Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

Le terrorisme en tant qu’Entreprise d’État occidentale


Quelle est la différence entre le fait de recruter des personnes pour mener vos guerres à l’étranger si vous êtes un État occidental et le fait de le faire au plus haut niveau d’ISIS ou d’Al-Qaïda ?

En fait, il y a très peu de différence.

Le département d’État américain et le ministère britannique des Affaires étrangères utilisent le même type de stratagème que les chefs terroristes. Naturellement, vous le faites à huis clos, loin des yeux du grand public… le secret est bien sûr votre principale préoccupation et vous faites tout votre possible pour maintenir ce secret.

Naturellement, aucun de ceux qui occupent des postes de commandement ne fait le sale boulot lui-même. Ils trouvent d’autres personnes qui commettront leurs actes meurtriers pour leur compte. Ils paient pour cela d’une manière ou d’une autre.

Du côté des terroristes du secteur privé, l’argent et le soutien proviennent de dons d’individus et d’entités qui partagent les mêmes pensées et qui ont quelque chose à y gagner. Cela confère un degré multiple d’anonymat à ces activités. Du côté du terrorisme d’État, la même démarche s’effectue par le biais du secret en profondeur que confère la relation entre la CIA et les ONG.

Chacune de ces deux entités terroristes utilise les relations publiques et la propagande pour renforcer son soutien et gagner des recrues à sa cause. Chacune utilise tous les moyens à sa disposition pour ne fournir que les récits qui renforcent sa cause et chacune omet tout fait ou facteur qui lui est défavorable.

Tous deux font preuve d’un cynisme absolu dans leur mépris de la vie humaine et sont prêts à utiliser tous les mensonges possibles par tous les moyens à leur disposition. Le recours à des atrocités sous faux drapeau n’est qu’un des nombreux outils utilisés par chaque camp pour gagner du terrain, se faire de la publicité positive et organiser des attaques contre leurs ennemis.

Le fait est que ceux que l’on appelle habituellement les terroristes et leurs supposés ennemis au sein de l’élite occidentale se ressemblent beaucoup. Personne ne peut donc s’étonner qu’ils se retrouvent parfois ensemble.

En Syrie, comme l’a révélé John Kerry dans un enregistrement non officiel, les États-Unis étaient heureux de voir leurs frères terroristes gagner du terrain. Ce plan de guerre avait déjà été utilisé auparavant, bien sûr, contre les troupes soviétiques en Afghanistan, de sorte que le script était écrit depuis longtemps et bien rodé.

En aidant d’autres États terroristes et d’autres États qui parrainent le terrorisme, comme l’Arabie saoudite, le Qatar, le Koweït et la Turquie, les États-Unis et le Royaume-Uni ont pu infiltrer en Syrie des dizaines de milliers de partisans disposés à créer le chaos nécessaire pour détruire tout semblant de loi et d’ordre. Les terroristes d’État susmentionnés ont essentiellement fusionné en une seule force avec les terroristes qu’ils ont financés, formés et armés.

La seule chose qui empêche la plupart des gens d’additionner deux et deux comme ci-dessus est dû à un concept totalement déplacé concernant l’intégrité de leurs dirigeants. Bien que chez eux, leurs politiciens soient tenus en très mauvaise estime et connus pour être des menteurs invétérés, aussi incompétents qu’indignes de confiance. Cependant, pour une raison inconnue, aux yeux de ces mêmes observateurs, ils deviennent soudainement des parangons de vérité et des êtres éminemment dignes de confiance lorsque, soi-disant en leur nom, ils provoquent la mort, la destruction et le chaos total à l’étranger.

Le fait est que TOUS les politiciens occidentaux sont des manipulateurs cyniques imbus d’un intérêt personnel total et investis dans tous les plans machiavéliques qui leur semblent être le meilleur moyen d’atteindre leurs objectifs. Tous les discours sur la propagation de la démocratie, de la liberté et des valeurs libérales occidentales sont autant de foutaises que les promesses faites dans les discours de campagne pour tenter de faire élire leurs petites fesses. En vérité, ils ne sont que des terroristes d’État en puissance, de véritables frères et sœurs de leurs homologues d’ISIS ou d’Al-Qaïda.

Par le biais du terrorisme, des mensonges et de la subversion militante, ils créent les conditions d’une mort et d’une destruction massives, tout comme ceux qu’ils désignent dans des pays lointains comme étant les VRAIS méchants terroristes. La vérité, c’est qu’ils ne sont pas meilleurs et qu’en fait, ils sont même pires dans une large mesure. Bien que les terroristes d’ici et là prétendent faire le bien (en propageant leurs principes religieux pour le bien des autres), alors que les terroristes des élites occidentales prétendent faire la même chose avec d’autres objectifs, les terroristes sont plus directement liés à leurs crimes.

Les terroristes des États occidentaux et leurs alliés au Moyen-Orient usent de beaucoup plus de faux-semblants et s’ingénient à se dissocier de leurs actes meurtriers à un degré bien plus élevé. Ils se posent en fait comme des saints virtuels tout en engageant d’autres personnes pour perpétrer des massacres. C’est peut-être la seule véritable différence significative qui existe entre eux.

Sinon, ces élites occidentales autosanctifiées ne sont que les hauts dirigeants, et non les djihadistes en chef, de leurs Entreprises d’État Terroristes.

Partager

3 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Réactions en ligne
Voir tous les commentaires

Plus d’histoires deAfghanistan

0
Nous aimerions avoir votre avis en commentaire.x
()
x