Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

22/10/2017

Irak: Les forces irakiennes libèrent Mossoul


Les forces irakiennes ont repris environ les deux-tiers de l’est de Mossoul aux takfiristes de Daech  depuis le début de leur offensive le 17 octobre, a indiqué un chef d’une force d’élite  dimanche.

« A l’est de Mossoul (…) plus de 60% » des secteurs ont été repris aux jihadistes, a indiqué à l’AFP le général Abdelwahab al-Saadi, l’un des chefs des forces d’élite du contre-terrorisme (CTS), à son QG de Basakhra, au sud-est de la deuxième ville d’Irak.

Une source militaire irakienne a confirmé que les forces de réaction rapide ont libéré de nouveaux quartiers à Mossoul  et ont levé le drapeau irakien sur les bâtiments, a rapporté la chaine satellitaire iranienne arabophone alAlam.

Le Commandant des Opérations de Ninive, le Général Abdel Amir Rachid Yarallah  a souligné que  » des unités des Forces de Réaction Rapide , accompagnées des Forces de la Police Fédérale ont libérés les quartiers de Younis, de Sabawi et Jaffa et ont hissé le Drapeau irakien sur les bâtiments après avoir infligé à l’ennemi des pertes en vie humaine et en équipement militaire. « Nos forces contrôlent la route 60 du  sud-est de Mossoul « .

Le général Yarallah a annoncé qu’ »une unité de l’armée irakienne avait libéré le village d’al-Arkoub et hissé le drapeau irakien sur les toits des bâtiments ».

Le CTS est le fer de lance de l’offensive des forces irakiennes lancée le 17 octobre pour reprendre Mossoul. Ses soldats à la discipline de fer et surentraînés ont été les premiers à entrer dans la ville début novembre, infligeant un revers de taille à l’EI qui occupe la métropole depuis juin 2014.

Mais les takfiristes opposent une résistance acharnée et contrôlent toujours l’intégralité des quartiers ouest de Mossoul. En outre, la progression de la police et de l’armée et l’appui aérien de la coalition internationale sont freinés par la présence de centaines de milliers de civils, les voitures piégées et les tireurs embusqués de l’EI.

Le ministère irakien de la Défense a affirmé que deux voitures piégées et deux lance-mortiers appartenant aux terroristes avaient été détruits dans le village d’al-Arkoub et un nombre d’éléments takfiristes avaient péri.

De même, trois véhicules et trois bulldozers ont été détruits sur l’axe septentrional de Mossoul et plus de 55 terroristes ont été tués.

Un dépôt d’armes et de munitions a été anéanti sur l’axe oriental de Mossoul.

Par ailleurs, lors d’affrontements opposant l’armée irakienne aux éléments takfiristes, 45 terroristes armés ont été tués.

La police fédérale irakienne a également détruit sept voitures piégées sur l’axe méridional de la rive ouest de la ville, avant de tuer 86 daechistes armés. Elle avait déjà tué 28 autres takfiristes dans le même endroit.

Selon une autre dépêche en provenance de l’Irak, les forces populaires épaulées par la police fédérale irakienne à l’ouest de Mossoul, ont réussi à libérer le village de Shukran après avoir éliminé un grand nombre de terroristes.

Najaf en deuil

Au moins sept personnes ont été tuées et quinze blessées dimanche dans une attaque contre un barrage de la police irakienne au sud de la ville de Najaf, revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), selon des responsables.

Il s’agit de la deuxième attaque revendiquée par l’EI en Irak en 24 heures. Samedi à Bagdad, un double attentat suicide commis sur un marché bondé a fait 27 morts et des dizaines de blessés.

Selon le ministère de l’Intérieur, trois assaillants portant des vestes explosives à bord d’une voiture piégée ont attaqué un barrage de police près de la ville de Qadissiyah. En arrivant au barrage, ils ont ouvert le feu, mais « les forces de sécurité ont répliqué, tuant les tireurs et faisant exploser la voiture piégée ».

« Ils comptaient se rendre à Najaf pour se faire exploser », a affirmé Saad Maan, le porte-parole du ministère dans un communiqué.

Qadissiyah est située à environ 70 km au sud de Najaf, la ville sainte chiite du centre irakien où se trouve le mausolée de l’imam Ali.

« Il y a sept morts, dont cinq policiers, et 15 blessés », a indiqué Saad Maan. Le général Qais al-Rahaima, chef de l’armée pour le centre de l’Irak, a avancé un bilan de sept morts, dont 4 policiers, et onze blessés.

L’attaque a été revendiquée dans un communiqué par le groupe takfiriste-wahhabite-terroriste Daech.

Source: Médias 

A lire aussi
Le journaliste Domenico Quirico, libéré de Syrie : « J’ai rencontré le pays du Mal »
Domenico Quirico, journaliste du quotidien "la Stampa", habitué des théâtres de guerre, avait été enlevé en Syrie début avril. | AP/Riccardo De LucaDomenico Quirico, journaliste à La Stampa détenu ...
Lire la suite...
Le Journal algérien Echorouk publie les échanges entre Merah et son négociateur !
Transcription inédite des deux bandes fournies par l'avocate de Mohammed Merah.   1° La première bande : entre Mohammed Merah et un certain "Jossier," (Jussayer ?) capitaine dans le Renseignement français.... La bande ...
Lire la suite...
GAZA. Par Eduardo Galeano*
Pour se justifier, le terrorisme d’État fabrique des terroristes : il sème la haine et récolte des alibis. Tout semble indiquer que cette boucherie de Gaza qui, selon ses auteurs ...
Lire la suite...
Libye : La révolution est en marche
Libye : Le 13 février 2013, la Déclaration des Tribus Libyennes annonce l’enclenchement des représailles et prépare la Révolution du peuple libyen libre. Cet appel lancé au monde, de l’Est à ...
Lire la suite...
Nouvelles de Palestine 12/01/2009
      Gaza : Israël au bord du précipice veut passer à la phase 3 Hezbollah : la 1860 est née stérile Barak et Livni en désaccord avec Olmert  Les médias israéliens accusés ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [20-10-2011]
KADHAFI EST BIEN VIVANT ET IL DIRIGE TOUJOURS LA RESISTANCE LES FORCES DE DÉFENSE LIBYENNES ANNONCENT LA PROCHAINE PHASE DE LA RÉSISTANCE ...
Lire la suite...
Gregorios III : « une dictature de la presse sur la crise syrienne »
« Il n’y a plus de Révolution, il n’y a plus de manifestations. Il y a seulement du banditisme et le monde entier refuse de le reconnaître ». Ces paroles ne ...
Lire la suite...
Pour ne pas oublier.SALEM ABDELKADERJacques Vergès, Lettre ouverte à des amis algériens devenus tortionnaires, Paris 1993Je m'appelle Abdelkader Salem, je suis né le 22 février 1956 à Alger (9e arrondissement). ...
Lire la suite...
Les femmes non musulmanes ont mis le voile islamique pendant un jour
IRIB- Les femmes non musulmanes du monde ont mis le voile islamique le vendredi 1er février pour célébrer la journée mondiale du voile islamique. Selon le site OnIslam, le projet du ...
Lire la suite...
L’Union des Patriotes Syriens organise une manifestation dimanche 23/02/ 2014 à 15 heures à Paris, Place saint-Michel.
Le gouvernement français persiste à vouloir soutenir les djihadistes et intervenir militairement en Syrie. Pour cela et pour soutenir l'armée arabe syrienne, L'Union des Patriotes Syriens organise une manifestation dimanche 23/02/ ...
Lire la suite...
Le journaliste Domenico Quirico, libéré de Syrie :
Le Journal algérien Echorouk publie les échanges entre
GAZA. Par Eduardo Galeano*
Libye : La révolution est en marche
Nouvelles de Palestine 12/01/2009
Nouvelles de Libye [20-10-2011]
Gregorios III : « une dictature de la
Pour ne pas oublier SALEM ABDELKADER.
Les femmes non musulmanes ont mis le voile
L’Union des Patriotes Syriens organise une manifestation dimanche

Plus d’histoires deIrak

About LVO