Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

La pensée des élites américaines est-elle le summum de l’auto-illusion ?


Il est impossible de se méprendre sur le ton, les nuances et le message général de chaque discours, allocution et déclaration sur les questions géopolitiques prononcés par ceux qui se trouvent au sommet de l’arbre politique des États-Unis.

Ils contiennent inévitablement les éléments primaires suivants :

1. Je parle en tant que représentant le plus important de l’humanité.

2. Mes paroles doivent être entendues à travers toute la planète en vertu du point 1 ci-dessus.

3. Il ne fait aucun doute que nous, les Américains, sommes les ultimes humanitaires.

4. Nous, Américains, sommes uniquement motivés par le désir désintéressé d’aider le monde.

5. Si une personne ou une nation venait à douter de tout ce qui précède, elle serait l’ennemie de l’humanité et donc notre ennemie également.

6. Dieu nous a donné la mission de transformer le monde et c’est ce que nous avons l’intention de faire.

Il y a bien sûr beaucoup d’autres messages contenus dans ce qui précède.

Nous, les Américains et notre système, sommes exceptionnels. Nous sommes des gens bien, voire des saints, qui ne se préoccupent que du plus grand bien de l’humanité. Nous avons une mission solennelle, voire un devoir envers tous les autres sur cette planète, de répandre la liberté, la démocratie et les valeurs libérales occidentales dans le monde. Si vous nous résistez, vous êtes soit malavisés, soit diaboliques, soit les deux, et nous agirons pour vous annihiler, vous éliminer et éventuellement vous exterminer. Nous n’arrêterons ni ne restreindrons jamais la mission que Dieu nous a confiée, car nous ne doutons pas que notre quête est juste et indiscutablement bonne. Ne nous résistez pas, vous le regretteriez. Nous avons atteint le sommet ultime et incontestable des systèmes économiques, politiques et sociaux. Aucune opposition à notre égard ne sera tolérée car il s’agirait clairement d’un acte maléfique contre l’humanité tout entière. Si vous le faites, vous serez punis car nous, les Américains, sommes et resterons l’autorité ultime sur cette planète. Nous sommes les arbitres du bien et du mal, du bon et du mauvais. Il n’y a pas d’autorité supérieure. Obéissez et soyez en paix. Opposez-vous à nous et nous vous ferons la guerre d’une manière ou d’une autre pour libérer votre peuple des tyrans qui le gouvernent.

Le fait que ces croyances et les actions qui en découlent puissent entraîner la mort et la destruction massives, la déstabilisation, la misère, la fracture des régions et des économies nationales, le chaos, la discorde, la perturbation et l’instabilité pendant des générations, ne perturbe pas ceux qui les épousent, sauf momentanément.

La fin justifie les moyens. Tant que l’objectif final est considéré comme d’une importance vitale et entièrement bénéfique, il ne fait aucun doute que ce qui doit être fait DOIT être fait. Agir autrement, c’est échouer dans la mission divine confiée aux Etats-Unis et donc manquer à l’humanité.

L’objectif final de la libération de tous les maux perçus (déviations des systèmes parfaits des Etats-Unis) ne peut être abandonné, car omettre une nation signifie que certains seront laissés opprimés, asservis, continuant à être soumis à la volonté de tyrans, incapables de profiter des avantages que leur offrent les Etats-Unis.

Si des centaines de milliers, voire des millions, meurent dans le cadre du processus visant à apporter le bien ultime à l’humanité, ce sera regrettable, mais en fin de compte, ce sera le ” prix à payer “, compte tenu de l’importance de la mission et de l’objectif ultime qu’elle vise à atteindre.

C’est le système de croyance auquel sont confrontés ceux d’entre nous qui voudraient exercer leur libre arbitre pour ne pas se voir imposer cet objectif final. Essentiellement, on nous dit que si nous pensons de cette façon et que nous nous opposons aux ambitions des élites américaines successives, nous sommes soit trompés, soit des agents malveillants de tyrans, soit tout simplement des méchants.

Je vous laisse le soin, en tant que lecteur, de décider.

Qui est bercé d’illusions dans ce scénario ?

Les élites des États-Unis ont-elles raison d’estimer ce qui est le mieux pour l’humanité et, par conséquent, d’essayer d’éliminer tous les facteurs qui empêchent la réalisation de ce que ces élites considèrent comme le bien commun ? Devrions-nous applaudir leurs tentatives de transformer notre monde ? Ceux qui s’opposent à une telle intention sont-ils en fait ceux qui souffrent d’illusions ?

Ou bien, ce que nous voyons de la myriade de facteurs négatifs au sein de la société américaine, de son système politique, de son mode de capitalisme, de ses divers systèmes d’éducation, de soins de santé, de maintien de l’ordre, de son industrie pharmaceutique, de sa politique en matière de drogues et de sa tendance à la violence et à la provocation de la guerre indique-t-il que l’illusion se trouve ailleurs, dans l’esprit de ces élites américaines dont je parle ?

Source : https://russianplatform.blogspot.com/2021/05/is-elite-us-thought-ultimate-in-self.html

Partager

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Réactions en ligne
Voir tous les commentaires

Plus d’histoires deAfghanistan

0
Nous aimerions avoir votre avis en commentaire.x
()
x