Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

17/02/2019

Robert Gates serait le fondateur d’AL-Qaeda


Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, les Etats- Unis ont lancé leur guerre contre le terrorisme. L’objectif étant de démanteler Al Qaïda et d’arrêter son leader Oussama Ben Laden. Cette guerre n’a, à ce jour, pas encore obtenu les résultats annoncés au départ. Ben Laden court toujours et Al Qaïda sévit sans discontinuer. Webster Tarpley, historien, journaliste d’investigation sur les réseaux terroristes, a eu à mener par le passé l’enquête sur l’assassinat d’Aldo Moro, à la demande de parlementaires italiens. L’auteur écrit dans son livre « La terreur fabriquée made in USA » qu’Al Qaïda est un outil de déstabilisation.

Robert Gates, Directeur de la CIA (1991-1993)
Robert Gates, Directeur de la CIA (1991-1993)

Le Courrier d Algérie : Vous dites qu’El Qaïda et son chef Ben Laden n’auraient pas existé si les Etats-Unis ne les avaient pas créés pour les utiliser contre la Russie en Afghanistan et continuent de les soutenir à ce jour ?
Webster Tarpley : Oui, c’est cela. Al Qaïda a été créée pendant la guerre d’Afghanistan pour monter une guerre armée contre les Soviétiques. Le fondateur d’Al Qaïda n’est autre que ce «petit bonhomme» qui est aujourd’hui ministre de la Défense, Robert Gate. Il était, à cette époque, le numéro deux ou trois de la CIA, il a écrit dans ses mémoires que je cite dans mon livre : «Nous avons pensé à créer une légion arabe contre les Soviétiques.» Si on suit l’histoire d’Al Qaïda, on trouve que cette organisation attaque toujours par principe les ennemis des Etats-Unis. Si une nation est visée par Washington, elle va aussi subir les attaques d’El Qaïda. Par exemple : aujourd’hui, les Etats-Unis sont en train de déstabiliser le Pakistan. Dick Cheney s’est rendu à Islamabad et a demandé à Musharaf de s’associer à la nouvelle guerre que les Etats-Unis planifient contre l’Iran. Musharaf a dit non. Actuellement, la déstabilisation est en plein processus ; le relais est pris par Ben Laden qui déclare la guerre au Pakistan. Les Etats-Unis veulent à tout prix déclencher une guerre contre l’Iran ; Musharaf a eu le mérite de dire non à Cheney !! Après cela, le New York Times a commencé à publier tout de suite après les noms des généraux parmi lesquels il serait susceptible de choisir un nouveau président pour le Pakistan.

Dans votre livre «La terreur fabriquée made in USA», vous citez un ancien officier du MI5 ? Vous dites que Sheller a déclaré à des journalistes que les services secrets britanniques avaient financé la tentative d’assassinat contre El Kadhafi ?

David Sheller qui était un officier du contre -espionnage britannique du MI5 a observé que les services secrets britanniques étaient en train de donner 100 000 livres sterling à Al Qaïda pour assassiner le président Al Kadhafi, et offrir ainsi le prétexte à l’invasion anglo-américaine de ce pays afin de s’emparer de son pétrole. C’est toujours la même chose qui se passe, le même scénario. Si vous trouvez maintenant en Algérie Al Qaïda, cela indique une volonté de déstabilisation contre votre pays. Il y a aussi le fait qu’au moment où un chef de gouvernement dit : «Je veux me libérer de l’hégémonie du dollar, je ne veux pas de dollars, je veux me faire payer en euro, en yen etc.. Il va être défini comme terroriste, cela s’est déjà passé : vous avez l’exemple de Poutine qui était le pôle de résistance contre les Etats-Unis. Poutine voulait vendre son blé et son pétrole en rouble, résultat : il a été l’objet d’une violente campagne de propagande, même chose avec le président Chavez au Venezuela, ce dernier a cherché à remplacer le dollar dans son pays et à avoir des accords avec Cuba. Il a été catalogué comme terroriste. Il est même défini, lui le catholique de l’Amérique du Sud, comme étant un suppôt d’Al Qaïda.

Vous dites également que Ben Laden n’aurait pas survécu bien longtemps sans ses protecteurs et un vaste réseau de soutien. Qui sont ses protecteurs ?
L’avocat légal de Ben Laden c’était Madeleine Allbright, qui était alors la secrétaire d’Etat US. Les Soudanais voulaient, à cette époque, livrer Ben Laden à l’Administration américaine directement, et madame Albright a refusé cette opération, disant que c’était impossible, car il n’y a pas d’accusation contre lui. De plus, le président de l’association des amis de Ben Laden, c’est Michael Shayer de la CIA et le valet personnel de Ben Laden, c’est le sergent Ali Mohamed qui était dans l’armée égyptienne, devenu ensuite membre des forces spéciales des Etats-Unis en Caroline du Nord. En tout cas, pour moi Al Qaïda est une véritable machination destinée à déstabiliser les régimes récalcitrants. Vous trouverez des détails appuyés de noms et de lieux dans mon livre «La terreur fabriquée made in USA».

Le secrétaire américain à la Défense, ROBERT GATES, a proposé peu après son arrivée au Pentagone, de fermer la prison de Guantánamo en raison des doutes probables de la communauté internationale sur l’impartialité d’éventuels procès organisés sur cette base, et qui sont contraire au droit international ou les fondements juridiques des prisonniers ont été bafoués. Cette image pour la moins insolite représentative de lui-même qu’il essaie de donner, tel un enfant de choeur contraste très mal avec sa véritable personnalité belliciste ou il est présent sur tous les champs de bataille. Les détentions prolongées et les accusations de mauvais traitements à Guantánamo ont terni l’image des États-Unis à l’étranger. De nombreux pays, y compris des alliés des États-Unis, ont réclamé la fermeture de ce centre de détention et BUSH malgré son obstination farouche a essuyé un revers cuisant et où sa déconfiture ne fait que prendre des ailes avant la fin de son mandat.

robert fisk
Robert Gates, faisant de la surenchère démesurée a assuré que des attentats dévasteraient l’Europe si elle ne soutenait pas l’OTAN.

De 1999 à 2001 Robert GATES est doyen par intérim de l’École George Bush d’administration (George Bush School of Government and Public Service) de l’université A& M du Texas. Il sera nommé au poste de secrétaire à la Défense US en 2006.

A lire aussi
Combien nous coûte l’Otan de la « défense intelligente » (Il Manifesto)
Tommaso DI FRANCESCO, Manlio DINUCCI Les 21-22 mai se tient à Chicago le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Otan. Parmi les diverse questions à l’ordre du jour, de ...
Lire la suite...
Syrie : Armes chimiques à Al Ghouta. La Russie fournit les preuves Satellites aux Nations Unies sur les auteurs du massacre. (+2 vidéos)
INHFR - La Russie qui fournit aux Nations Unies les images satellites, irréfutables, des 2 missiles chargés de produits chimiques qui se sont abattus sur Al Ghouta faisant des centaines ...
Lire la suite...
Bachar El Assad à Der Spiegel :  » A la fin, un mensonge reste un mensonge » . Entretien avec Bachar al-Assad (Der Spiegel)
« Nous n’avons pas employé d’armes chimiques. C’est une affirmation incorrecte. Tout comme l’image que vous donnez de moi, d’un homme qui tue son propre peuple. Qui n’est pas contre moi ? ...
Lire la suite...
REVELATIONS in situ sur le COMPTE BANCAIRE de GADDAFI….
Gaddafi était titulaire du compte bancaire n°1969 en référence à l’année de la Révolution. Un journaliste indépendant libyen, Asad Ambia Abu Qila, a mené une enquête de terrain qu’il a ...
Lire la suite...
Par Ghaleb Kandil Les efforts s’intensifient en vue de provoquer un conflit communautaire et sectaire dans la région arabo-musulmane, dans le but de la déchirer. Les Israéliens prévoient déjà le morcellement ...
Lire la suite...
Le drapeau vert flotte sur Benghazi
   Kadhafi : “Le gouvernement populaire ne peut être vaincu !”    International (LVO) : Ce soir, la télévision NSNBC a diffusé des rapports confirmant ce que nous vous disions il y ...
Lire la suite...
DR. Moussa Ibrahim 1er OCTOBRE 2011 [traduction de l’INTERVIEW]
   Présentateur :  «Avec nous en ligne le Dr Moussa Ibrahim, porte-parole officiel du gouvernement libyen. Docteur, je voudrais commencer par remercier Dieu pour votre sécurité. Les canaux des médias ...
Lire la suite...
Délégation Syro-italienne : Hôpital de Damas, entre les héros et les martyrs
International (LVO) :  Dans un premier témoignage en direct de Damas, nos confrères de "Syrianfreepresse" nous font part de leurs premières constatations et observations concernant la situation sur place à ...
Lire la suite...
Quand la CIA finançait les Frères musulmans
Les services secrets américains ont longtemps soutenu la confrérie, née en 1928 en Égypte. Le fonds E 4320, conservé aux archives fédérales à Berne, concerne Saïd Ramadan, le gendre d'Hassan el-Banna, ...
Lire la suite...
Yusuf AL-QARADAWI un allié du Mossad
L'ex-femme de Yusuf AL-QARADAWI révèle les relations de son ex-mari avec le Mossad et son utilisation par le Qatar dans le projet américano-sioniste dans le monde arabe. Des rapports de renseignement ...
Lire la suite...
Combien nous coûte l’Otan de la « défense
Syrie : Armes chimiques à Al Ghouta. La
Bachar El Assad à Der Spiegel :  »
REVELATIONS in situ sur le COMPTE BANCAIRE de
La tendance au Liban : Les sunnites patriotes,
Le drapeau vert flotte sur Benghazi
DR. Moussa Ibrahim 1er OCTOBRE 2011 [traduction de
Délégation Syro-italienne : Hôpital de Damas, entre les
Quand la CIA finançait les Frères musulmans
Yusuf AL-QARADAWI un allié du Mossad

Plus d’histoires deAfghanistan

About