A la vue de la libération imminente de Maarib, les USA pètent un câble.


En marge de la reprise-éclair de Hudaydah par Ansarallah qui permet de relier Sanaa au détroit de Bab el-Mandeb, la libération de Maarib où la guerre est militairement finie n’est qu’une question de jour. La panique gagne déjà le camp US/Israël… Et Washington dégaine encore son arme rouillée : la sanction !

Le département du Trésor américain a annoncé avoir placé Saleh Musafar al-Shaer, commandant de l’organisation de soutien logistique des forces d’Ansarallah, sur sa liste de sanctions.

Le département du Trésor américain a placé jeudi un haut responsable militaire d’Ansarallah sur la liste des sanctions l’accusant « d’avoir saisi les biens des partis d’opposition ».

L’institution américaine a prétendu dans un communiqué qu’al-Shaer avait surveillé la saisie par Ansarallah de plus de 100 millions de dollars de biens en utilisant diverses tactiques illégales.
Silencieux quant aux agressions de la coalition saoudienne, le département du Trésor américain a cherché à désigner les forces d’Asarallah comme étant la cause de souffrances du peuple yéménite. Suite aux violentes attaques de la coalition saoudienne contre le Yémen, des milliers de civils dont des enfants et des femmes ont été tués et blessés.
Le gouvernement américain a toujours utilisé les sanctions contre ses opposants dans le but de faire avancer ses propres objectifs politiques.

Selon Reuters, le département du Trésor américain a récemment publié des recommandations visant à améliorer le fonctionnement des sanctions économiques et à en faire un outil plus efficace dans leur politique étrangère.
Le site Web Hill a également signalé que les sanctions contre des individus et des pays en tant qu’outil de politique étrangère des États-Unis avaient décuplé au cours des deux dernières décennies.

D’autre part, selon le quotidien al-Akhbar, malgré le fait que Riyad ait introduit des éléments de Daech et d’al-Qaïda dans la région, les forces yéménites ont réussi à prendre le contrôle de la ville méridionale d’al-Jubah. Ce qui a amené la coalition saoudienne à prendre de nouvelles mesures. Les Saoudiens ont envoyé un bataillon de militants extrémistes salafistes de la province saoudienne de Dhahran vers la périphérie de Maarib. La décision de Riyad s’est faite dans l’espoir de changer la donne en faveur de la coalition saoudienne, ce qui ne semble pas être réalisable. Selon les sources sur le terrain, l’armée et les comités populaires yéménites ont fait de nouvelles avancées au cours des 48 dernières heures. Ils ont réussi à dominer l’ouest et le sud de la région de d’al-Balq al-Sharqi, ainsi que les régions occidentales d’al-Falaj.

Avec ces avancées, les forces de Sanaa ont ruinés tous les espoirs des éléments affiliés à Riyad. Selon les observateurs, la décision saoudienne de déployer des militants extrémistes à Maarib conduira les forces d’Ansarallah à lancer de nouvelles opérations à la frontière saoudienne. La dernière opération de l’armée yéménite et des comités populaires a eu lieu au milieu de cette année, lorsqu’ils ont réussi à faire des progrès considérables et ont avancé jusqu’à al-Khubah, à 15 km de la ville de Jizan. Les forces de Sanaa ont prouvé leur capacité à atteindre la zone d’al-Darb à l’ouest de l’Abha et à pénétrer Jizan, Najran et dominer les grandes villes d’Arabie saoudite.
À cet égard, des sources militaires ont annoncé que les affrontements sur les fronts sud de l’Arabie saoudite ne s’arrêteront cette fois qu’avec la fin de la guerre et du blocus imposé contre le Yémen, ainsi que l’indemnisation des dommages causés aux infrastructures du Yémen au cours de ces dernières années.
Les sources ont souligné que l’ouverture des fronts Najran et Jizan jusqu’à la région de Midi le long de la frontière saoudienne va entraîner l’engagement de nombreux Yéménites, car il s’agit des premiers fronts directs avec l’ennemi saoudien dans les profondeurs de l’Arabie saoudite. Dans cette situation, tous les calculs militaires de Riyad seront bouleversés.

H.L.

Partager
0
Commentez cette publication.x
()
x