Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

“Israël prends pour cible les médias afin de cacher ses crimes de guerre” : Une députée américaine


Rashida Tlaib, membre du Congrès américain, affirme qu’Israël attaque les médias internationaux pour que le monde ne puisse pas voir ses crimes de guerre contre le peuple de Palestine.

“Israël prend pour cible les sources médiatiques pour que le monde ne puisse pas voir les crimes de guerre d’Israël dirigés par l’apartheid en chef Netanyahu. C’est pour que le monde ne puisse pas voir le meurtre de bébés, d’enfants et de leurs parents. C’est pour que le monde ne puisse pas voir les Palestiniens se faire massacrer”, a-t-elle tweeté samedi.

Mme Tlaib est l’une des deux premières femmes musulmanes élues au Congrès américain. L’autre femme est Ilhan Omar, représentante du Minnesota, une musulmane d’origine somalienne.

Critiquant la position du président américain Joe Biden à l’ONU, Ilhan Omar a déclaré sur Twitter qu’il était “dégoûtant et immoral que les États-Unis soutiennent cette violente effusion de sang.”

“Je ne connais aucun autre moment où les États-Unis ont activement bloqué un cessez-le-feu et permis que des civils soient massacrés”, a déclaré Omar.

Samedi, les forces israéliennes ont lancé une frappe aérienne sur un bâtiment qui abritait plusieurs organes de presse, dont l’Associated Press et Al Jazeera, dans la ville de Gaza, dans le cadre de la dernière série d’agressions israéliennes dans la région. L’immeuble de 12 étages s’est entièrement effondré, selon AP.

M. Biden s’est entretenu avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu après cette attaque scandaleuse et a fait part de ses “préoccupations” concernant la sécurité des journalistes dans la région, mais n’a pas condamné le régime israélien pour cette atrocité.

Samedi soir, le secrétaire d’État américain Anthony Blinken s’est entretenu avec le président et directeur général de l’Associated Press, Gary Pruitt.

Blinken aurait “offert son soutien indéfectible aux journalistes indépendants et aux organisations de médias du monde entier et a noté le caractère indispensable de leurs reportages dans les zones de conflit.”

“Il a exprimé son soulagement que l’équipe de l’Associated Press sur le terrain à Gaza reste en sécurité”, selon un compte-rendu de l’appel du porte-parole Ned Price.

La sénatrice Elizabeth Warren (D-Mass.) a appelé les États-Unis à soutenir un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas dans un contexte d’escalade de l’agression israélienne dans la bande de Gaza.

“Les frappes aériennes israéliennes qui ont détruit des médias internationaux et tué des civils innocents de Gaza nous disent ce que nous savons déjà : Israël et le Hamas doivent travailler avec des négociateurs et parvenir à un cessez-le-feu immédiatement et les États-Unis doivent soutenir activement cet effort”, a déclaré Warren dans un tweet samedi soir.

Les forces du régime israélien ont déclaré qu’elles avaient bombardé l’immeuble parce que le Hamas avait “placé des moyens militaires” à l’intérieur de tours d’habitation à des fins de collecte de renseignements, de communication et autres, ce que les médias ont rejeté.

Al Jazeera a condamné l’attaque et a appelé “tous les médias et les institutions des droits de l’homme à unir leurs forces” pour dénoncer le bombardement et tenir Israël “responsable”.

Le président-directeur général de l’AP, Gary Pruitt, a déclaré dans un communiqué que le média était “choqué et horrifié” que l’armée israélienne ait pris pour cible le bâtiment.

Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) a dénoncé le soutien de l’administration Biden aux bombardements israéliens sur “des hommes, des femmes et des enfants innocents à Gaza” et a déclaré qu’il boycotterait la célébration annuelle de l’Aïd organisée par la Maison Blanche.

Plus tôt dans la journée de samedi, Israël a lancé une frappe aérienne sur un camp de réfugiés dans la bande de Gaza assiégée, tuant huit enfants d’une famille palestinienne.

Ces derniers jours, Israël a bombardé l’enclave sous blocus par des frappes aériennes répétées.

Au moins 174 Palestiniens, dont 47 enfants et 29 femmes, ont été tués et environ 1 000 autres blessés à Gaza lors de la dernière série d’agressions du régime israélien, qui a commencé lundi.

Un journaliste de l’AP demande une enquête sur la frappe aérienne israélienne contre un bâtiment des médias

Un rédacteur en chef de l’Associated Press a demandé l’ouverture d’une enquête sur une frappe aérienne israélienne contre un bâtiment abritant certains journalistes dans la ville de Gaza.

Le régime de Tel-Aviv a allégué que les mouvements de résistance du Hamas opéraient dans la tour al-Jalaa, une allégation réfutée par Sally Buzbee, rédactrice en chef de l’AP.

“Nous sommes dans une situation de conflit”, a déclaré Mme Buzbee. “Nous ne prenons pas parti dans ce conflit. Nous avons entendu les Israéliens dire qu’ils avaient des preuves ; nous ne savons pas quelles étaient ces preuves.”

Elle a noté que le bureau de l’organisation à Gaza était là depuis 15 ans et qu’il n’avait jamais été averti de ce genre de choses dans le bâtiment.

“Nous pensons qu’il est approprié à ce stade qu’il y ait un regard indépendant sur ce qui s’est passé hier – une enquête indépendante.”

Le porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a tweeté samedi après la frappe aérienne sur le bâtiment que la sécurité des journalistes est “primordiale”, mais n’a pas dénoncé l’action scandaleuse d’Israël.

L’immeuble de 12 étages s’est entièrement effondré, selon AP. Al Jazeera a diffusé sur Twitter un court clip montrant l’immeuble en train de s’effondrer après avoir été pris pour cible.

L’agence américaine Associated Press et la chaîne qatarie Al Jazeera, dont les bureaux ont été détruits par l’attaque aérienne, ainsi que des groupes de défense de la liberté de la presse, ont fermement condamné le bombardement de la tour par le régime israélien.

Partager

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Réactions en ligne
Voir tous les commentaires

Plus d’histoires deAnalyse

0
Nous aimerions avoir votre avis en commentaire.x
()
x