Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

29/09/2020

Téhéran: un scientifique iranien lié au programme nucléaire assassiné dans un attentat



Téhéran: un scientifique iranien lié au programme nucléaire assassiné dans un attentat
Téhéran: un policier se poste devant les lieux présumés de l’attaque contre le scientifique iranien.
REUTERS/IIPA/Sajad Safari

Par RFI
Un attentat à la voiture piégée a eu lieu ce mercredi 11 janvier au matin à Téhéran. Mostafa Ahmadi Roshan, un scientifique qui travaillait sur le site nucléaire iranien de Natanz a été tué dans l’explosion. Les autorités iraniennes accusent Israël de cet attentat.
Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi
[google-map-v3 width=”350″ height=”350″ zoom=”12″ maptype=”HYBRID” mapalign=”center” latitude=”0″ longitude=”0″ addresscontent=”Teheran, Iran” showmarker=”true” animation=”DROP” maptypecontrol=”true” pancontrol=”true” zoomcontrol=”true” scalecontrol=”true” streetviewcontrol=”true” bubbleautopan=”false” markerdirections=”true” showbike=”false” showtraffic=”false” showpanoramio=”false”]

Mostafa Ahmadi Roshan était le vice-directeur du site nucléaire de Natanz qui est le principal site d’enrichissement iranien. Celui-ci est situé dans le centre du pays. On trouve actuellement 8000 centrifugeuses en fonctionnement dans ce lieu, très important pour l’industrie atomique iranienne.

L’homme a été tué lors de cet attentat à Téhéran, dans l’est de la capitale, alors qu’il se trouvait en voiture. Une moto a posé une bombe magnétique contre sa voiture qui a explosé tuant le scientifique et blessant deux autres passagers qui se trouvaient dans la voiture.
Le vice-gouverneur de Téhéran, Safar-Ali Baratloo, a accusé immédiatement Israël d’être responsable de l’attentat. Il a affirmé que la méthode utilisée ressemblait à celle utilisée ces deux dernières années dans des attentats contre des scientifiques nucléaires iraniens.
Méthodes similaires

Depuis  janvier 2010, trois autres scientifiques iraniens ont été tués dans des attentats similaires : l’actuel chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA),
Fereydoun Abbasi a été également visé par un attentat similaire en 2010. Il a échappé à l’attentat parce qu’il a eu le réflexe de quitter sa voiture lorsqu’il a vu un homme en moto poser une bombe contre sa voiture.

Massoud Ali Mohammadi, un physicien nucléaire avait été tué par l’explosion d’une moto piégée en janvier 2010. Et un scientifique iranien, Majid Shahriari, avait été tué par l’explosion d’une bombe. Le passager d’une moto avait utilisé la même méthode.

Ce qu’il faut savoir, c’est que Majid Shahriari était responsable d’un important projet iranien qui vise à produire du combustible nucléaire pour le réacteur de recherche de Téhéran. Ce sont donc des scientifiques nucléaires très importants qui ont été visés ces deux dernières années. 

Mots clés: , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deAfrique