Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

La puissance de la résistance au grand jour : un général israélien admet le ” taux d’attaques à la roquette le plus élevé jamais atteint “


Un général israélien de haut niveau a admis la montée en puissance des missiles des groupes de résistance palestiniens, affirmant que le régime israélien est maintenant confronté au « taux d’attaques à la roquette le plus élevé jamais enregistré » au milieu de sa dernière attaque contre la bande de Gaza assiégée.

Lors d’une conférence de presse dimanche, le général de division Ori Gordin a déclaré que les groupes de résistance palestiniens basés à Gaza avaient tiré environ 3000 roquettes vers les territoires occupés au cours des derniers jours, dépassant le rythme observé lors d’une escalade en 2019 et de la guerre de 2006 contre la résistance du Hezbollah libanais.

Les attaques à la roquette de représailles du Hamas et du Jihad islamique contre des cibles israéliennes viennent en réponse aux frappes aériennes incessantes d’Israël sur l’enclave densément peuplée.

Selon le ministère palestinien de la Santé, 188 Palestiniens, dont 55 enfants et 33 femmes, ont jusqu’à présent été tués et 1230 autres blessés à Gaza lors de la dernière vague d’agression du régime israélien qui a débuté lundi.

Gordin, qui est le commandant du front intérieur du régime israélien, a affiché un graphique montrant qu’environ 570 roquettes avaient été tirées depuis Gaza vers des cibles israéliennes pendant trois jours de conflit entre les forces israéliennes et le Jihad islamique en novembre 2019.

Le commandant de haut rang a également déclaré que lors de la guerre de 2006 avec le Hezbollah, un total de 4 500 roquettes avaient été lancées contre des cibles israéliennes en 19 jours.

Lorsqu’on lui a demandé si le dernier conflit avait vu le taux le plus élevé de roquettes lancées contre les territoires occupés par Israël, il a répondu : « Non seulement je suis d’accord, c’est ce que je présente ».

La FM palestinienne dénonce les mesures visant à ” normaliser” les relations avec Israël.

Dimanche, le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malik a fustigé les pays qui avaient décidé de normaliser leurs relations avec Israël l’année dernière, alors que la machine de guerre du régime cracha constamment le feu sur Gaza.

«La normalisation et la course vers ce système colonial israélien sans parvenir à la paix et mettre fin à l’occupation israélienne des terres arabes et palestiniennes représentent un soutien au régime d’apartheid et une participation à ses crimes», a-t-il déclaré lors d’une réunion d’urgence des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Le régime israélien a considérablement intensifié ses projets d’accaparement des terres tant critiqués depuis ses accords de normalisation avec les Émirats arabes unis (EAU) et Bahreïn – suivis du Soudan et du Maroc.

Les Palestiniens des territoires occupés et toutes les factions palestiniennes ont fermement condamné les soi-disant accords de normalisation.  

« Cette occupation coloniale doit être confrontée, démantelée, terminée et interdite. La normalisation récemment accélérée n’aura pas d’impact sur les sentiments du monde arabe, ni ne changera son évaluation », a souligné Malik.

Lieberman se déclare préoccupé par la faiblesse d’Israël face au Hamas 

Dans une interview accordée à la Douzième chaîne israélienne samedi soir, Avigdor Liberman, l’ancien ministre des Affaires militaires du régime, a sévèrement critiqué le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour la façon dont le conflit actuel avec les groupes de résistance palestiniens, en particulier le Hamas, se déroule.

Liberman, qui était l’ancien allié de Netanyahu, a appelé les Israéliens à se poser la question: «Si telle est notre situation contre le Hamas, à quoi ressemblera notre position contre le Hezbollah et l’Iran?»

«Netanyahu met notre existence en danger et nous conduit à la destruction», a souligné le chef du parti Yisrael Beytenu.

Soulignant la faiblesse d’Israël face aux groupes de résistance palestiniens, Liberman a déclaré que « le monde arabe nous regarde et dira quelle sera la position d’Israël contre le Hezbollah et l’Iran si sa position contre le Hamas est comme celle que nous voyons maintenant ».

« L’objectif stratégique de ce cycle de conflit est d’améliorer le statut de Netanyahu parmi le public israélien, afin de nous entraîner à la cinquième élection… Tant que le mandat de former un gouvernement est avec Yair Lapid, Netanyahu tentera de faire traîner le conflit. », A ajouté Liberman.

«Le Hamas a pour la première fois créé un front interne contre nous à l’intérieur d’Israël. Le Hamas a pris le contrôle des rues palestiniennes. Le vainqueur de cette opération est le Hamas », a-t-il ajouté.

Liberman a noté que l’opération actuelle contre Gaza serait vaine si elle se terminait sans le désarmement du Hamas et le retour des corps de deux soldats israéliens.

L’Égypte  ” ouvre ” plus tôt le passage de Rafah aux voyageurs palestiniens.

Par ailleurs, dimanche, l’Égypte a ouvert le passage de la frontière de Rafah un jour plus tôt que prévu pour permettre le passage de la bande de Gaza d’étudiants, de personnes ayant besoin de soins médicaux et d’autres cas humanitaires, a rapporté Reuters, citant deux sources anonymes.

Trois bus transportant 263 personnes ont traversé la frontière à 13 heures, heure locale (11 heures GMT), a indiqué l’une des sources. Le point de passage avait été fermé pour les vacances de l’Aïd al-Fitr et devait rouvrir lundi.

Même avant la réouverture de dimanche, l’Égypte avait pris des personnes blessées lors des bombardements israéliens au point de passage. L’Égypte a jusqu’à présent envoyé 16 ambulances pour ramasser les blessés, dont la plupart avaient subi des blessures graves nécessitant des interventions chirurgicales immédiates, ont indiqué des sources médicales.

Le pape met en garde contre la  ” spirale de la mort ” dans les atrocités israéliennes.

De plus, dimanche, le pape François a condamné le meurtre d’innocents par le régime israélien comme étant « terrible et inacceptable », avertissant que le dernier conflit pourrait s’aggraver.

« Ces jours-ci, de violents affrontements armés entre la bande de Gaza et Israël ont pris le dessus et risquent de dégénérer en une spirale de mort et de destruction », a déclaré le pape après sa prière dominicale de Regina Caeli.

« De nombreuses personnes ont été blessées et de nombreux innocents sont morts. Parmi eux, il y a aussi des enfants, et c’est terrible et inacceptable », a ajouté le pontife de 84 ans.

Le pape a appelé au calme et a exhorté les parties concernées à mettre fin aux hostilités et a appelé la communauté internationale à intervenir.

L’Arabie saoudite condamne les ” violations flagrantes ” d’Israël.

Lors de la réunion d’urgence de l’OCI dimanche, l’Arabie saoudite, en tant qu’hôte, a dénoncé les atrocités commises par Israël contre les Palestiniens à Gaza et a exhorté la communauté internationale à intervenir rapidement pour mettre fin à l’agression.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, a appelé la communauté internationale à prendre des « mesures urgentes » pour mettre fin aux attaques militaires israéliennes et aux « violations flagrantes » des droits des Palestiniens par le régime. Il a également appelé à la relance des « pourparlers de paix » visant à garantir la soi-disant solution à deux États.

Il a également condamné la violation du caractère sacré des lieux saints islamiques à Jérusalem al-Qods.

« Préserver Jérusalem [al-Qods] est de notre responsabilité à tous », a souligné ben Farhan, dont le pays n’a pas officiellement normalisé ses relations avec Tel-Aviv, mais est connu pour entretenir des relations clandestines.

 

Partager

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Réactions en ligne
Voir tous les commentaires

Plus d’histoires deAnalyse

0
Nous aimerions avoir votre avis en commentaire.x
()
x