Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

16/01/2018

Washington sur Seine ? Ces ministres de François Hollande qui ont été formés par les Américains


La French American Fondation est connue pour sa formation, les “Young Leaders”, réservée à une dizaine de jeunes surdiplômés chaque année. Sur les huit socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, six rentrent dans son gouvernement cette semaine. Le plus “atlantiste” n’est pas toujours celui qu’on croit…

Sur les huit socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, six rentrent dans son gouvernement cette semaine. Crédit Reuters

Sur les huit socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, six rentrent dans son gouvernement cette semaine. Crédit Reuters

 

Exit Alain Juppé, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez, Jeannette Bougrab… Place à François Hollande, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, Aquilino Morelle (plume du Président), etc.

« Enfin des têtes nouvelles ! » entend-t-on ici ou là. Nouvelles ? Tout est relatif, quand on sait décrypter la liste ci-dessus : en fait, tous ces « Young Leaders »  de l’UMP ont laissé la place à des « Young Leaders » du Parti socialiste. Car François Hollande et Pierre Moscovici depuis 1996, Marisol Touraine et Aquilino Morelle depuis 1998, Arnaud Montebourg depuis 2000 et Najat Vallaud-Belkacem depuis 2006, sont tous des « Young Leaders ». Tous ont été minutieusement sélectionnés et « formés » par ce très élitiste réseau Franco-Américain, inconnu du grand public, sponsorisé entre autres par la banque Lazard. En d’autres termes, ils ont tous postulé et se sont fait parrainer pour être admis à suivre ce programme phare mis en place par la FAF, la French American Fondation. La FAF est elle-même un organisme à cheval sur Paris et New-York, créée en 1976 conjointement par les présidents Ford et Giscard d’Estaing. A noter qu’entre 1997 et 2001, John Negroponte présida la FAF, avant de devenir entre 2005 et 2007, sous Georges Bush, le premier directeur coordonnant tous les services secrets américains (DNI), dirigeant l’US States Intelligence Community (qui regroupe une quinzaine de membres, dont le FBI et la CIA).

Crée en 1981, ce programme Young Leaders permet de développer « des liens durables entre des jeunes professionnels français et américains talentueux et pressentis pour occuper des postes clefs dans l’un ou l’autre pays ». Pressentis par qui ? Par un très strict comité de sélection, composé majoritairement d’anciens Young Leaders, qui ne retient qu’une dizaine d’admis par an. Seuls 13 hommes ou femmes politiques ont été admis depuis 1995, soit moins d’un politique par an en moyenne. Ces heureux « élus » sont choisis comme d’habitude parmi l’élite française : seuls 4% des Young Leaders français ne sont pas diplômés de l’ENA ou pas titulaires d’au moins un diplôme Bac+5, les trois quarts sont des hommes, à 80 % Parisiens… Autant dire qu’on reste en famille avec ce gratin issu de nos grandes écoles. Une spécificité française, qui, comme le souligne un rapport de la FAF, assure « une fonction de “reproduction sociale” de la “classe dominante ” […] dans un pays où la simple notion de leadership renvoie aux “diplômes” et non aux qualités intrinsèques de la personne comme c’est souvent le cas outre-Atlantique ». Bref, notre nouveau président et ses nouveaux ministres cités ici sont de purs produits de nos grandes écoles, « ces acteurs influents (qui) personnifient la “pensée dominante” depuis de nombreuses décennies » selon la FAF.

Dès que l’on parle de réseaux d’influence, certains de leurs membres crient aux « obsédés du complot » et s’empressent généralement de préciser que le rôle de telles organisations est marginal et informel. Pour ce qui est de l’efficacité des « Young Leaders », les chiffres parlent plus que tous les longs discours : sur les 8 socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, 6 rentrent dans son gouvernement cette semaine. (Ne restent sur la touche, pour le moment, que Bruno Le Roux, qualifié par beaucoup de « ministrable », et Olivier Ferrand, l’ambitieux président du think-tank Terra Nova ayant permis l’élection de François Hollande aux élections primaires ; deux candidats impatients de rejoindre leurs camarades Young Leaders au gouvernement). Beau tir groupé, comme s’en enorgueillit à juste titre le site américain («The French-American Foundation is proud to have five Young Leader in the cabinet of President François Hollande, himself a Young Leader in 1996”), tandis que le site français n’en dit pas un mot. Il est vrai que, depuis l’affaire DSK, chacun aura compris que les deux pays n’ont pas la même culture de la transparence…

Source : La voix de la Syrie

 

A lire aussi
Les journaux de l’arc néo-colonial les relaient et amplifient Menaces conjointes du CNT, des experts et de notre presse de l’arc libéral 30-08-2011   Par Mohamed Bouhamidi Les chef militaire du CNT et le ...
Lire la suite...
l’Un et l’Autre
 Résumons sans oublier de souligner que les pièces du puzzle ne sont pas encore toutes mises en place..     Sûr que les prémisses d’une guerre médiatique ne font que commencer. Le ...
Lire la suite...
Réponse de Smaïn Bédrouni à la “lettre ouverte de Luc Besson à ses frères musulmans“
22 janvier 2015, 03:13 Mon cher Frère, J’ai bien reçu ta lettre qui m’a profondément touché et je t’en remercie sincèrement. Mon frère Luc, je suis triste d’apprendre que tu as mal pour ...
Lire la suite...
Gaza: « on n’en veut pas des larmes des Arabes, mais leurs chars »
Le ministre de l’Intérieur du gouvernement de Gaza, Fethi Hamad, a appelé mercredi à la nécessité de débloquer les fonds arabes qui dorment dans les banques américaines et européennes, pour ...
Lire la suite...
Un ex-agent de la CIA affirme que les Pasdaran ont infiltré l’armée US
International (LVO) : C'est l'histoire d'un ex-espion de la CIA, d'origine iranienne, qui visiblement n'ayant jamais pu accéder au Top du Top au cours de sa carrière et qui, pour ...
Lire la suite...
Récit d’une après-midi historique à Tunis : une immense joie après une petite déception…
LA RUE DE TUNIS REPREND EN CŒUR : « ARRETEZ LE GENOCIDE DU PEUPLE DE SYRTE EN LIBYE » et « ARRETEZ LE BOMBARDEMENT CONTINU DES VILLES ET VILLAGES LIBYENS ...
Lire la suite...
Pas d'excuse, il est temps d'agir ! Le concours de la muraille verte commence le 12 Janvier 2012
De Green Charter South Europa Le concours de la Grande Muraille verte démarre aujourd'hui : 12 Janvier 2012 ! Le but du concours est de transmettre un message fort, de façon à faire ...
Lire la suite...
La Stampa craint que l'Armée populaire libyenne marche sur l'Ital
La Stampa craint que l'Armée populaire libyenne marche sur l'Italie      Rome (lvo) : Alors que l'avocat parisien, Me Philippe Missamou travaille  d'arrache pied afin de poursuivre en Justice l'OTAN pour "crimes de ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [08-10-2011]
Le commandant des rebelles Azet Bouhajar tué par les combattants de la résistance ...
Lire la suite...
Dans les coulisses de l’affaire Mecili
Affaire Mecili: Le gouvernement français a ordonné la liquidation de Mecili au travers de son agent 'juif' sioniste Larbi Belkheir  L'assassin presume de Ali MECILILe titre de ce post résume ...
Lire la suite...
Menaces conjointes du CNT, des experts et de
l’Un et l’Autre
Réponse de Smaïn Bédrouni à la “lettre ouverte
Gaza: « on n’en veut pas des larmes des
Un ex-agent de la CIA affirme que les
Récit d’une après-midi historique à Tunis : une
WWW.GREENCHARTER.COM – Pas d’excuse, il est temps d’agir
La Stampa craint que l'Armée populaire libyenne marche
Nouvelles de Libye [08-10-2011]
Dans les coulisses de l’affaire Mecili

Mots clés: , , , , , , , , , , , ,

  • Ces ministres qui bénéficient d’une formation aux Usa, dans quel
    but, la France
    est-elle incapable et non dotée de moyens pour former son encadrement de haut niveau.
    Ou bien est-ce une autre façon de trahir son pays en douce, voire d’être à la
    solde d’une puissance qui parraine réellement les dirigeants d’un pays. Je te
    forme et tu me rends compte.

Plus d’histoires deCulture

About LVO