UKRAINE, LES CARTES SONT CLAIRES.


Mes chers amis,

Je pense qu’il est inutile de compliquer la lecture des cartes et que ceux qui le font, ont, non seulement l’intention de brouiller les pistes pouvant mener à une solution équitable et juste, mais aussi et surtout la volonté de détourner les regards et accusations des innombrables crimes qu’ils ont commis en toute impunité au cours de ces années de squat de l’Ukraine. Cette dernière raison est d’ailleurs, je pense, la principale pour laquelle vous les voyez gesticuler avec leur habituelle machine de diabolisation médiatique, la mise en place de censure des grands médias russes largement suivis à travers le monde et l’imposition de sanctions internationales à l’égard de la Fédération de Russie.

En parlant d’innombrables crimes, je fais ici allusion à la pédophilie, aux trafics d’êtres humains, trafiques d’organes, tortures, kidnapping, assassinats, trafiques de drogues, trafique d’armes, vols, terrorismes et soutien du terrorisme international, production d’armes biologiques, bioterrorisme et la liste ne se limite malheureusement pas à cela.

L’Ukraine n’avait pas de limites.

Beaucoup d’entre nous ont été surpris d’apprendre récemment que l’Ukraine n’est pas réellement un pays puisque personne n’a déposé officiellement ses frontières. Cette négligence s’explique par le fait que les criminels étaient visiblement bien trop occupés à installer le plus profondément possible leur système corrompu, pour trouver le temps de les définir officiellement avant que leur projet inavoué ne soit achevé.

En effet, nous avons pu constater, et nous le découvrons chaque jour de plus en plus, que de véritables psychopathes ont instrumentalisé l’Ukraine pour en faire une réelle base d’attaque contre la Fédération de Russie et qu’ils étaient sur le point de lancer une agression de grande ampleur sur la Crimée et le Dombass. Le Dombass d’ailleurs qui subit depuis 8 ans les pires atrocités dignes du nazisme de la part de ces mêmes psychopathes.

Sans qu’il me soit utile de lister ici tous les éléments découverts avant, et depuis, le lancement de l’opération militaire spéciale Russe et qui sont encore en cours de découverte, nous pouvons admettre que l’intervention russe est non seulement plus que justifiée, mais qu’il est impossible à tout État ou organisation de s’y opposer sans se rendre complice de tous les crimes cités ci-dessus. Signifier clairement au gouvernement Ukrainien qu’il avait dépassé toutes les limites et qu’il devait mettre fin à ses crimes, était une question de vie ou de mort.

L’ange gardien de l’Ukraine.

Au vu de tout ce que nous savons aujourd’hui, il apparait très clairement que l’Ukraine a cruellement besoin d’un gendarme pour être en sécurité et sa population, d’un ange gardien. Il n’appartient aujourd’hui à personne d’autre de remplir ce rôle à la place de la Russie dont faisait partie l’Ukraine il y a quelques années. C’est incontestable.

Même si le Président Vladimir Poutine a clairement affirmé que la Russie n’envisage pas de rester en Ukraine après la fin de l’Opération militaire spéciale, je pense qu’il est du devoir de la Fédération de Russie de dénazifier et démilitariser la totalité de l’Ukraine et de veiller à la construction de la paix et la sécurité, parce que personne d’autre n’a jamais eu l’intention de le faire. Cela n’a été, ni, le projet du gouvernement Zelenski, ni celui de ses partenaires Américains, ni même celui des Européens qui ont tous, par contre, non seulement démontré leur incompétence en la matière, mais aussi que leurs objectifs étaient tout à fait opposés. Point d’exclamation.

Zelensky et ses appels au suicide collectif.

L’attitude de Zelinsky, en poussant les soldats ukrainiens et en appelant les mercenaires étrangers à se rendre en Ukraine pour combattre les Russes, est évidement suicidaire. Zelensky peut se suicider tout seul, s’il le souhaite, personne ne lui reprochera, au contraire, mais aucune personne n’a le droit d’entraîner qui que ce soit d’autre à se suicider pour elle ou avec elle.

L’administration Ukrainienne de ces dernières années, avec l’aide de ses soutiens occidentaux, n’a cessé d’allumer et d’alimenter un immense brasier en Ukraine. Zelinsky, tel un gourou criminel, a pratiquement demandé aux disciples de « sa secte » et à leurs sympathisants de s’y jeter en masse. Il s’agit ici d’un des plus graves appels au suicide collectif et les coupables de ce délit, et de tous les autres, devront être présentés devant la justice.

Smaïn Bédrouni

Source : https://vk.com/wall478412742_1237

Partager
0
Commentez cette publication.x
()
x