Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

17/01/2018

Nouvelles de Palestine 31/12/2009


   
 

 Abbas menace de renoncer aux négociations avec Israël

 

Ankara: une percée diplomatique au coeur de la guerre

Hamas : Ne confondez pas bourreau et victime

 

 5ème jour du carnage israélien : les enfants, 2ème cible

 

 Le Hamas frappe 9 colonies sionistes

 

  La Ligue arabe, impuissante ou complice ?

Cisjordanie : manifestations et arrestations

Abbas menace de renoncer aux négociations avec Israël

31/12/2008 Le président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas a menacé mercredi de renoncer aux négociations de paix avec
Israël faute de progrès, et pour ne pas cautionner l’"agression" de l’Etat hébreu dans la bande de Gaza.
   Le conflit (israélo-palestinien) ne prendra pas fin si le "vaillant peuple palestinien ne recouvre pas ses droits. Par conséquent, à quoi servent les négociations si les portes restent fermées", a déclaré M. Abbas dans un discours télévisé à l’occasion du 44ème anniversaire de la proclamation de son parti, le Fatah, comme un mouvement de résistance.
 
   "Bien que nous soyons convaincus de la stratégie et de l’objectif et en dépit de notre désir de ne pas revenir en arrière, nous ne voyons aucune utilité à poursuivre les négociations de la façon dont elles se sont déroulées jusqu’à présent", a ajouté Abbas
 
  Il a affirmé qu’il "n’hésitera pas à arrêter" les négociations "si elles vont à l’encontre de nos intérêts et offrent une caution à l’agression", une allusion à l’offensive israélienne dans la bande de Gaza
 
   Il a dénoncé comme une "agression barbare et criminelle" cette offensive, accusant Israël de commettre "le massacre le plus sanglant
   "Notre peuple aura d’autres alternatives si son choix actuel (les négociations) devait se montrer vain ou si l’agression, la colonisation et la confiscation des terres devaient se poursuivre, ôtant tout sens" aux négociations, a-t-il ajouté
 
Relancées en novembre 2007, les négociations israélo-palestiniennes, qui étaient censées aboutir en 2008, n’ont enregistré aucune percée depuis, se heurtant à la poursuite de la colonisation juive, au refus de l’entité sionsite du retour des réfugiés palestiniens vers les territoires de 1948, et à son refus de restituer Jérusalem.

Ankara: une percée diplomatique au coeur de la guerre

Leila Mazboudi

Faute d’un consensus arabe, pour arrêter la guerre israélienne menée contre la Bande de Gaza, c’est la Turquie qui va déployer ses efforts diplomatiques.

A cette fin, la tournée du premier ministre turc Recep Tayeb  Erdogan va englober ce mercredi,  la Syrie, où il est déjà  arrivé, la Jordanie, la Cisjordanie occupée pour rencontrer le président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas, avant de revenir à Ankara, puis repartir dès jeudi pour la cité balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh, sur la Mer Rouge, pour rencontrer le président égyptien Hosni Moubarak, avant de terminer son voyage en Arabie saoudite.
 
Fait marquant, les deux belligérants, l’entité sioniste et le mouvement de résistance Hamas  ne figurent pas sur la liste turque.
 
Vraisemblablement, c’est le Caire qui semble avoir chargé Ankara de cette mission, lors de la visite lundi dernier de son chef  de la diplomatie, Ahmad Abou al-Gheit.
  
Ayant mené jusqu’en novembre dernier les négociations entre le Hamas et le Fatah, date de leur échec, le Caire est désormais accusée par le Hamas, de vouloir favoriser la mainmise du Fatah, au détriment des résultats des élections législatives.
 
De plus, le voici accusé de complicité dans la guerre israélienne  menée contre la Bande de Gaza, en maintenant fermé le passage de Rafah, seule ouverture arabe vers le monde extérieur. Il en est de même pour l’Arabie Saoudite, qui avait patronné des négociations inter palestiniennes. Elle se trouve également dans l’incapacité d’en conduire de nouvelles, son ministre des affaires étrangères exigeant que les Palestiniens s’unissent à nouveau, ce qui équivaut selon le Hamas à la soumission du mouvement de résistance au chef de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas.     
 
Révélant avant son départ l’objectif de sa mission, Erdogan  a précisé que "les attaques sur Gaza doivent s’arrêter immédiatement et un cessez-le-feu permanent doit être assuré de façon urgente pour empêcher des développements irréversibles dans la région". Et sans manquer de qualifier ces attaques "d’impitoyables".

Sachant que sa tâche ne sera pas facile. Les dirigeants israéliens ayant rejeté mercredi des propositions internationales de trêve de 48 heures.

Tandis que le Hamas affiche toujours son attachement à ses conditions: l’arrêt de toutes les hostilités et la suspension du blocus, conditions qui n’ont jamais été respectés par Israël durant la trêve précédente qui a pris fin le 19 décembres.

Hamas: Ne confondez pas bourreau et victime

G.H

Le mouvement de résistance Hamas a estimé que les médiateurs internationaux œuvrant en vue d’une trêve à Gaza «mettent la victime et le bourreau sur un même pied d’égalité».

Le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a affirmé que « toute intervention arabe ou internationale doit avoir pour objectif l’arrêt de l’agression, la levée du blocus et l’ouverture de tous les points de passage».

Et d’ajouter : « les efforts arabes et internationaux doivent se concerter pour mettre fin à cette agression (israélienne), rouvrir les points de passage et reconstruire Gaza».

Barhoum a souligné « la direction de Hamas , soit Khaled Mechaal et ses frères, sont en contact permanent avec des dirigeants du monde arabe et musulman, à leur tête le Prince de Qatar, la Libye et le Yémen ».

Barhoum  a estimé que «  celui qui a commencé le conflit c’est l’ennemi israélien, qui a bien planifié son offensive ». Il a ajouté que « cette guerre nous a été imposée, nous ne l’avons pas choisi, par conséquent nous avons le droit de défendre notre peuple qui est désormais convaincu de l’inefficacité d’une trêve en raison de la poursuite du blocus et de l’offensive ».

Il a rappelé que «  personne, ni régionalement, ni internationalement, même la médiation égyptienne n’ont réussi à convaincre l’ennemi israélien de respecter les engagements de la trêve ».

5ème jour du carnage israélien : les enfants, 2ème cible

Ghada Houbalah

En cette 5ème journée consécutive, les avions de chasse israéliens poursuivent leur bombardement sauvage contre la bande de Gaza. Dernier bilan : plus de 390 martyrs, et plus de 1900 blessés, dont 210 sont dans un état critique.

Selon un rapport de l’ONU, au moins 25% des Palestiniens tués depuis le début de l’offensive militaire d’Israël sur la bande de Gaza sont des civils. Pis encore, au moins 42 des victimes décédées sont des enfants, selon la même source.

Dans la région de Mont al-Rais, l’aviation israélienne a tiré des missiles en direction des ambulances, provoquant la mort d’un médecin Mohammad Abou Hasirah, et blessant l’infirmier Oussama Madhoun. Les ambulances ont été atteintes de plein fouet alors qu’elles se dirigeaient vers la région pour transporter des blessés.

Selon le site internet Arabs 48, des hélicoptères israéliens ont tiré des missiles en direction de la clinique Soubhi, à l’est de la ville de Gaza. Des témoins ont affirmé qu’un avion de chasse israélien a tiré un missile en direction d’un groupe de résistant des Brigades al-Quods, mais a manqué sa cible un des résistants a été légèrement blessé.
Mais encore, l’aviation israélienne a bombardé un complexe civil dans le quartier de Brazil, dans la ville de Rafah au sud de la bande, provoquant de sérieux dégâts dans un grand nombre de maisons avoisinantes.

Le nord de la bande de Gaza n’a pas été épargné par les raids meurtriers israéliens : deux maisons ont été détruites totalement, l’électricité a été coupée dans la région de Tawam.

Les avions de chasse israéliens ont également tiré une série de missiles contre  la région de l’axe de Philadelphie, provoquant de grands dommages dans les maisons avoisinantes.

Dans la ville de Khan-Younés, précisément dans la commune de Absan-la-petite, les avions de chasse israéliens ont bombardé le centre de sécurité des forces de sécurité nationales, le détruisant complètement.

En plus de l’aviation israélienne, la marine israélienne a tiré une série d’obus en direction des régions de Maftouha et de Khalyia, prés de la région de Soudaniya. Pas de signalement de victimes jusqu’à maintenant.

Le Hamas frappe 9 colonies sionistes

Leila Mazboudi

Malgré les frappes chirurgicales israéliennes contre la Bande de Gaza, et au gré d’un déséquilibre des forces flagrant, la résistance palestinienne a poursuivi sans relâche ses ripostes, frappant à coups de 40 roquettes, pas moins de 9 positions sionistes dans les territoires 1948.
 
Certaines de ces colonies se situent à trente kilomètres et plus de la Bande de Gaza. Ce qui montre que la résistance palestinienne a élargi son champ d’action au-delà des 20 kilomètres précédents.
 
Parmi ces colonies, Bir as-Saba’ (Beersheva), la capitale du désert du Néguev, ville de 200 milles habitants qui a longtemps cru qu’elle était à l’abri des ripostes de la résistance palestinienne, vu qu’elle est située à 40 kilomètres de la Bande  
Depuis mardi soir, elle a été la cible de 4 roquettes de type Grad: l’une d’elles s’est abattue contre  une maison, causant des dommages considérables, alors qu’une seconde a frappé une école vide, tandis que la troisième s’est abattue en bordure de la ville.
 Et ce alors que des sirènes d’alarme  étaient entendus dans la ville et ses environs, avant la chute des roquettes. La mairie a décidé  de fermer les écoles, ainsi que l’université Ben Gourione.
 
Parmi les colonies lointaines figure aussi Ashdod, situé à 35 kilomètres de la Bande de Gaza, et qui a vu une roquette s’abattre en son sein.
  
Le sud des territoires des 1948, quant à lui a été la cible de 20 roquettes qui ont blessé deux colons, selon l’organisation l’Etoile de David (l’équivalent  de la Croix rouge).
 
Ashkelon a également eu sa part des roquettes des brigades Ezzeddine el-Qassam. 2 d’entre elles ont blessé une femme colon, et causé des dégâts dans un bâtiment. Tandis qu’une troisième s’est explosée à proximité du siège du Comité des informations, affilié à la Knesset, alors qu’il tenait une réunion, ce qui a exhorté les participants à suspendre leur rencontre, sur fond de sirènes d’alarme.  
 
La chute de ces roquettes a eu lieu au moment où le président israélien Shimon Peres visitait la colonie.
 
Sachant que les colonies de Netivot, Ofakim, Sdérot, Kyriat Gat, Kyriat Malakhi ont aussi fait l’objet de roquettes.
 
Parallèlement, certaines régions plus lointaines étaient sur qui vive, quoique n’ayant pas fait l’objet de tirs de roquettes.  C’est le cas de la colonie de Yvena, située à 20 kilomètres de Tel Aviv. Les sirènes y ont été lancées à plusieurs reprises, terrorisant la population, sommée de rester auprès des abris.
Pourtant depuis le début de l’offensive israélienne, seulement quelques 4 israéliens ont été tués; Chiffre incomparable avec les plus de 390 Palestiniens massacrés par l’entité sioniste.  

La Ligue arabe, impuissante ou complice ?

 31/12/2008
Le moins que l’on puisse dire, c’est que la réunion extraordinaire des chefs de la diplomatie arabes au Caire consacrée à l’offensive israélienne sur la bande de Gaza   fait honte. Elle fait honte parce qu’elle intervient cinq jours après l’agression israélienne barbare mais surtout parce que en cette période de fêtes de fin d’année, des enfants à Gaza se font massacrés, alors que les  dirigeants arabes sont plus préoccupés à marquer des points les uns par rapport aux autres sur le dos ce qui se passe à Gaza.

A l’ouverture de cette réunion, le secrétaire général de la  Ligue arabe, Amr Moussa, a appelé la communauté  internationale, notamment le conseil de sécurité de l’ONU, à  prendre des mesures nécessaires pour qu’Israël arrête ses attaques contre la bande de Gaza. 

Il a également appelé les mouvements  palestiniens à aplanir leurs différends face aux attaques  israéliennes.

Il a par ailleurs, salué la position du président égyptien Hosni Moubarak, dans laquelle il a critiqué les mouvements de résistance.

Le ministre des affaires étrangères saoudien, le prince Saoud Faysal a qualifié ce qui se passe à Gaza de « carnage et de massacre qui engendrera plus de violence, plus d’extrémisme ». Il a appelé les Palestiniens à s’unir pour ne pas rater l’occasion de vaincre Israël. Faysal a demandé une réconciliation palestinienne immédiate, ajoutant que «  les Arabes ne pourront pas tendre leur main aux Palestiniens tant que ces derniers ne se sont pas unis », mettant en garde d’ « une division qui apportera la victoire à Israël ».

De son côté, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Abul Gheit, a appelé les pays arabes à "un calme pour prendre des décisions  fermes contre les attaques israéliennes".

Les chefs de la diplomatie des pays arabes doivent tenter  d’adopter une position commune arabe sur les attaques aériennes  israéliennes contre la bande de Gaza. Ils doivent étudier la  possibilité de convoquer un sommet arabe d’urgence.

Cisjordanie : manifestations et arrestations

Les cisjordaniens ont poursuivi leurs manifestations de solidarité avec leurs frères à Gaza. Des centaines de manifestants sont descendus dans les rues, défiant les forces d’occupation israélienne. De Beit Lahem à Khalil, les manifestants en colère, dénonçaient la sauvagerie israélienne, brandissant leur poing en l’air en criant « à mort Israël ». Des accrochages ont éclaté entre les forces de sécurité et les manifestants, dont les plus violentes ont eu lieu à Nassirah. Les forces d’occupation ont arrêtés des dizaines de palestiniens.

Source : http://almanar.com.lb

A lire aussi
Le Ministère français des Affaires sociales et de la Santé paralysé par un jeune hacker algérien
Un jeune pirate algérien se venge de la France en commémoration du 1er novembre 1954. En souvenir de la lutte pour l’Indépendance, ce hacker a jugé bon de paralyser tout le ministère ...
Lire la suite...
Alep, où seul le chaos règne (enquête)
Quatre mois se sont écoulés sur les combats à Alep. La ville ne ressemble pas aux autres villes syriennes embourbées dans le conflit. Elle constitue désormais un tournant décisif dans ...
Lire la suite...
Analyse de Míkis Theodorákis Un complot international est en cours, visant à mener à terme la destruction de mon pays. Les assaillants ont commencé en 1975, avec comme cible la culture grecque ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [17-10-2011]
 Mise à jour à 01h07 Message du Dr. Moussa Ibrahim 135 MERCENAIRES DE L'OTAN TUÉS ET 50 CAPTURÉS DANS UNE EMBUSCADE A BANI WALID    International (LVO) : Selon ...
Lire la suite...
USA, France, Union européenne et contrôle des citoyens
L’agence Associated Press a révélé en février 2012 l’activité de surveillance étroite que la Police du Département de New York exerce sur les musulmans de New York mais également dans ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [12-10-2011]
 Mise à jour à 18h32 : La Grande Libération vendredi Déclaration du "Front du Salut de Misurata" concernant l'appel au soulèvement du peuple libyen ...
Lire la suite...
France : Cirque et manipulation éléctoral
Les intérêts des travailleurs (et des chômeurs) ne sont plus représentés ni défendus. Hollande vs Sarko, c’est doublement les hommes des puissances d’argent, du système, de l’UE et de Wall ...
Lire la suite...
Syrie : Le Qatar perd un ami, une autre milice décapitée à Damas.
International (LVO ) : Selon diverses sources concordantes, le fondateur de la milice "lawa al Islam" (Drapeau de l'Islam), dont les opérations se concentrent essentiellement dans la banlieue de ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [14-10-2011]
Mise à jour à 15h41 : Zuma le lâche se prosterne devant l'OTAN Heure ZERO, début du soulèvement ! ...
Lire la suite...
L’Iran envoye 15.000 soldats pour lutter contre les mercenaires US en Syrie
International (LVO) :  Un rapport russe du 10 février indique que l'Iran se prépare à envoyer 15.000 soldats en Syrie, pour protéger le peuple syrien et le défendre contre les ...
Lire la suite...
Le Ministère français des Affaires sociales et de
Alep, où seul le chaos règne (enquête)
La vérité sur la Grèce
Nouvelles de Libye [17-10-2011]
USA, France, Union européenne et contrôle des citoyens
Nouvelles de Libye [12-10-2011]
France : Cirque et manipulation éléctoral
Syrie : Le Qatar perd un ami, une
Nouvelles de Libye [14-10-2011]
L’Iran envoye 15.000 soldats pour lutter contre les

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deAfrique

About