Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

Fin des Temps


Otman à écrit :  

Assalamou Alaykoum

J’ai ouvert un nouveau sujet pour répondre au frère Souleiman, puisque le titre du topic ne correspond pas au sujet.

—————————–
Souleiman a écrit :

Citation:
Salam Aleikoum

Protocoles des Fous de Sion – Protocoles sataniques
Le complot juif mondial toujours à l’œuvre et à pied d’œuvre ne s’essouffle pratiquement pas mais on peut s’interroger si ces conspirateurs mettront à terme et avec autant de verve tous ce qu’ils projettent pour l’anéantissement de l’humanité et y arriveront-t-ils puisque plusieurs prophéties s’accordent à dire que la fin du monde est prévu pour 2012 (Date fatidique: 21 juin 2012) – Source: le calendrier Maya, la sibylle de Rome, L’oracle de Delphes Grèce). Pour ma part, je ne mets pas d’absolu dans ces prédictions puisque déjà en 1982, lors de l’alignement des planètes, plusieurs astrologues avaient annoncé la fin du monde et des catastrophes majeures. Il n’en a rien été.

Souleiman

Fin de citation

—————————–

Les satanistes (et non pas les juifs) et ceux qui les suivent, n’arriveront pas à concrétiser leur rêve, des siècles d’efforts soutenus, pour asservir l’humanité à satan, ne seront que peine perdue, puisque le redressement surviendra juste au moment où ils penseront avoir vaincu. Ils disparaitront à jamais de la surface de la terre, disparation qui coïncidera avec le début de leurs tourments éternels.

En passant je précise : il n’y a pas pires ennemis des juifs que ceux qui se font passer pour des juifs parce que descendants de Yacoub (as), parfois même pas, et qui en réalité sont les plus grands adversaires du Judaïsme, et les membres les plus actifs dans le Nouvel Ordre Mondial Satanique. Ils utilisent la religion, car ils n’ont aucun autre prétexte qui justifierait, aux yeux des ignorants, l’existence de l’Etat profanateur d’Israël et l’usurpation des terres.

Quant à la fin du cycle et non pas la fin du monde, des études sérieuses la situent aux environs de 2030, au plus tard 2060. Les maya eux-mêmes parlent de fin de cycle et rejettent l’idée de fin du monde.

A la fin du cycle, tous les signes apocalyptiques auront été réalisés, y compris la descente de Jésus (as) et le déferlement de la horde de Gog et Magog. 2012, semble plutôt être, d’après une « prophétie » extrême orientale, le début d’un conflit généralisé qui durera plusieurs années.

La durée du grand cycle, depuis Adam (as) jusqu’à la fin du cycle de l’humanité actuelle, est de 64 800 ans. La durée de l’âge sombre, et nous y sommes depuis plus de 6 000 ans, est de 6 480 ans. Celui qui en connait avec exactitude le début, peut en déduire exactement le moment de sa fin. Sauf que dans la Tradition extrême orientale ceci a été occulté pour des raisons évidentes.

Dans ses livres, René Guénon (Abd Al-Wâhid Yahia Guénon) ne voulait en aucun cas donner des précisions quant au début de l’âge sombre, pour ne pas participer à une panique qui profiterait à la contre-Tradition, entre autres raisons. Mais il a laissé dans son œuvre des clefs à qui sait les découvrir.

D’autres auteurs musulmans ont laissé eux-aussi des clefs très difficiles à décrypter, et qui coïncident plus ou moins parfaitement avec les dates données plus haut.

Je vous donne un exemple de codage de ce genre d’information :

Dans la moukaddima de Ibn Khaldoun (ra), téléchargeable à cette adresse (pas très bonne traduction à mon sens):

http://classiques.uqac.ca/classiques/Ibn_Khaldoun/Ibn_Khaldoun.html

Au volume II, Page 150, 151 :

http://classiques.uqac.ca/classiques/Ibn_Khaldoun/Prolegomenes_t2/ibn_pro_II.pdf

nous pouvons lire ceci :

« ….Voici, selon Ibn Abi Ouatîl, ce qu’a dit Ibn el-Arebi : « L’imam attendu appartiendra (5) à la maison (du Prophète) et sera un des descendants de Fatéma. Son apparition aura lieu à une époque postérieure à l’hégire, et que je désignerai par ces trois lettres Ì Ý Î ». En employant ces lettres (dit Ibn Abi Ouatîl) il entendait qu’on les remplaçât par leurs valeurs numériques. Le kha ( Î), surmonté d’un point diacritique, représente 600 ; le fé (Ý) , frère du caf ( Þ), indique 80, et le djîm ( Ì) avec le point en bas désigne 3. Cela fait 683 ans (6), ce qui nous mène vers la fin du VIIe siècle. Or, comme le Fatémide ne parut pas à l’expiration de cette période,…. »

Dans la science des lettres, chaque lettre a une valeur numérique, que ce soit dans la Tradition Islamique ou la Tradition Judaïque, traditions dont les langues sont sacrées.

Par exemple : le nom ADAM (as) a la même valeur numérique « 45 » dans la science des lettre Islamique que celle dans la science des lettres Judaïque, malgré la différence des langues et des valeurs numériques des lettres.

Dans la tradition Judaïque, la valeur numérique « 314 » du Nom METATRON dont la fonction porte le nom de Melkitsedeq (roi de justice en hébreu) a la même valeur numérique que le nom Mohammed dans la Tradition Islamique. La valeur numérique étant le vrai sens du mot.

Pour obtenir la valeur numérique du Nom Mohammed, il faut décomposer toutes ses lettres :

Mîm = Mîm + Yâ’+Mîm.
Hâ’ = Hâ’+Alif, la hamza a une valeur nulle. Etc…, ensuite faire la somme de toutes les lettre.

Ce nombre représente le nombre de tous les prophètes messagers (313) plus 1 qui représente tous les saints de Dieu, héritiers des Prophètes.

C’est là un sujet que je souhaiterais développer incha’Allah sur STCOM, pour monter que malgré toutes les falsifications, il demeure des choses infalsifiables qui prouvent irréfutablement la Prophétie de Notre Prophète Mohammed (SAW).

Dans la science des lettres, le calcule est basé sur la sommation des valeurs numérique, donc personne n’a peut-être pensé à multiplier les valeurs numériques respectives des lettres « Khâ’ », « Fâ’ », « Jîm » : 600, 80 et 3. La multiplication reste la seule opération possible, puisque la sommation n’a rien donné.

Cette multiplication donne le nombre : 144 000. 144 000 ans après l’Hégire est une date improbable, pour ne pas dire impossible, pour l’apparition du Mahdi (as).

Pour comprendre la signification des zéros qui suivent le nombre 144, je cite ici un passage du livre de René Guénon (Formes traditionnelles et Cycles Cosmiques) : page 21

« …Ce qui est à considérer dans ces chiffres, d’une façon générale, c’est seulement le nombre 4 320, pour la raison que nous allons expliquer par la suite, et non point les zéros plus ou moins nombreux dont il est suivi, et qui peuvent mêmes être surtout destinés à égarer ceux qui voudraient se livrer à certains calculs. Cette précaution peut sembler étrange à première vue, mais elle est cependant facile à expliquer : si la durée réelle du Manvantara était connue, et si en outre, son point de départ était déterminé avec exactitude, chacun pourrait sans difficulté en tirer des déductions permettant de prévoir certains événements futurs ; or, aucune tradition orthodoxe n’a jamais encouragé les recherches au moyen desquelles l’homme peut arriver à connaître l’avenir dans une mesure plus ou mois étendue, cette connaissance présentant pratiquement beaucoup plus d’inconvénients que d’avantages véritables. C’est pourquoi le point de départ et la durée du Manvantara ont toujours été dissimulés plus ou moins soigneusement, soit en ajoutant ou en retranchant un nombre déterminé d’années aux dates réelles, soit en multipliant ou divisant les durées des périodes cycliques de façon à conserver seulement leurs proportions exactes ; et nous ajouterons que certaines correspondances ont parfois aussi été interverties pour des raisons similaires… »

Le Manvantara est le cycle complet de l’humanité, de 64 800 ans, depuis Adam (as) jusqu’à la fin du cycle.

Donc si on retranche au nombre 144 000 les deux derniers zéros, cela donnerait 1 440 ans après l’hégire, qui correspond à l’année 2018 du calendrier grégoriens, date très probable d’apparition du Mahdi (as).

Quelques passages qui montrent la concordance entre les textes sacrés Védiques, Bibliques et les textes sacrés islamiques.

Texte Védique :

Kalki l’Accomplissement

Le dixième avatar de Vishnu est encore à venir. Lorsque se terminera l’âge des conflits, l’âge présent, il apparaîtra, monté sur un cheval blanc, rayonnant comme une comète. Il récompensera les pieux et punira les méchants. Il détruira le monde et inaugurera un nouvel Age d’or.

Apocalypse de Jean :

"Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc ; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre" (Apocalypse 6 : 2).
"Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice." (Apocalypse 19: 11)

Hadith :

Abu Saïd Al-Khoudri rapporte du Prophète : "Je vous annonce l’arrivée du Mahdi, il sera envoyé alors que des divergences opposeront les hommes et les tremblements de terre se multiplieront, il emplira la terre de justice et d’équité après qu’elle ait été emplie d’injustice et de tyrannie, l’habitant du ciel comme l’habitant de la terre en sera satisfait, il partagera l’argent comme il se doit".

L’arc comme l’épée sont les symboles du pouvoir temporel, donc il s’agirait, dans ce texte Biblique, du Mahdi (as) et non pas de Jésus (as) qui, Lui, représente incontestablement l’autorité Spirituelle, étant l’Esprit de Dieu.

Wa Allahou Wa Rassoulouhou A3lamou.

Pour celui qui veut avoir une idée sur la science des cycles, je conseille ce le livre de René Guénon : Formes traditionnelles et Cycles Cosmiques, édition Gallimard.

Wa Assalam 

Mots clés: ,

Plus d’histoires de