Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

16/10/2019

Irak: Les forces irakiennes libèrent Mossoul


Les forces irakiennes ont repris environ les deux-tiers de l’est de Mossoul aux takfiristes de Daech  depuis le début de leur offensive le 17 octobre, a indiqué un chef d’une force d’élite  dimanche.

« A l’est de Mossoul (…) plus de 60% » des secteurs ont été repris aux jihadistes, a indiqué à l’AFP le général Abdelwahab al-Saadi, l’un des chefs des forces d’élite du contre-terrorisme (CTS), à son QG de Basakhra, au sud-est de la deuxième ville d’Irak.

Une source militaire irakienne a confirmé que les forces de réaction rapide ont libéré de nouveaux quartiers à Mossoul  et ont levé le drapeau irakien sur les bâtiments, a rapporté la chaine satellitaire iranienne arabophone alAlam.

Le Commandant des Opérations de Ninive, le Général Abdel Amir Rachid Yarallah  a souligné que  » des unités des Forces de Réaction Rapide , accompagnées des Forces de la Police Fédérale ont libérés les quartiers de Younis, de Sabawi et Jaffa et ont hissé le Drapeau irakien sur les bâtiments après avoir infligé à l’ennemi des pertes en vie humaine et en équipement militaire. « Nos forces contrôlent la route 60 du  sud-est de Mossoul « .

Le général Yarallah a annoncé qu’ »une unité de l’armée irakienne avait libéré le village d’al-Arkoub et hissé le drapeau irakien sur les toits des bâtiments ».

Le CTS est le fer de lance de l’offensive des forces irakiennes lancée le 17 octobre pour reprendre Mossoul. Ses soldats à la discipline de fer et surentraînés ont été les premiers à entrer dans la ville début novembre, infligeant un revers de taille à l’EI qui occupe la métropole depuis juin 2014.

Mais les takfiristes opposent une résistance acharnée et contrôlent toujours l’intégralité des quartiers ouest de Mossoul. En outre, la progression de la police et de l’armée et l’appui aérien de la coalition internationale sont freinés par la présence de centaines de milliers de civils, les voitures piégées et les tireurs embusqués de l’EI.

Le ministère irakien de la Défense a affirmé que deux voitures piégées et deux lance-mortiers appartenant aux terroristes avaient été détruits dans le village d’al-Arkoub et un nombre d’éléments takfiristes avaient péri.

De même, trois véhicules et trois bulldozers ont été détruits sur l’axe septentrional de Mossoul et plus de 55 terroristes ont été tués.

Un dépôt d’armes et de munitions a été anéanti sur l’axe oriental de Mossoul.

Par ailleurs, lors d’affrontements opposant l’armée irakienne aux éléments takfiristes, 45 terroristes armés ont été tués.

La police fédérale irakienne a également détruit sept voitures piégées sur l’axe méridional de la rive ouest de la ville, avant de tuer 86 daechistes armés. Elle avait déjà tué 28 autres takfiristes dans le même endroit.

Selon une autre dépêche en provenance de l’Irak, les forces populaires épaulées par la police fédérale irakienne à l’ouest de Mossoul, ont réussi à libérer le village de Shukran après avoir éliminé un grand nombre de terroristes.

Najaf en deuil

Au moins sept personnes ont été tuées et quinze blessées dimanche dans une attaque contre un barrage de la police irakienne au sud de la ville de Najaf, revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), selon des responsables.

Il s’agit de la deuxième attaque revendiquée par l’EI en Irak en 24 heures. Samedi à Bagdad, un double attentat suicide commis sur un marché bondé a fait 27 morts et des dizaines de blessés.

Selon le ministère de l’Intérieur, trois assaillants portant des vestes explosives à bord d’une voiture piégée ont attaqué un barrage de police près de la ville de Qadissiyah. En arrivant au barrage, ils ont ouvert le feu, mais « les forces de sécurité ont répliqué, tuant les tireurs et faisant exploser la voiture piégée ».

« Ils comptaient se rendre à Najaf pour se faire exploser », a affirmé Saad Maan, le porte-parole du ministère dans un communiqué.

Qadissiyah est située à environ 70 km au sud de Najaf, la ville sainte chiite du centre irakien où se trouve le mausolée de l’imam Ali.

« Il y a sept morts, dont cinq policiers, et 15 blessés », a indiqué Saad Maan. Le général Qais al-Rahaima, chef de l’armée pour le centre de l’Irak, a avancé un bilan de sept morts, dont 4 policiers, et onze blessés.

L’attaque a été revendiquée dans un communiqué par le groupe takfiriste-wahhabite-terroriste Daech.

Source: Médias 

A lire aussi
"Cet américain est un âne. Il ne sait pas lire arabe"
Les Américains prétendent vouloir apporter le progrès aux peuples arabes alors qu'ils ne maitrisent même pas la langue de ces derniers. Traduction du panneau : "Cet américain est un âne. Il ...
Lire la suite...
Les nouveaux missiles sophistiqués et précis de la Résistance libanaise
Par Pierre Khalaf Depuis plusieurs semaines, les dirigeants israéliens battent les tambours de la guerre totale. Ils menacent d’attaquer le Liban et les installations nucléaires iraniennes, ainsi que la Syrie, dans ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [24-10-2011]
L'OTAN mène 70 sorties aériennes alors que les mercenaires affirment que l'occupation est achevée Les ...
Lire la suite...
Premiers échanges directs entre le yen et le yuan, sans passer par le dollar
Yens, yuans et dollars. [Truth Leem - Reuters] Les premiers échanges directs entre les monnaies chinoise et japonaise ont débuté vendredi à Tokyo, sans passer par le dollar. Le but est ...
Lire la suite...
بيان اسرة المجاهد الشهيد معمر القذافي  /  12-03-2014
بسم الله الرحمن الرحيم (يا أيها الذين أمنوا اصبروا وصابرو ورابطوا واتقوا الله لعلكم تفلحون) يا ابناء ليبيا الأجاوس اننا نتعرض لمؤامرة دنيئة واسعة النطاق لنيل لمن تبقى من اسرة القائد المجاهد الشهيد ...
Lire la suite...
Samedi 7 Avril de 12h à 1h du matin : journée hommage aux victimes Wê de la crise ivoirienne en général et à Duékoué en particulier
L'ARDEF-E - Association des Ressortissants de Duékoué en France & en Europe - a le plaisir de vous inviter à la manifestation commémorative qu'elle organise ce samedi 07 avril à ...
Lire la suite...
Bachar El Assad à Der Spiegel :  » A la fin, un mensonge reste un mensonge » . Entretien avec Bachar al-Assad (Der Spiegel)
« Nous n’avons pas employé d’armes chimiques. C’est une affirmation incorrecte. Tout comme l’image que vous donnez de moi, d’un homme qui tue son propre peuple. Qui n’est pas contre moi ? ...
Lire la suite...
L'OTAN et les rebelles n'y croient plus
Les pilotes de l'OTAN auraient dit que certains d’entre eux ne sont pas certain de faire une bonne chose en bombardements en Libye, et auraient également exprimé leur réticence à ...
Lire la suite...
Mathaba 3.0 et la Jamahiriya universelle
Apporter un changement au monde à travers l'information et le pouvoir populaire   Annonce éditoriale Avec ses 12 années d'histoire de publication effectives et de plate-forme de distribution et ses antécédents honnêtes, Mathaba exige maintenant un ...
Lire la suite...
Les enfants perdus du djihad
IRIB- Depuis le début du conflit syrien, des milliers de jeunes Européens, parfois mineurs, dont une majorité de Français, ont rejoint la zone des combats. Laissant des familles incrédules et ...
Lire la suite...
« Cet américain est un âne. Il ne sait
Les nouveaux missiles sophistiqués et précis de la
Nouvelles de Libye [24-10-2011]
Premiers échanges directs entre le yen et le
بيان اسرة المجاهد الشهيد معمر القذافي /
Samedi 7 Avril de 12h à 1h du
Bachar El Assad à Der Spiegel :  »
L'OTAN et les rebelles n'y croient plus
Mathaba 3.0 et la Jamahiriya universelle
Les enfants perdus du djihad

Plus d’histoires deIrak

About LVO