Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

Le cessez-le-feu entrera en vigueur à partir de 02h00 du matin vendredi (23h00 GMT jeudi), a annoncé l’entité d’occupation de la Palestine jeudi.


Le “cabinet de sécurité” du régime israélien a approuvé à l’unanimité ce que le régime a appelé “la proposition de l’Egypte” pour un cessez-le-feu au milieu de l’avalanche de ripostes continus menées depuis la bande de Gaza en réponse à l’escalade de Tel Aviv.

Le cessez-le-feu entrera en vigueur à partir de 02h00 du matin vendredi (23h00 GMT jeudi), a annoncé le régime jeudi.

“Le cabinet de sécurité a accepté à l’unanimité la recommandation de tous les chefs des services de sécurité, du chef d’état-major général, du chef du Shin Bet (le service de sécurité intérieure du régime), du chef du Mossad (l’agence d’espionnage du régime) et du chef du Conseil national de sécurité d’accepter l’initiative égyptienne sur un cessez-le-feu bilatéral, qui entrera en vigueur ultérieurement”, indique le communiqué.

Le haut responsable du Hamas, Osama Hamdan, a également confirmé les informations relatives à la possibilité d’une trêve, dans une déclaration à la chaîne de télévision libanaise al-Mayadeen : “Le mouvement de résistance a reçu des garanties de la part des médiateurs que l’agression sur Gaza allait prendre fin.”

Selon NBC News, le gouvernement égyptien – qui a participé par le passé aux efforts de médiation entre les deux parties – a déclaré que la trêve serait “mutuelle et simultanée.”

Le régime a intensifié ses attaques contre Gaza après que la bande côtière se soit soulevée en signe de protestation en soutien aux Palestiniens de la partie ouest sous blocus israélien, qui ont subi des semaines de raids israéliens de très grande violence.

“D’autres garanties ont également été reçues concernant l’expulsion du régime d’occupation du quartier de Cheikh Jarrah à Al-Quds et de la mosquée Al-Aqsa”, a ajouté Hamdan.

La résistance a commencé ses représailles le jour même du début de l’escalade et a jusqu’à présent, selon Tel Aviv lui-même, tiré plus de 4 000 roquettes vers les territoires occupés.

Les représailles ont déferlé sur l’ensemble des territoires occupés.

Jeudi également, il a été rapporté que l’avalanches incessante de roquettes de représailles en provenance de la bande de Gaza avait imposé une fermeture complète de l’aéroport international Ben Gourion, à l’extérieur de Tel Aviv, le principal terminal aérien du régime israélien.

Les médias israéliens ont déclaré que l’aéroport était fermé à tous les vols entrants et sortants. Les vols entrants ont tous été redirigés vers l’aéroport Ramon situé dans la vallée de Timna, à l’extrême sud des territoires occupés.

Les tirs de roquettes ont également déclenché des sirènes dans toute l'”enveloppe de Gaza”, qui comprend les colonies israéliennes illégales situées à moins de sept kilomètres de la bande côtière.

Le mouvement de résistance du Hamas, basé à Gaza, a désigné les villes d’Ashdod et d’Ashkelon, près de la frontière de l’enclave avec les territoires occupés, comme la dernière cible de ses contre-attaques.

Les attaques israéliennes ont fait des centaines de morts à Gaza et des dizaines d’autres en Cisjordanie. Au moins 10 personnes ont, quant à elles, été tuées lors des représailles de la résistance.

Les informations concernant l’intention du régime de conclure une trêve sont arrivées un jour après que le chef adjoint du Hamas, Mousa Abu Marzouq, ait déclaré la victoire du groupe de résistance et prédit que Tel Aviv cesserait bientôt ses attaques.

“Je m’attends à ce que nous puissions parvenir à une trêve dans les prochains jours ou les deux prochains jours”, avait-il déclaré.

Riyad al-Maliki, le ministre des Affaires étrangères au service de l’Autorité palestinienne, qui est basée en Cisjordanie occupée par Israël, a salué la perspective d’un cessez-le-feu, mais a prévenu : “Ce n’est pas suffisant, ce n’est pas du tout suffisant.”

Le régime israélien a mené trois guerres de grande ampleur contre Gaza qui souffre déjà d’un blocus total et inhumain de Tel Aviv, dans les années 2000, tuant à chaque fois des milliers de Palestiniens.

Partager

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Réactions en ligne
Voir tous les commentaires

Plus d’histoires deDroits de l'Homme

0
Nous aimerions avoir votre avis en commentaire.x
()
x