’ex junte du CNT à Benghazi implose ouvrant des brèches mortelles au sein du nouveau régime installé au pouvoir par ...
Lire la suite...
Mise à jour 23h55 :  Nouvelles de Syrte, Sebha, Tripoli, Seif Al Islam et Bani walid Quelques éclaircissements sur la situation en Libye. Etats Unis d'Afrique (LVO) :  "Tout d'abord quiconque est familier avec ...
Lire la suite...
CHANTAGE  FRANCAIS  SUR FOND DE « GENOCIDE ARMENIEN
CHANTAGE  FRANCAIS  SUR FOND DE "GENOCIDE ARMENIEN" :  Le GENOCIDE ORCHESTRE DES TORTIONNAIRES FRANÇAIS en ALGERIE DURANT LA NUIT COLONIALE Auteur: Souleiman Erdogan critique la France et déclare : "L'Assemblée nationale ...
Lire la suite...
Le silence médiatique sur la Côte d’Ivoire n’est pas le silence de la paix, mais celui de la Terreur !
Non à l’occupation de la Côte d’Ivoire par la France ! « Tant que les lions n’auront pas leur propre historien, les histoires de chasse tourneront toujours à l’avantage des chasseurs » Dans ses ...
Lire la suite...
Le Dr Baghdadi est-il réellement vivant et en bonne santé ?
  Tunis (LVO) : Le Dr Baghdadi est-il réellement vivant et en bonne santé ainsi que la chaine Zitouna TV a voulu le faire croire en diffusant une interview réalisée sur ...
Lire la suite...
Le 14 février, les libyens décrochent le drapeau du CNT-OTAN et hissent le Drapeau Vert National (Vidéo)
International (LVO) : Libyafreepress a publié un rapport selon lequel des snipers de la Résistance Verte du bataillon “Elsakr Elawhed” ont neutralisé deux mercenaires de l'OTAN près de la Mosquée ...
Lire la suite...
Syrie : Le Qatar perd un ami, une
Les troubles en Libye ne visent pas
Libye : Le nouveau retour des criminels de
Nouvelles de Libye [02/10/2011]
Dans l’enfer du chaos libyen : l’implosion de
MISE À JOUR DU COEUR DES ÉVÉNEMENTS !
CHANTAGE FRANCAIS SUR FOND DE «
Le silence médiatique sur la Côte d’Ivoire n’est
Le Dr Baghdadi est-il réellement vivant et en
Le 14 février, les libyens décrochent le drapeau

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deAfrique

About