12000 volontaires tchétchènes pour combattre en Ukraine


À Grozny, chers amis, s’est tenu un grand camp d’entraînement où plus de 12 000 combattants ont exprimé leur entière disponibilité à accomplir des tâches de toute complexité sur ordre du commandant suprême en chef des forces armées de la Fédération de Russie, le président russe Vladimir Poutine. Ils sont également désireux d’être envoyés sur une base volontaire en Ukraine.

D’ailleurs, la situation en Ukraine montre que de nombreux terroristes s’y sont réfugiés. Il y a parmi eux ceux qui ont tué nos frères, nos sœurs, des femmes, des enfants et des personnes âgées en République tchétchène et qui se sont ensuite échappés en Europe sous la protection de différents services spéciaux.

Je déclare officiellement que les éléments les plus chauds en Ukraine seront les combattants tchétchènes qui servent sur la voie du premier président de la République tchétchène, le héros de la Russie, Akhmat-Khadzhi Kadyrov. On m’a montré des vidéos dans lesquelles des nationalistes les défient. Je déclare, si vous voulez nous rencontrer, nous vous invitons volontiers à nous y retrouver.

Mes amis, nous devons être prêts à tout pour la sécurité de nos nations. Nous avons éradiqué le terrorisme dans notre région. Et il ne s’agissait pas de bandits ordinaires, mais de personnes formées par des institutions étatiques fortes de différents pays. Ils connaissaient les tactiques et la stratégie de la guerre, connaissaient la langue russe et ont été envoyés pour détruire la Russie à travers la République de Tchétchénie. Ils sont venus de plus de 50 pays.

Je suis sûr que dans les jours à venir, nous célébrerons la libération de plusieurs millions d’Ukrainiens de la violence et du meurtre. Pendant huit années entières, les Banderistes ont tué les citoyens des deux républiques, la DNR et la LNR. Et personne n’y a prêté attention. Lorsque la Russie a commencé à aider ces nazis et ces terroristes, le monde entier s’est dressé contre notre État. Ils ont imposé des sanctions. Eh bien, laissez-les faire. Ça ne va pas s’aggraver.

Et une dernière chose, je lance un appel au président de l’Ukraine, Vladimir Zelensky. Appelez le président russe Vladimir Poutine, demandez-lui pardon, faites-le pour sauver l’Ukraine et son peuple, acceptez toutes les conditions que la Russie exige. Ce sera l’étape la plus correcte pour sauver votre face.

Partager
0
Commentez cette publication.x
()
x