Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

15/08/2018

Pour ALLER A LA SOUPE, IL FAUT L’ONCTION DES URNES


Pour ALLER A LA SOUPE,

IL FAUT L’ONCTION DES URNES

Auteur: Souleiman (LVO) Les Français sont appelés à choisir mi-mars, leurs représentants aux Conseils Régionaux. Actuellement, la Gauche est majoritaire et gère toutes les régions sauf deux. Les sondages lui prédisent un bon score et croient savoir que pour ces élections, mi-locales, mi-nationales, les Français ont le cœur à gauche. Les listes de candidats se réclament soit de la droite, soit de la gauche, soit du centre, soit de nulle part. Georges FRECHE, renié et vilipendé par le parti socialiste pour ses écarts de langage, ses dérapages plus ou moins bien contrôlés se présentent sous ses propres couleurs et est assuré d’une belle victoire tant il est vrai que Frèche c’est Montpellier et Montpellier c’est Frèche. Cet exemple montre à l’envi que certains candidats sont bien implantés, qu’ils ont un ancrage bien conforté et un bon terrain d’assiette électorale, qu’ils ont une bonne aura et qu’ils peuvent se passer d’alliances ou d’appuis des états-majors. Il y a fort à parier qu’une fois les élections passées, le Parti Socialiste organisera le retour au giron de l’enfant terrible du parti socialiste. G.FRECHE n’a besoin de l’investiture, du parrainage de personne. Son ancrage est suffisamment ancien et fort. Beaucoup d’hommes en envient le ……..sur-homme électoraliste. C’est qu’une rampe de lancement électorale, ça se travaille pas, ça se soigne. C’est cet ancrage électoral que nombre d’hommes politiques français cherchent à assurer à leurs héritiers. Ils les font se jeter à l’eau de la mare électorale dés la fin de leurs études à l’ENA, à Normale, à Polytechnique. Les papas DEBRE, JOXE, GISCARD D’ESTAING ont organisé l’avenir politique de leurs rejetons. Le fils à papa peut se retrouver porteur d’une sensibilité autre que celle du père parrain. Cela permet à la famille de toujours de fréquenter les allées du pouvoir quels que soient les aléas des élections. L’exemple des JOXE, père et fils est édifiant.
Il convient ici de se payer une petite digression. Dans certains ou on fait dire aux urnes ce que l’on veut et ou on fait taire qui on veut, les papas hyper-protecteurs cherchent carrément à assurer la transmission du pouvoir et conforter la pérennité d’un régime. C’est ainsi qu’en Syrie le fils a succédé au père, qu’au Congo, les BONGO se transmettent le pouvoir, qu’en Libye le fils de qui vous savez se conduit comme étant un roi en attendant d’être le roi des rois sous fond de toile d’un cadre d’hérédité afin de mieux verrouiller les mécanismes d’une démocratie à l’état embryonnaire et de bâillonner toutes voies discordantes. L’Egypte qui ne fait pas exception est en passe de devenir une monarchie et contre le fils MOUBARAK, le système électoral est tellement verrouillé que le pauvre Mohamed EL-BARADEI, ancien chef de l’AIEA et actuellement candidat à la candidature à de fortes chances d’abandonner. En Tunisie ou les droits de l’homme sont mis à mal, la parodie électorale n’aura servi qu’à assurer la reconduction du président Ben Ali et à privilégier le concept de gérontocratie si cher dans certains pays arabo-musulmans qui ne peuvent être représentatifs d’un modèle de sanctuaire de démocratie.

Retournons en France. Il est manifeste que la loi est faite et appliquée par les anciens de l’ENA à tel point  qu’on a baptisé le régime de l’E.N.A d’ENARCHIE. Pour être complet, il convient de dire que les agrégés qui constituent une caste, se partagent le gâteau avec les énarques.

Enarques et agrégés sont appréciés pour le haut niveau de formation mais sont critiqués pour leur froideur et leur manque d’humanisme. C’est ainsi que Sarkozy s’est félicité de n’être ni un énarque, ni un agrégé. Un reproche que l’on fait habituellement à Dominique DE VILLEPIN, c’est de n’avoir jamais tâté des élections. Il a un grave défaut aux yeux de la gente politique, il n’a jamais gagné des élections, il lui manque l’onction du suffrage universel. Jacques CHIRAC savait parler aux paysans, savait faire des câlins aux vaches du Salon de l’Agriculture. Si DE VILLEPIN avait fait campagne au milieu de la France d’en bas et pas seulement au milieu de la France d’en haut, il ne se serait pas laissé aller à certains dérapages, il aurait été plus respectueux d’autrui et aurait évité de traiter de « lâche » François HOLLANDE un certain mardi à l’Assemblée Nationale. Si De Villepin souffre d’un handicap sérieux, l’absence d’onction des urnes, François HOLLANDE souffre de n’avoir jamais été ministre. Il manque quelque chose d’important à son cursus de formation.

 

Les élections régionales du mois de mars permettront aux uns et aux autres d’affûter leurs armes électorales et de se positionner convenablement pour les élections à venir.

On le voit, pour ceux qui vivent ou qui veulent vivre de politique, les élections de mars servent de tremplin pour des élections futures. Disons-le franchement. Toute cette faune d’animaux politiques de plus ou moins grande envergure ne cherchent que la voie royale pour « aller à la soupe » (dixit De Gaule).

Souleiman

Le 7 mars 2010

Mots clés:

Plus d’histoires deMonde

About SOULEIMAN