Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

10/07/2020

Les enquêteurs israéliens menacent les enfants palestiniens de viol


Auteur : G. Hobballah – Almanar

Les enquêteurs israéliens menacent les enfants palestiniens de viol Selon des sources juridiques internationales les enquêteurs  israéliens menacent les enfants palestiniens détenus dans les geôles israéliennes d’agression sexuelle et de viol dans le but d’extorquer des aveux.

Selon le centre Sawasiyia pour les droits de l’Hommes,  le centre de  détention Etzion situé  au sud de Bethléem utilise une nouvelle méthode pour extraire des aveux des détenus mineurs, il les menace de viol ou de violer leurs sœurs ou mères s’ils refusent de coopérer !

Le centre a souligné dans un communiqué que « cela est dangereux, et qu’il y avait une escalade marquée dans l’utilisation des méthodes de harcèlement sexuel et menaces de viol contre des détenus palestiniens, en particulier les enfants, lors de leur interrogatoire par les enquêteurs israéliens.

Il a souligné qu’il existe de nombreux documents rédigés par les organisations des prisonniers qui prouvent  de façon  concluante l’implication du Shin Bet  et de la Direction de détention des enfants palestiniens dans de pareils actes.

 Ces documents évoquent comment les enfants palestiniens sont forcés d’enlever tous leurs vêtements comment ils subissent un harcèlement sexuel , comment ils sont soumis à de fortes  pressions psychologiques rein que pour obtenir des aveux.

Le centre rappelle que « ce genre de traitement sur des enfants est une violation de la Convention de l’ONU contre la Torture et de la 4ème Convention de Genève. La communauté internationale doit peser de tout son poids pour que leurs auteurs soit traduits en justice et que des sanctions doivent être votées si ces abus continuent ».

Orm dans son dernier rapport  qui date du 29 janvier dernier et qui porte sur le 2ème semestre 2010, le Centre  International de Défense des Enfants en Palestine rapporte les témoignages de 40 enfants âgés de 12 à 17 ans. Ce sont tous des Palestiniens de Cisjordanie, tous jugés par la cour militaire israélienne.  Premier  chef d’accusation  pour 62,5 %  d’entre eux : avoir jeté des pierres.

Sir Geoffrey Bindman de l’association Action pour les Enfants Palestiniens affirme que ce « rapport choc apporte les preuves que des enfants ont signé sous la torture des confessions en hébreu alors que la plupart ne comprennent  pas cette langue. Ils sont 47,5% dans ce cas ».

Mots clés:

Plus d’histoires de

About