300 enfants yéménites meurent chaque jour à cause de la malnutrition


Selon une organisation de défense des droits, 300 enfants yéménites meurent chaque jour à cause de la malnutrition

Dans un rapport publié jeudi, l’organisation yéménite Entesaf pour les droits des femmes et des enfants a déclaré que plus de trois millions d’enfants yéménites souffrent de malnutrition causée par le siège et que plus de 300 enfants perdent la vie chaque jour à cause de cette maladie grave.

Le rapport, cité par la chaîne de télévision yéménite en langue arabe al-Masirah, ajoute que plus de 3 000 enfants souffrent d’anomalies congénitales, tandis que plus de 3 000 autres doivent subir une opération à cœur ouvert en dehors du pays appauvri.

Selon ce rapport effroyable, qui a été lu lors d’une conférence de presse dans la capitale Sanaa, 3 825 enfants ont été tués et 4 157 autres blessés depuis le début de la guerre imposée par l’Arabie saoudite au Yémen il y a six ans.

Le groupe de défense des droits a également révélé que le nombre d’enfants yéménites souffrant de divers handicaps causés par la guerre en cours a atteint 5 559 cas, tandis que les cas de tumeurs développées chez les enfants ont atteint 71 000 depuis le début de la guerre meurtrière.

L’Arabie saoudite, soutenue par ses alliés régionaux et occidentaux, a lancé l’agression militaire dévastatrice contre son voisin du sud en mars 2015 en collaboration avec un certain nombre de ses États alliés et avec le soutien en armes et en logistique des États-Unis et de plusieurs États occidentaux.

L’objectif était de ramener au pouvoir l’ancien régime soutenu par Riyad et d’écraser le mouvement populaire Ansarullah qui gère les affaires de l’État en l’absence d’un gouvernement efficace au Yémen.

La guerre s’est arrêtée bien loin de tous ses objectifs, bien qu’elle ait tué des dizaines de milliers de Yéménites et transformé le Yémen tout entier en théâtre de la pire crise humanitaire au monde.

Un blocus total a également été imposé au Yémen depuis le début de cette guerre sanglante, plongeant le pays dans la pire crise humanitaire de la planète, notamment en entravant l’accès à l’aide.

Ce blocus étouffant a notamment entraîné la fermeture de l’aéroport international de Sanaa, le plus grand et le plus important du Yémen, et a provoqué la fermeture du port de Hudaydah, qui constitue une bouée de sauvetage pour cette nation appauvrie.

Selon Entesaf jeudi, la fermeture de l’aéroport international de Sana’a a empêché plus de 30 000 enfants atteints de diverses maladies chroniques de se rendre à l’étranger pour y être soignés.

Un nombre effarant de 15 millions de Yéménites, dont plus de la moitié sont des enfants, n’ont pas accès à l’eau potable, à l’assainissement ou à l’hygiène.

Partager
0
Commentez cette publication.x
()
x