Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

3ème Guerre mondiale : L’Occident ne se souci pas des conséquences


S’ils ne peuvent pas avoir le pouvoir de contrôler ce qui se passe sur cette planète, les élites occidentales semblent prêtes à ce qu’il n’y ait aucune planète habitable du tout.

S’ils n’ont pas encore tout à fait atteint ce point, ils s’en approchent rapidement.

J’estime qu’à l’heure actuelle, aucune quantité de chaos n’est inacceptable pour eux.

Ils continueront de faire tout ce qu’ils peuvent de mal à ceux qu’ils perçoivent comme une menace à la poursuite de leur domination économique et militaire.

S’ils perdent leur capacité actuelle à tourner la plupart des événements qui se produisent en leur faveur ou même à leur grand avantage, s’ils sont de plus en plus incapables de contrer toutes les menaces possibles (telles qu’ils les perçoivent) en raison de zones auparavant acquises dans leur sphère de contrôle qui leur échappent, ils utiliseront des méthodes de plus en plus désespérées.

Tout cela à cause de la montée de la Chine. La longue disparition prévue du contrôle aristocratique occidental est en cours.

Cette guerre qu’ils mènent actuellement pour maintenir le degré de contrôle qu’ils ont eu pendant des générations représente tout à leurs yeux. Il s’agit ici d’une crise existentielle. Ils voient le monde échapper à leur emprise et sont torturés par leurs visions de ce qui va se passer lorsqu’ils ne pourront plus manipuler efficacement.

Que deviendront-ils lorsqu’ils ne seront plus aux commandes, incapables de menacer, sanctionner, sermonner, cajoler, corrompre, attaquer ou envahir efficacement ?

Que ressentiront-ils lorsqu’ils verront les nations accepter de coopérer avec la Chine et la Russie, avec Cuba, l’Iran, la Syrie, le Venezuela et tous les autres ? Quelles conséquences cela aura pour leurs chaînes de commandement qui, selon eux, ont gardé le monde sous contrôle ? Comment leurs services diplomatiques fonctionneront-ils s’ils ont perdu leur capacité à tourner les armes à huis clos sans les diplomates qu’ils avaient l’habitude de mettre en avant pour avoir un meilleur allié vers qui se tourner maintenant ? Un allié qui veut juste échanger et investir non pas exiger et menacer ?

La Chine est perçue comme un danger pour l’Occident à bien des égards et l’exemple ci-dessus est l’un des plus puissants.

Contrairement aux États-Unis, la Chine n’a pas pour ambition d’entrainer le monde dans une gouvernance rigide parfaite, elle ne veut que faire du commerce.

La Chine a de l’argent à investir, tandis que les États-Unis et les pays de l’UE sont soit en faillite, soit endettés. Avec des poches incroyablement profondes, la Chine transformera les autoroutes économiques du commerce au-delà de toute reconnaissance à travers l’Europe, les continents africain et asiatique et même plus loin en Amérique latine.

Les élites occidentales voient tout cela venir et deviennent de plus en plus désespérées, irresponsables, amorales, violentes et impitoyables.

Une politique de boule de démolition est en place. Leur objectif est de détruire, de créer un maximum de chaos, de confusion et de désarroi pour engendrer la faiblesse. Ils utiliseront toutes les méthodes de leurs manuels militaires et d’agences de renseignement pour susciter la terreur avec une politique absolument amorale. Tout ce qui fonctionnera pour eux, ils l’utiliseront. Des djihadistes de proximités à plusieurs endroits à travers le monde, en particulier le long des routes ‘Belt and Road Initiative’ de la Chine. Saboteurs et provocateurs, fausses nouvelles, faux drapeaux et opérations psychologiques et noires massives et bien financées.

Ils le font dans l’espoir de créer suffisamment de chaos pour ralentir la croissance économique et les plans d’investissement de la Chine, en les ravageant si possible et en semant un maximum de confusion en cours de route dont ils pourront ensuite pleinement profiter.

Nous vivons la troisième guerre mondiale depuis un certain temps maintenant. Et c’est un combat à mort, sans tabou et sans diplomatie.

C’EST LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE ET L’OUEST NE SE SOUCIE PAS DES CONSÉQUENCES.

Partager

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Réactions en ligne
Voir tous les commentaires

Plus d’histoires deAfghanistan

0
Nous aimerions avoir votre avis en commentaire.x
()
x