Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

Algérie, Pays trahi ?


Peut-on s’ouvrir tranquillement, franchement à discuter en toute responsabilité du prix des hydrocarbures à court et moyen terme par nos responsables gouvernementaux ?

A l’heure actuelle, ils ignorent totalement ce problème mondial tout en attendant un coup de gourdin clouté ; Parallèlement aucune intervention politique de la part de Bouteflika ne vient éclairer ce dilemme. Sans doute, préfère-t-on charger des hommes de confiance liés de manière occultes, sans pour autant lever l’inconnu du problème de mise en marche du pays.
Grâce à la majorité du vote parlementaire, la Loi est presque passée en créant beaucoup de problèmes et soulevant de nombreuses questions. C’est le slogan de notre élite politique en décalage profond avec son peuple.

Saïdani est poliment invité à se présenter devant les citoyens qui désirent connaitre sa date et son lieu de naissance, ses études, ses diplômes, son profile révolutionnaire de combattant…
C’est valable aussi pour les Ministres, les décideurs de la conduite des Affaires Nationales. La transparence est un critère de bonne marche politique, n’est-ce pas ? Si non, c’est un cas de coup d’Etat juridique. L’absence physique d’un Président De La République manque étroitement à l’échiquier politique puisque le fonctionnement du Pays est bancal.

Ensuite, il est notable qu’il n’y a pas de créativité brillante aux niveau des réformes, sauf que nous constatons, désolé, qu’il apparait clairement que votre recherche se situe au niveau de l’accroissement des rentrées financières, lesquelles ont pour rôle de gonfler les chiffres de gestion pour l’embellissement du Bilan.

Retenez que nous voulons sauver l’Algérie, car ce plan est exécuté fidèlement , alors, il y a le risque de détruire le pays définitivement.

Vous savez pertinemment que la CNAN, précédemment un joyaux des Algériens, est entièrement détruite, vendue à des personnes louches. Aucune information précise et complète est mise à disposition du grand publique. Nous connaissons la portée de cette opération noire dont les conséquences sont encours.

Par conséquent, des rouages clandestins, étrangers et nocifs, travaillent à la destruction de notre pays, ce que vous reconnaissez formellement en parlant officiellement “des dangers intérieurs, extérieurs et frontaliers”.

Alors, que faire ? Changer de président avec la santé rayonnante et renouveler nos actuels décideurs dépassés. A vous de voir, car vous êtes parfaitement au courant du moindre détail.
A titre d’exemple, le monarque marocain, Mohamed VI, est bien dans le même cas médical, il se retire royalement au profit de son frère Moulay Rachid car seul Allah est Eternel.

Plus d’histoires deAfrique