Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

23/04/2019

Nouvelles du front – [16 Septembre 2011]


 Misurata de nouveau sous contrôle des forces gouvernementales.

    Etats Unis d’Afrique (LVO) : Le port de Misurata est repassé entre les mains des forces gouvernementales libyennes, les troupes dites “rebelles” sont encerclées de tous côtés. La nouvelle a été annoncée par le vice ministre du Comité Populaire Général pour les Relations avec l’Etranger et la Coopération Internationale Libyenne Khaled Qaim. Il a également salué la décision de plus de 500 défenseurs de la ville qui ont répondu à l’appel du Colonel Kadhafi à se rendre en échange d’une amnistie.
  •    Le siège, a duré depuis fin février, accompagné de violents combats, de milliers de bombardements de la ville à l’aide de milliers de roquettes de type "Grad", auxquelles sont venus s »ajouter les frappes aériennes des forces de l’OTAN sur les positions des troupes gouvernementales. Cependant, les sources au sein  des forces armées des Comités de la Révolutionde du 17e février n’ont jamais confirmé l’information sur la perte de contrôle sur la ville. Par le passé, le représentant, M. Ibrahim Betalmal avait déclaré que «les soldats se battront jusqu’au bout et qu’ils préfèrent la mort que la captivité honteuse»

   Par ailleurs, aujourd’hui à Misurata est arrivé le navire "Red Star", qui permettra l’évacuation des milliers de travailleurs étrangers originaires du Niger, du Tchad, du Ghana, du Soudan, du Mali, de l’Egypte et du Bangladesh, qui n’avaient pas réussi à quitter la Libye avant le conflit. Selon l’organisation internationale pour les migrations basée à Genève, le navire a à son bord 180 tonnes de nourriture et d’eau potable. le "Red Star" est arrivé samedi dans les côtes marines et attend que les démineurs de l’OTAN lui fournissent un passage sûr vers le port de Misurata.

Hassan Alliby

16 h 30 :

L’agression contre Syrte se poursuit.

  Etats Unis d’Afrique (LVO) : L’agression contre Syrte se poursuit, l’OTAN continue ses bombardements en vue de détruire l’artillerie lourde des troupes gouvernementales.

   Les forces gouvernementales ont farouchement résisté et de nombreux rebelles ont été tués et blessés parmi les insurgés.

   Les rebelles ne sont toujours pas entrés à Syrte, les batailles se déroulent à la périphérie de la ville. Des rapports font états qu’Il y aurait des batailles féroces à l’aéroport de Syrte.

   Les troupes de Kadhafi sont intactes, tandis que les "rats" ont lancé un assaut sur l’ensemble de la ville de Syrte. La ville est très bien fortifiée, il sera très difficile pour l’attaquant de surmonter la capacité des troupes gouvernementales.

  Tous les résidents de la ville (tribu de Kadhafi) savent à quoi ils feront face, si les rebelles prenaient la ville, alors ils combattront farouchement à partir de leurs positions. Les résistants ont utilisé des missiles de type “GRAD“. La plus grande perte parmi les rebelles est une équipe de Misurata qui vient d’être mise entièrement hors d’état de nuire.

   Certains médias occidentaux ont indiqué que les rebelles sont entrés à Beni Walid . Ce message est impossible, nous vous tiendrons informés.

   Il y a des informations (non confirmées) qui circulent selon lesquelles la chaîne télé de propagande  "Aldjazira" envisagerait de diffuser une vidéo montrant "les rats" célébrant leur victoire à Syrte. Ce mensonge, viserait à abaisser le moral des défenseurs de Beni Walid.

   Le 15 septembre, Cameron et Sarkozy se sont envolés en Libye. Ils ont insisté sur le fait qu’ils aideront à établir la paix et l’ordre dans la «nouvelle Libye». Ils ont dit que les contrats de ventes et de pétrole ne sont pas importants, et que ce n’est pas pour ces raisons qu’ils sont venus. Leur visite sous haute protection militaire à bénéficié d’une large couverture médiatique. Les forces spéciales, étaient arrivées à l’avance à Tripoli ainsi que plusieurs hélicoptères de combat.

   Pendant ce temps, le chef du CNT a demandé à l’OTAN d’aider à attaquer la ville de Syrte, de Beni-Walid, et Sabha, déclarant qu’ils ne pouvaient y faire face eux-mêmes. (Il considère que la présence des forces spéciales étrangères et les bombardements sur les populations civiles est quelque chose de normal).

Hassan Alliby

17 h 30 :

   Des soldats SAS ont été capturés par Al-Kadhafi, encore.

   Les rebelles ont échoué à capturer les principales villes de la Libye, qui restent fidèles au dirigeant libyen Mouammar Al-Kadhafi. Syrte et Beni Walid restent entre les mains des partisans du leader légitime de la Jamahiriya.

   Les rebelles ont tenté d’attaquer ces villes. Ils furent repoussés. Un nombre important d’attaquants ont été tués. Des envahisseurs ont été capturés par l’armée libyenne, Il sagit de militaires du Qatar et du Royaume-Uni. Les premiers ont été exécutés. Le gouvernement britannique, a envoyé des photos et des informations sur les soldats du 42e Régiment SAS, et a demandé leur libération inconditionnelle. La Libye n’a pas encore donné de réponse.

   L’influence de Kadhafi s’accroit.

   Les rebelles n’ont pas réussi à s’emparer des villes de Syrte et Beni Walid. L’Armée libyenne a défait la colonne des rebelles à la périphérie des villes.

   La situation à 17 h, le 16 septembre en Libye est la suivante : Les forces spéciales de l’OTAN et les rebelles contrôlent une partie de la Zone côtière libyenne. Dans les régions tribales du pays, la résistance contre les rebelles se poursuit et les forces loyales ont détruit un convoi de 10 jeeps tentant de passer à Syrte. Les fidèles de Kadhafi ont accru leur présence à 100 km autour de Beni-Walid. La situation militaire est la même près de Syrte.

   A Ras Lanuf, le 12 septembre, les loyalistes ont attaqué les positions des traitres dans une raffinerie de pétrole, tuant 15 rebelles. Hier, ils ont accru leur pression et contraint les rebelles à fuir.

 

19h30 :

 

   Nouvelle déclaration de Moussa Ibrahim
 

  Les venues en Libye, ce jeudi, du président français Nicolas Sarkozy et du Premier ministre britannique David Cameron ont pour "but de coloniser la Libye et la transformer en un fief de l’Occident." C’est ce qu’a déclaré à la chaine de télévision "Al-Rai" Ibrahim Moussa, porte-parole pour du gouvernement légitime libyen du colonel Mouammar Kadhafi.

   "La France cherche à renforcer ses agents en Libye, et la Grande-Bretagne l’a aidée approcher des personnalités politiques", – a-t-il dit, soulignant que la visite des deux leadeurs européens dans le pays " a été le début officiel du projet de colonisation de la Libye."

   Selon Ibrahim, «Sarkozy, et Cameron dans une hâte de recueillir les fruits d’un changement de régime à Tripoli, craignant l’arrivée des pays américains et autres qui veulent un morceau du gâteau. "

   Il a aussi accusé les deux pays occidentaux de vouloir faire payer aux libyens les travaux de reconstruction de la Libye après les violences et les actions militaires qu’ils ont mené eux-mêmes.

   "Le président français et le Premier ministre britannique sont arrivés en Libye", afin de conclure un accord secret avec les traitres, et sous prétexte de reconstruction, saisir le pétole et les investissements libyens", a déclaré Ibrahim.

 

20h25 :

   Le Conseil National de Transition accusé d’avoir organisé la famine en Libye

   Le porte-parole Ibrahim Moussa Mouammar Kadhafi à diffusé l’information selon laquelle le CNT empêche les transports de nourriture en Libye à destination des régions du pays fidèles au colonel. Par ailleurs, les villes libyennes de Beni Walid, Syrte et Sabha ont été coupées de fournitures médicales pour les blessés.

   “La vie quotidienne dans les provinces résistantes en Libye, continue d’être très difficile", a dit Moussa Ibrahim. "En violation de toutes les lois internationales, les rebelles nous ont coupé l’eau et l’électricité", a précisé le représentant du Gouvernement légitime.

   Ibrahim a précisé que Syrte s’attend à une rapide attaque des troupes du CNT. Cependant, il a promis que la bataille politique et la défense de la ville durera "plusieurs années”.

   Le blocus de ces trois villes fidèles à Kadhafi Mouammar durent depuis début Septembre. Le territoire contrôlé par le colonel est bouclé, et il est interdit aux journalistes d’y entrer. Le chef du CNT, Mustafa Abd Al-Jalil, a donné un ultimatum à la ville de Beni Walid jusqu’au 10 Septembre, date que les résidents ont rejeté.

   Dans Beni-Walid de multiples lance-missiles «Grad» ont été installés, les forces fidèles à Al-Kadhafi, les utilisent pour sévir contre les groupes armés du CNT. Les avions de l’OTAN répondent par des bombardements sur la ville et sur d’autres villages, fidèles au guide Mouammar Al-Kadhafi.

A lire aussi
Le Dr Moussa Ibrahim [05. Septembre 2011]
Dans un discours diffusé lundi soir (5 Septembre), le porte parole du gouvernement libyen, Moussa Ibrahim, a réaffirmé la forte position des tribus libyennes et de l'armée libyenne. L’OTAN est l'ennemi ...
Lire la suite...
BEN ALI, 21 ANS DE RÈGNE : Tunisie : un peuple infantilisé, une tyrannie banalisée     AURA-T-IL 100%, un peu moins, …un peu plus ? Le président tunisien, vingt-et-un ans de pouvoir aujourd’hui, maintient, rien ...
Lire la suite...
Muammar Gaddafi élu Hero des Droits de l’Homme de l’Année 2011
Amnesty International vient d'obtenir un avant-goût du Karma et de la réalité: Il est attribué au guide Muammar Gaddafi le titre de Héros des Droit de l'homme de 2011 dans un ...
Lire la suite...
Les dessous de l'arrestation de l'agent du Mossad égyptien (1ère et 2ème parties) 27/12/2010 Le quotidien libanais AdDyar  a révélé que deux officiers haut-gradés et très expérimentés du Mossad, l’un âgé de ...
Lire la suite...
Guinée-Bissau : un bloc lusophone contre les anglophones et les francophones
Le 12 avril dernier, dans l'entre-deux tours des élections présidentielles, le président intérimaire de la Guinée-Bissau (voisine du Sénégal) Raimundo Pereira et le Premier ministre Carlos Gomes Junior (favori du  ...
Lire la suite...
Al Qaradaoui rend licite l’assassinat de prédicateurs, penseurs, soldats… Qui ne soutiennent pas l’opposition en Syrie
Le mufti du diable Dimanche 24 Mars 2013 Par Ikram GHIOUA Un abonné de la chaîne Al Jazeera Diplômé d'Al Azhar, Al Qaradaoui, appartenant à la mouvance des Frères musulmans, a l'art de la ...
Lire la suite...
Washington sur Seine ? Ces ministres de François Hollande qui ont été formés par les Américains
La French American Fondation est connue pour sa formation, les “Young Leaders”, réservée à une dizaine de jeunes surdiplômés chaque année. Sur les huit socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis ...
Lire la suite...
Preuves en image que les terroristes libyens du CNT-OTAN assassinent en Syrie (Vidéos)
International (LVO) : Bien avant que la Libye ne soit sauvagement bombardée par les pays de l'OTAN, les agents des pays de l'organisation terroriste du Traité de l'Atlantique Nord, avaient ...
Lire la suite...
1200 prisonniers palestiniens entament une grève de la faim illimitée contre le traitement carcéral inhumain réservé par Israël aux prisonniers politiques
Ce 17 avril, 3 500 prisonniers ont refusé les plats servis par l'administration pénitentiaire israélienne. 1 200 d'entre eux sont entrés dans une grève de la faim illimitée. Plus d'un millier ...
Lire la suite...
La justice française confirme l’inculpation du diplomate algérien
AFFAIRE MECILI: La justice française confirme l'inculpation du diplomate algérienRebondissement dans l’affaire Mecili. La cour d'appel de Paris a confirmé hier l'inculpation pour «complicité d'assassinat» de Mohammed Ziane Hasseni, responsable ...
Lire la suite...
Le Dr Moussa Ibrahim [05. Septembre 2011]
L’Afrique maudite
Muammar Gaddafi élu Hero des Droits de l’Homme
Les dessous de l’arrestation de l’agent du Mossad
Guinée-Bissau : un bloc lusophone contre les anglophones
Al Qaradaoui rend licite l’assassinat de prédicateurs, penseurs,
Washington sur Seine ? Ces ministres de François
Preuves en image que les terroristes libyens du
1200 prisonniers palestiniens entament une grève de la
La justice française confirme l’inculpation du diplomate algérien

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deAfrique

About