Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

16/10/2019

Belgique : Les pensions choquantes des collabos


En 1997, le sénateur et avocat anversois Erdman (SP.A) avait déjà remué ciel et terre pour que l’on investigue à ce propos.

Rendons à César ou plutôt à Fred ce qui lui revient En 1997, le sénateur et avocat anversois Erdman (SP.A) avait déjà remué ciel et terre pour que l’on investigue à propos d’une drôle d’assertion qui voulait que 324 collaborateurs belges purs « Troisième Reich » recevaient une pension de la République allemande, mais la volonté politique n’y était pas. Comme on lira ci-dessous, il s’agissait apparemment encore d’une sous-estimation.

On ose espérer que cette fois, le monde politique n’éludera pas le débat face à la découverte d’Alvin De Coninck, fils d’un ancien résistant, qui, menant une recherche sur le dossier des pensions des travailleurs forcés, est allé de surprise en surprise. Cet habitant d’Hoegaarden, qui s’intéresse de près aux travaux du Centre guerre et sociétés contemporaines et à l’histoire de la Seconde Guerre en général, mû par une piété filiale, a pu établir que l’Allemagne contemporaine paie en fait encore les pensions de près de 2 500 collaborateurs belges du Reich (ou en tout cas de leurs veuves).

« Que les anciens soldats qui avaient porté l’uniforme sous le Reich recevaient une pension de l’Allemagne démocratique n’était pas choquant en soi, explique Alvin De Coninck. En fait, en redevenant démocratique, la République fédérale allemande devait assurer la continuité de l’Etat et elle a repris les devoirs de l’Allemagne d’Hitler. Lors de la proclamation d’indépendance des Etats baltes, il y a un peu plus de 20 ans, quelque 100 000 anciens collaborateurs militaires de l’Etat nazi se sont à leur tour adressés aux autorités allemandes pour réclamer elles aussi une pension ». Il se fait que ceux-ci sont venus s’ajouter aux 900 000 personnes bénéficiant déjà d’une telle gratification.

Il y a deux ans, les autorités allemandes, contraintes elles aussi de faire des économies, ont lancé un débat sur ces indemnités qui pèsent toujours sur le budget. Une situation qui devenait peu à peu intenable et c’est ce qui a amené les autorités à vouloir taxer toutes les pensions de guerre à 17 % avec une rétroactivité de 5 ans.

C’est là que le bât blessa : si les pensions sont tout naturellement une compétence fédérale, les impôts à leur sujet relèvent des Länder. Mais outre-Rhin, la protection de la vie privée n’est pas un vain mot et faute d’échange d’informations, il était très difficile d’établir si une pension concernait des victimes du nazisme – comme les travailleurs forcés – ou plutôt des bourreaux. Selon les recherches d’Alvin De Coninck, il apparaît que 13 500 anciens travailleurs forcés (ou leurs veuves) perçoivent encore une petite pension mais c’est aussi le cas de 2500 collaborateurs (ou de leurs veuves) qui ont servi sous le Reich.

Retour au dernier épisode connu : en novembre 2011, suite à l’émotion suscitée par l’imposition des anciens travailleurs forcés, les autorités allemandes ont finalement fait voter un amendement afin d’exempter les victimes du nazisme de cet impôt.

« Le problème », poursuit Alvin De Coninck, « fut que l’administration allemande des impôts ne peut avoir connaissance des noms de ceux qui étaient des victimes. Qui plus est, il y a une divergence d’interprétation entre les critères de victimes du régime national-socialiste et le statut international des déportés. Chez nous en Belgique, ce statut fut reconnu dès 1953 mais ils ne le fut pas nécessairement par l’Allemagne à cette époque. J’ajouterai qu’en 1994, il y a encore eu une période de six mois pour demander ce statut mais l’on n’a guère fait de publicité autour de cette possibilité ».

Alvin De Coninck n’a certainement pas travaillé à l’aveugle : afin d’obtenir les informations les plus pointues possibles, il s’est adressé à des parlementaires de « Die Linke » qui ont fait des interpellations au gouvernement allemand au Bundestag. Son travail d’investigation ne restera pas sans lendemain : il devrait le publier prochainement au Ceges.

Christian Laporte La Libre Belgique 

A lire aussi
طولوا بالكم معاي يا سيد على زيدان لأنكم ستجدون الحل الذي أعرضه عليكم  في نهاية هذه المشاركة من ضابط بحار لأخراجكم من الورطة . أحيي أصحاب هذه الصحيفة الديموقراطية وكل من ...
Lire la suite...
Libye : « Fin des affrontements dans le sud », nouveaux incidents dans l’ouest
Libye (LVO) : A peine le nouveau “gouvernement libyen” annonçant la fin des affrontements dans le sud, que de nouveaux incidents ont éclaté dans l'ouest. Le “Conseil national de transition” ...
Lire la suite...
Un ancien du régime Kaddafi accuse des Français de l'avoir torturé
29/11/2013 à 17:43 Par Mathieu Olivier Prison libyenne. (Photo d'illustration) © AFP Dans un livre paru cet automne, Tahar Dehech, ancien responsable des comités révolutionnaires de Kaddafi, raconte comment il a été ...
Lire la suite...
Un ex-agent de la CIA affirme que les Pasdaran ont infiltré l’armée US
International (LVO) : C'est l'histoire d'un ex-espion de la CIA, d'origine iranienne, qui visiblement n'ayant jamais pu accéder au Top du Top au cours de sa carrière et qui, pour ...
Lire la suite...
Derrière l’enjeu malien : la France coloniale cherche à punir l’Algérie, par Laid Seraghni
Note de LVO : Nous publions cette analyse de Laid Seraghni car elle contient certains faits réels, mais nous avertissons nos lecteurs qu'elle contient aussi des passages avec lesquels nous ...
Lire la suite...
Syrie : Des « forces spéciales » ou de vulgaires takfiris à l’assaut de Damas?!
International (LVO) : L'Agence d'information IRIB a rapporté que ce sont des dizaines de mercenaires, membres de la milice terroristes de l'ASL, la soit disant "Armée Syrienne Libre", formés sous ...
Lire la suite...
Entretien avec le journaliste italien Domenico Quirico, ex otage en Syrie. ( Video Extrait)
VeriteSurLaSyrie Publiée le 16 sept. 2013 "Ils nous ont traités comme des chiens". Domenico Quirico a été retenu cinq mois par des groupes "rebelles" syriens. Il revient sur sa ...
Lire la suite...
Muammar Gaddafi élu Hero des Droits de l’Homme de l’Année 2011
Amnesty International vient d'obtenir un avant-goût du Karma et de la réalité: Il est attribué au guide Muammar Gaddafi le titre de Héros des Droit de l'homme de 2011 dans un ...
Lire la suite...
Syrie : Dossier du jour 25 Décembre 2012
Syrie : l'ASL perd un gros bonnet !Internet (LVO) : L’agence d'information IRIB se référant à Al Arabi Press a fait savoir que la Défense Nationale syrienne arabe est parvenue ...
Lire la suite...
« Nous sommes les moudjahidines ! » ( + Audio)
Par Ali-excelso 9 septembre 2013, 14:34 « Nous sommes les moudjahidines ! ». La tension était à son maximum, les frères n'ont pas lâché le morceau, ils ont lutté comme des lions ! ...
Lire la suite...
جهاز عسكري جديد للثوار تصريح للسيد علي زيدان
Libye : « Fin des affrontements dans le sud »,
Un ancien du régime Kaddafi accuse des Français
Un ex-agent de la CIA affirme que les
Derrière l’enjeu malien : la France coloniale cherche
Syrie : Des « forces spéciales » ou de vulgaires
Entretien avec le journaliste italien Domenico Quirico, ex
Muammar Gaddafi élu Hero des Droits de l’Homme
Syrie : Dossier du jour 25 Décembre 2012
« Nous sommes les moudjahidines ! » (

Mots clés: , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deEurope

About LVO