Lutte anticorruption : l’ex-Pdg de Sonatrach remis aux autorités algériennes


ALGER – L’ancien PDG de Sonatrach, Abdelmoumène Ould Kaddour, a été extradé mercredi par les Émirats Arabes Unis (EAU) vers l’Algérie, suite à un mandat d’arrêt international émis à son encontre pour implication dans des affaires de corruption rapporte l’agence officielle d’information APS.

À son arrivée à l’aéroport international Houari Boumédiène, Ould Kaddour a subi des examens médicaux et a été soumis aux mesures sécuritaires en vigueur.

L’ex-Premier ministre, Abdelaziz Djerad, avait annoncé, en février dernier, que le pôle judiciaire économique et financier avait ouvert une enquête judiciaire concernant l’acquisition de la raffinerie d’Augusta en Italie.

Ould Kaddour avait été arrêté le 20 mars dernier à l’aéroport de Dubaï, son nom figurant sur la liste rouge d’Interpol. Il a été remis en liberté sous caution avec interdiction de quitter les E.A.U.

L’ancien PDG de Sonatrach venait de quitter le sol français où il résidait avec sa famille et se rendait à Amman via Dubai afin d’assister à une conférence.

Après la chute de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika à l’issue des protestations populaires du 22 février 2019, plusieurs dizaines de hauts responsables politiques, économiques et militaires ont été inculpés dans des affaires de corruption dans une Algérie déterminée à remporter l’une de ses plus belles luttes depuis son indépendance.

Partager
0
Commentez cette publication.x
()
x