Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

La troisième guerre mondiale et la fausse approche de l’occident


Il a longtemps été considéré comme sage de parler avec ceux que vous considérez comme vos ennemis. En agissant ainsi, vous avez la possibilité de remédier à certains problèmes qui vous divisent.

En lançant des accusations, des menaces et des exigences dans un sens et dans l’autre, on crée le scénario inverse, en creusant le fossé, en accentuant les différences et en les rendant irréconciliables.

Comme l’a dit un jour Winston Churchill, “It is better to jaw-jaw than war-war”.
Alors pourquoi les élites des États-Unis et du Royaume-Uni préfèrent-elles la “guerre-guerre” (“war-war”) à l’égard de la Russie et de la Chine ?

Quelles raisons peuvent-elles avoir pour faire “ce qui est contre-indiqué” ?

Pourquoi seraient-elles assez folles pour encourager davantage les malentendus et les divisions qui risqueraient de conduire à une rupture totale des relations et à une guerre quelconque ?

La situation n’était même pas comparable au plus fort de la guerre froide entre l’Occident et l’Union soviétique. Des discussions et des réunions avaient lieu à tous les niveaux pour aplanir les différends entre les deux parties dans l’intérêt du monde entier.

Aujourd’hui, la diplomatie est pratiquement morte.

Qu’est-ce qui a changé les choses ?

À mon avis, un seul événement peut projeter une ombre suffisamment grande pour provoquer ce genre de changement fondamental d’attitude dans les relations avec ceux qui sont considérés comme des adversaires, voire des ennemis.

9/11

Le 11 septembre a marqué le jour où l’immunité des États-Unis contre les actes de guerre sur leur sol a pris fin.

Cet événement ne peut être surestimé quant à ses effets sur les élites occidentales.

Avant cet événement, toute une série de clichés, de mythes et de notions de pensée collective auto-valorisés, auto-congratulatoires, auto-perpétués et profondément trompeurs étaient considérés comme allant de soi :

1. Les élites des États-Unis et de leurs alliés représentaient le summum de la moralité dans le monde.

2. Les élites des États-Unis et de leurs alliés étaient entièrement désintéressées et bien intentionnées envers tous.

3. Le monde occidental et ses valeurs représentaient la plus haute aspiration possible pour toutes les nations.

4. Les Etats-Unis, en particulier, étaient l’exemple exceptionnel de gouvernance parfaite dans le monde.

5. La mission des Etats-Unis et de leurs alliés est d’apporter la liberté et la démocratie à tous les peuples.

6. Le droit des Etats-Unis et de leurs alliés d’intervenir partout et à tout moment est un don de Dieu.

Soudain, le 11 septembre, les saints États-Unis ont été attaqués par un monde ingrat qui non seulement n’acceptait pas les points 1 à 6 ci-dessus, mais les rejetait en bloc. Un nouveau mythe a été inventé pour répondre à cette situation :

Des personnes malveillantes, jalouses des catégories 1 à 6 ci-dessus et de la liberté et de la démocratie dont jouissent les États-Unis, ont agi sans aucune raison.

Aucune considération n’a été accordée aux actions antérieures des États-Unis qui pourraient inciter d’autres personnes à chercher à leur nuire. Cela pouvait être facilement évité car on considérait que les Etats-Unis n’avaient jamais fait de mal à personne… jamais. Tout ce qui avait été fait, au Vietnam, en Corée, en Amérique latine et ailleurs, l’avait été avec les meilleures intentions, dans un esprit purement altruiste et pour le bien de tous.

Cela donnait un joli ruban rouge, blanc et bleu à toutes les élites américaines et à tous les citoyens des États-Unis qui n’avaient pas besoin de s’inquiéter de ces questions parce qu’ils avaient une confiance absolue dans la nature honorable de leurs dirigeants, qui n’agissaient que dans l’intérêt de tous à tout instant.

Coups d’État, assassinats, infiltrations, subversion, torture, escadrons de la mort, diabolisation… tout est parfaitement acceptable en raison de cette volonté incontestable de faire le bien, d’apporter la liberté et la démocratie sans un iota d’intérêt personnel.

Cette attitude est-elle erronée ? Je dirais que oui. Cependant, si vous êtes un “patriote” américain ordinaire qui salue le drapeau, soutient la police et l’armée dans tous les domaines et, par-dessus tout, croit à tout moment aux points 1 à 6 ci-dessus, vous ne serez pas du tout d’accord. Et c’est le point de vue qui se reflète dans toute la superstructure de l’élite de l’ensemble du monde occidental. Il se reflète également depuis le 11 septembre dans les principaux médias occidentaux.

Cela pourrait se résumer en une seule phrase :

“La puissance de l’Occident a toujours raison.”

Sans conteste.

Et si des gens meurent à cause de la poursuite de l’objectif de l’Occident d’apporter la liberté, la démocratie et les valeurs occidentales au monde, alors… cela n’est arrivé que par erreur, jamais intentionnellement ou par des politiques erronées qui ont conduit à la guerre et non à la réconciliation.

La réconciliation n’a pas été recherchée depuis le 11 septembre. Ce qui a été recherché, c’est l’élimination.

L’élimination de toutes les entités qui ne se conforment pas entièrement à la volonté des États-Unis d’être la puissance dominante dans un monde unipolaire où ils peuvent surveiller, contrôler et interférer comme ils le souhaitent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à perpétuité.

Vous ne pouvez pas éliminer par la diplomatie. La diplomatie laisse en place la cible que vous avez choisie en vue de son élimination. La diplomatie, lorsque l’élimination est l’objectif, est une entrave et non un avantage pour vous.

Ainsi, après le 11 septembre, la diplomatie a été complètement écartée en tant qu’outil destiné à assurer un monde plus stable. Nous sommes maintenant sur la voie du tout ou rien, qui n’est rien d’autre que l’élimination complète de toutes les entités que les élites des États-Unis et de l’Occident considèrent comme une menace pour la suprématie mondiale des États-Unis.

La “Guerre-Guerre”, et non pas “Jaw-Jaw”, a été le seul agenda de l’Occident et continue de l’être jusqu’à ce jour. Tant que les protocoles post-11 septembre exigeant une domination et une surveillance totales des États-Unis sur le monde ne seront pas réalisés, aucune véritable diplomatie ne sera menée.

Toute initiative de la part de politiciens européens visant à engager la Fédération de Russie dans des discussions sérieuses dans une atmosphère de respect mutuel se soldera par l’inscription de ces politiciens sur une liste noire et une campagne contre eux. Toutes les activités de la Fédération de Russie susceptibles d’améliorer les relations avec l’Occident, comme le développement du vaccin Spoutnik V contre le Covid-19, seront minimisées, ignorées ou critiquées au moyen de déclarations à connotation négative ou de propagande pure et simple.

La Russie (et de plus en plus la Chine) est traitée de la même manière que l’Allemagne nazie au début de la Seconde Guerre mondiale. Les élites de l’Occident ont adopté une posture de guerre d’opposition totale où aucun compromis n’est envisagé et encore moins autorisé. Seuls les moyens de parvenir à une victoire totale sur l’ennemi sont retenus, rien d’autre. Tout le reste est considéré comme un acte de déloyauté, une abomination à abhorrer, à déraciner et à clouer publiquement au pilori.

Les politiciens occidentaux et les élites des médias occidentaux considèrent qu’il s’agit de la bonne façon d’agir. Les ennemis sont des démons et des diables, des animaux sous-humains ne méritant pas la moindre louange, des gourous, des méchants, des bêtes meurtrières où il est inconcevable qu’il puisse y avoir un terrain d’entente et un anathème constant est ressenti à l’idée même de rechercher pareille chose.

Appelez cela “La guerre éternelle”, “La guerre froide version II”, “La fin du jeu” ou “La guerre froide de glace” (comme je le fais) ou “Le jeu infini” (comme il a été qualifié par une source d’élite américaine récemment) ou toute autre formulation… en fin de compte, c’est la “Troisième Guerre mondiale” telle qu’elle se déroule ici et maintenant.

 

Soure : https://russianplatform.blogspot.com/2021/04/the-usa-creating-weakened-world-they.html

Partager

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Réactions en ligne
Voir tous les commentaires

Plus d’histoires deAfghanistan

0
Nous aimerions avoir votre avis en commentaire.x
()
x