Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

Nouvelles de Libye [06-10-2011]


  Syrte :  Selon de nouveaux rapports les Libyens ont attirés des mercenaires de l’OTAN vers une bombe en levant un drapeau blanc, détruisant trois véhicules Mercenaire et ses occupants dans le piège. Les combats continuent dans le sud de Syrte, par conséquent il est difficile d’obtenir plus d’informations à partir de sources des Forces de Défense libyennes. 

  Bani Walid : Les libyens à Bani Walid ont attaqué un point de contrôle de l’OTAN sur les routes du Nord-Est qui conduit à Syrte.

  Zuara : Des combats intenses ont également été rapportés dans la ville côtière de Zuara. La plupart des mercenaires de l’OTAN ont quitté la ville de Zuara pour attaquer Syrte rendant ainsi à la ville un choix privilégié pour la libération.

Dans le même temps, la plus grande raffinerie de champ de pétrole de Libye a été détruite par les Forces de défense libyennes pour tenter d’arrêter les lixiviation et pillages  des ressources libyennes par les agresseurs étrangers. Le Gouvernement de la Jamahiriya libyenne a dit qu’ils vont reconstruire la raffinerie une fois que la Libye aura été libérée de l’OTAN et ses mercenaires.

  Tripoli : On rapporte de nouveaux combats à Tripoli ou les forces de la défenses libyenne ont attaqué des mercenaires de l’OTAN. Les forces de défense libyennes ont utilisés des drapeaux des voyous mercenaire de l’OTAN et ont semé une énorme pagaille chez l’ennemi.

 

Abdelhakim Bel Hadj blessé par balle à Tripoli

Le site internet Zengtena, rapporte que le "gouverneur militaire de Tripoli Abdelhakim Belhadj a été blessé par balle à Tripoli à côté du Clun Itihad dans un clash mené par des hommes armés de la tribu de Alzintan. Belhadj a ensuite été transporté à l’hôpital de Meïtka. Selon certaines personnes, "il devrait être transporté à l’hôpital en Italie.".

  Hassan Alliby pour  stcom.net

 

Dernières nouvelles du front par Allain Julles

"Mouammar Kadhafi et le peuple libyen ne sont « coupables » que parce que la Libye est stratégiquement bien située géographiquement et riche naturellement. C’est ce qui fait les appétits de certains pays de l’Occident! La plupart des Libyens commencent à le comprendre. Les Touaregs attaquent donc. C’est une information qui est complètement passée inaperçue et dont le média russe Cas de Staline (http://stalin-ist.livejournal.com) en fait l’écho. Heureusement que ce sont les posteurs -merci à Soraya- qui ont été très vigilants sur ce coup-là. Les Touaregs, ces guerriers du désert, invisibles en ce lieu insondable, qui ont fait allégeance au pouvoir légitime libyen de Mouammar kadhafi, sont entrés de plain-pied en guerre.

L’entrée en guerre des Touaregs et des tribus algériennes

De violents combats été signalés, hier, à Ghadamès, l’un de leurs fiefs Touaregs que l’OTAN a évité de bombarder, de peur que les choses ne s’enveniment sur les zones frontalières avec l’Algérie ou la Tunisie. Hélas, les renégats de Benghazi ont sonné le tocsin. Mal leur en a pris et la défaite est colossale. leur « modus operandi » fait de ruse et de barbarie n’a pas marché cette fois-ci. Fonctionnant avec des groupes de 20 à 30 personnes, ils ont mis en déroute les terroristes du CNT/OTAN.

Alors que les villes de Ghadamès, Tiji, Badr, Al Harush, Al Kufrah, Tobrouk, Albayda, Derna, Al Marrl, Al Biar, Al Brega, Ras Lanuf, Syrte, Beni Walit, regroupant la plupart des puits de pétrole libyens sont aux mains des loyalistes, on comprend enfin pourquoi le black-out des médias occidentaux devient de plus en plus effectif.

Les Touaregs ont infligé de lourdes pertes aux mercenaires du CNT/OTAN avec brio. La déroute a causé la mort de plusieurs dizaines de renégats sans compter des pertes matérielles conséquentes.

Tripoli: de violents combats entre renégats et loyalistes ont eu lieu à Tripoli. Le chef militaire de Tripoli, l’islamiste Beladj aurait fui la ville après avoir menacé certains membres du CNT dont il refuse de prendre les ordres.

Des Tribus algériennes ont conclu un pacte avec des chefs tribaux libyens dans une déclaration intitulée « La Guerre pour la Libération de l’Afrique du Nord » dans un silence médiatique de l’Occident. C’est la naissance du Front nord africaine contre l’OTAN.

Derna est complètement libéré depuis ce matin. Il n’y a plus un seul renégats dans la ville. Ils ont subi de très lourdes pertes en hommes et en matériel.

Al-Baida: des violents combats se poursuivent actuellement dans la ville avec près de 50% de la ville reprise par les autorités légitimes de la Libye.

Benghazi: il n’y a plus que le centre ville qui reste entre les mains des renégats. De nombreux civils refusent désormais de suivre les recommandations du CNT et hissent le drapeau vert.

Enlisés, les terroristes du CNT/OTAN ne pouvant communiquer sur leurs défaites sur les loyalistes, viennent d’annoncer la découverte de deux charniers disent-ils :

Quelque 200 corps ont été découverts dans le premier charnier, situé à Gargarech, sur la côte à environ 7 km du centre de Tripoli, et 700 autres dans une seconde fosse commune à Birasta Milad, une région agricole à 10 km du centre-ville.

On se souvient du charnier d’Abou Salim à Tripoli. Ces gens ne savent plus quoi inventer…

Allain Julles"

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deAfrique