Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

02/06/2020

voix de la syrie

Êtes-vous certain de vouloir attaquer la Syrie monsieur Hollande ?

Les cibles ennemis à abattre par les missiles syriens ? IRIB- Par les missiles qu’elle détient,  l’armée arabe syrienne est capable de prendre pour cible plusieurs objectifs militaires israéliens comme les usines de fabrication d’armes, les réservoirs d’ammoniac, les bases aériennes et les réacteurs nucléaires . Le battement du  tambour de la guerre contre la

Pièces électroniques US de gidage de missiles découvertes en Syrie

Méfiez-vous des espions et des agents dans nos rangs, ceux-ci sont la cinquième colonne, qui une fois placée dans un endroit guidera les forces à atteindre leur cible Information à diffuser largement : ————————————– Aujourd’hui, nous avons réussi à trouver plusieurs pièces électroniques cachées par des espions et agents parmi le personnel militaire et après

Syrie/armes chimiques: Ban Ki-moon a fait l’objet de pressions (Lavrov)

Syrie/armes chimiques: Ban Ki-moon a fait l’objet de pressions © RIA Novosti. Andrey Stenin 11:26 02/09/2013 MOSCOU, 2 septembre – RIA Novosti Londres et Paris ont fait pression sur le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon afin de modifier le mandat des inspecteurs onusiens chargés d’enquêter sur le recours présumé à l’arme chimique en Syrie,

Bonjour à tous de Damas. De Ayssar Midani – Damas le 1er sept 2013

L’attaque aux armes chimiques a bel et bien été menée par les rebelles, front Nosra et djihadistes de la ville de Douma qu’ils contrôlent depuis plus d’un an et plus (Ghouta de l’Est). Deux fusées chimiques ont été tirées une vers Jobar, l’autre vers Maadamieh, données figurant sur une image satellite fournie par VItaley Churkin

Syrie : Les terroristes avouent être les responsables de “l’attaque à l’arme chimiques”

Par Smaïn Bédrouni 31 août 2013, 02:57 Les groupes terroristes à Ghouta dans la banlieue de Damas ont admis, devant un journaliste du nom de Dale Gavlak, être responsables de l’incident des armes chimiques de la semaine dernière pour lequel les puissances occidentales ont blâmé les forces de Bachar Al-Assad, et ont révélé que les victimes ont été