La presse dresse un tableau alarmiste du retrait américain de l’Afghanistan.  De quoi a-t-on peur et que vise cette manipulation ?


Il serait inutile de reprendre les propos des journalistes dont la plume est alimentée par les dollars des actionnaires, contentons-nous d’expliquer directement quelques points utiles.

Kaboul (LVO) : Ces dernières semaines, la presse occidentale s’efforce inutilement d’occulter le fait incontestable que le retrait de la présence américaine en Afghanistan est un aveu d’un échec cuisant, afin d’éviter que le débat démocratique ne porte sur l’analyse historique et politique de l’invasion américaine, c’est-à-dire du bilan réel et inévitable de la guerre que les USA ont menée contre l’Émirat Islamique d’Afghanistan, suite aux attentats sous faux drapeaux du 11 septembre 2001.

Les journalistes de la diabolisation tentent aujourd’hui de convaincre le monde entier que l’Émirat Islamique d’Afghanistan qui reprends naturellement sa place dans son pays constituerait une menace pour les pays voisins. Il est évident que cette grossière manipulation a pour but de mobiliser les pays voisins de l’Afghanistan pour les pousser à combattre contre les Afghans à la place des militaires américains qui n’ont jamais réussi en 20 ans d’occupation et de pires crimes et violations des droits humains à vaincre les combattants afghans anciennement qualifiés par les pays occidentaux de combattants de la Liberté, lorsque ces derniers luttaient contre la superpuissance soviétique, l’ex-URSS. Si les US ne peuvent plus rester en Afghanistan, ils envisagent évidement de faire faire le travail par d’autres.

Après avoir vu les violentes attaques des agents de la propagande qui ont permis d’obtenir le consentement de la population pour aller agresser militairement l’Afghanistan, il est de notre devoir de rétablir les faits et de dénoncer cette nouvelle manipulation en cours visant à porter atteinte à la sécurité et à l’intégrité de la population Afghane et à son honneur.
Pour ce faire, il est indispensable de rappeler le contexte mensonger dans lequel l’agression militaire américaine a eu lieux et ceux qui ont suivi le site de La Voix des Opprimés depuis les années 2001 ont eu accès à des informations en provenance directe d’Afghanistan dans lesquelles ils ont appris presque en temps réel et avant tout le monde ce que cachait cette guerre et comment était traitée la population civile tombée aux mains de l’alliance du Nord et des soldats américains. Des milliers de femmes et enfants violés dès la première nuit ou la Capitale Kaboul est tombée en passant par les tortures dans le camp de Mazar Echarif et ailleurs, jusqu’au présent retrait des troupes américaines, il serait trop long de recenser tout ce qui s’est passé en 20 ans, mais vous pouvez consulter les archives sur demande si vous n’avez pas sauvegardé tous les articles sur le sujet publiés sur stcom.net.

La stratégie US serait de parvenir à manipuler certains Afghans si possible, ou d’activer des agents (Al-Qaïda) déguisés en Talibans, pour les envoyer en direction des pays que les USA considèrent comme leurs ennemis, ceci afin de les affaiblir le plus possible pendant que le projet initié il y a un bon moment déjà se renforce. C’est ainsi que les journalistes doivent souligner avec insistance une soi-disant menace qui pèserait sur certains pays, en nommant avec précision ceux qui seraient encouragés à intervenir :

 » Le retrait occidental d’Afghanistan, au-delà d’être un aveu d’un échec cuisant, représente sans le moindre doute un défi sécuritaire de premier plan pour les pays régionaux. A ce niveau, il est important de se focaliser sur les actions entreprises par la Russie, la Chine et l’Iran dans ce dossier. » 

Tout pour détourner l’attention et occuper tout le monde, car l’une des plus grandes craintes serait par exemple que le peuple Afghan ait l’idée d’engager des poursuites judiciaires internationales accompagnées de demande de réparation pour les préjudices subit au cours de 20 ans d’agression et d’occupation étrangère américaine tout en consolidant ses relations avec les grandes puissances telles que la Russie et la Chine dans un partenariat de développement qui permettrait au peuple afghan et ses voisins de profiter de la réalisation de projets d’avenir tels que celui de l’autoroute de la soie…

Le souci est que les journalistes semblent ignorer que les agents déguisés sont déjà recherchés dans tout le pays et qu’ils seront tous neutralisés. Non pas par des pays voisins, mais par les Talibans eux-mêmes qui se sont engagés à les mettre hors d’état de nuire et cela n’a rien d’étonnant dans la mesure ou les membres de la Shoura sont très intelligents et parfaitement conscient des manipulations dont l’envahisseur est coutumier.

C’est pourquoi, je tiens à rassurer les journalistes et les hommes politiques occidentaux en leur disant que non seulement les Talibans savent ce qu’il se passe, mais que les pays voisins ont, eux aussi, parfaitement compris la tentative de manipulation en cours.

Hassan L, pour tous les opprimés et la Vérité

LVO, https://stcom.net

Partager