Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

23/08/2019

Kadhafi est devenu un trop grand danger pour le Sionistan – PARTIE VI


Kadhafi est devenu un trop grand danger pour le Sionistan – PART VIInternational (LVO) : A l’heure où une catastrophe nucléaire semble menacer le Japon à la suite du séisme et du tsunami de vendredi, les ministres du G8 viennent de déclarer « faire confiance » aux autorités japonaises pour faire face à la crise. Mais pour ce qui est de la Libye, une autre catastrophe, de nature politique celle-là, continue de se produire en France et dans le Monde Arabe.

Les autorités libyenne ont fait savoir jeudi, que la révélation d’un «grave secret» allait entraîner la chute du président français Nicolas Sarkozy, peu après la reconnaissance par Paris du Conseil national de l’opposition comme représentant du peuple libyen. L’agence officielle libyenne Jana a annoncé avoir «appris qu’un grave secret va entraîner la chute de Sarkozy, voire son jugement en lien avec le financement de sa campagne électorale» sans toutefois donner de précision sur la teneur de ce secret.

En réponse, le premier ministre britannique David Cameron et Nicolas Sarkozy ont rendu publique une lettre commune au Conseil européen dans lequel ils écrivent que «Kadhafi et sa clique doivent partir». Et que « la France et la Grande-Bretagne envisageaient des frappes pour empêcher Mouammar Kadhafi d’utiliser des armes chimiques ou son aviation contre ses opposants. »

Du côté arabe, la Ligue arabe réunie au Caire, a voté samedi une résolution demandant au Conseil de sécurité des Nations unies d’imposer une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Libye. « La décision a été prise par vote unanime, après une réunion longue et houleuse ».

La ligue arabe a été Fondée en 1945 et regroupe 22 États. Il y a deux ans, quand la Cour pénale internationale a lancé un mandat d’arrêt contre le président du Soudan, Omar Al-Bashir, qu’elle accusait de crimes de guerre, la Ligue l’a soutenu sans hésiter considérant que ces poursuites étaient une action motivée par des raisons politiques et non judiciaires.

L’unique fois où la Ligue a sévi contre un de ses membres, c’est en 1979, quand l’Égypte s’était fait radié pour avoir conclu un traité de paix avec Israël. Depuis, les sionistes ont pris le dessus au point que même lorsque l’entité sioniste bombarde des populations civiles en Palestine ou à Gaza, l’Organisation se contente simplement de « vivement condamner ».

Mais cette fois, la Ligue n’a pas mis de temps à réagir. Dès que Mouammar Kadhafi a contre attaqué les commandos armés jusqu’aux dents qui tentent de prendre le pouvoir par la force des armes, l’organisation à immédiatement repris les accusations sans preuve des médias à l’encontre du guide libyen et l’a exclu de ses rangs. Et samedi donc, ce sont les 21 autres États membres qui ont réclamé l’aide de l’ONU.

Étonnement, plusieurs membres de la Ligue font face à des soulèvements populaires à l’intérieur même de leurs propres frontières. En réclamant une action militaire contre Kadhafi, ils créent un précédent difficilement compréhensible pour les non initiés. Mais en réalité ils espèrent obtenir l’indulgence des « architectes des révolutions populaires » qui parviennent à détrôner les indécrottables cancres du « nouvel ordre mondial ».

Il faut savoir que Mouammar Kadhafi ne fait pas l’unanimité chez ses voisins. En 2009, lors d’une réunion de la Ligue, il avait pris à parti le roi d’Arabie Saoudite, lui reprochant d’être une marionnette de Washington. Quand les autres membres de la ligue ont essayé de le calmer, il a vidé son sac et a dit tout ce qu’il pensait de celui qui se prétend gardien des lieux saints de l’Islam, faisant remarquer au saoudien que lui-même avait été élu commandeur des croyants par les africains et qu’il était aussi Emir des croyants.
Les dignitaires arabes qui tiennent à garder leurs monopoles et tirant d’énormes profits financiers du commerce de la religion, le voient comme un concurrent dangereux qui leur fait de l’ombre et dont ils aimeraient bien se débarrasser. C’est ainsi que nous comprenons pourquoi Qardaoui a émis une fatwa ou il a carrément légalisé le meurtre, en demandant à l’armée de tuer Kadhafi

En appelant le Conseil de sécurité à éliminer physiquement Kadhafi, car c’est de cela dont il s’agit en réalité puisque le guide de la révolution fait partie de ceux qui se battent jusqu’au bout, la Ligue a franchi une ligne qui risque de remettre en question sa propre légitimité.

Cette implication de la ligue arabe permet en même temps de rendre difficile le fait de parler d’une nouvelle agression occidentale au Proche-Orient puisque cette fois, l’intervention ferait suite à la demande de pays arabes. Des journalistes francs-maçons allant jusqu’à suggérer que certains de ces pays pourraient même donner un coup de main à l’opération.

Il y a même des « spécialistes » en la matière qui pensent que l’intervention est tout à fait envisageable. «Je ne peux pas imaginer un problème plus facile», a dit le général Merrill McPeak, ancien chef d’état-major, dans une entrevue avec Nicholas Kristof, du New York Times. Insultant les militaires libyens, il avance que « le seul fait de savoir que leurs appareils risqueraient d’être abattus inciterait les pilotes « pro-Kadhafi » à changer de camp » selon lui.

Houchang Hassan-Yari, du Collège militaire royal de Kingston prédit quant à lui que, la seule décision de protéger le ciel libyen aurait déjà un impact. Celui de montrer que le monde en a assez de Kadhafi et n’a pas peur d’agir en conséquence » prétends-t-il, occultant la volonté du peuple qui semble déterminé à garder et défendre son « frère guide Kadhafi » et rappeler au monde de ne pas s’ingérer dans les affaires intérieures de la Libye car cela risquerait d’avoir de lourdes conséquences pour bon nombre de pays.

La défense de la démocratie n’est-elle pas aussi le respect des choix des peuples à choisir leur représentant ?  Les tergiversations actuelles envoient précisément ce message.

Les troupes libyennes ne cessent de gagner du terrain. Hier, c’était au tour de la ville d’Ajdabiya d’être libérée. La prochaine, c’est Benghazi. Le quartier général des « terroristes » comme aime le rappeler le leader libyen, la ville qui abrite le soit disant « gouvernement de transition » soutenu par l’Arabie Saoudite et téléguidé par ses amis de la CIA.

Une fois Benghazi tombé, c’en sera fini du coup d’Etat. Kadhafi pourra montrer au monde entier la réalité de la manipulation dont il a été victime. Il ne pourra plus être accusé par la propagande sioniste de Tel-Aviv et de Paris de vouloir bombarder les villes de son pays. Et l’exclusion aérienne n’aura plus de raison d’être.

Les coulisses du monde politicofinancier ne rattrapent en rien la monstruosité des architectes de la mondialisation. Avec, dans certains pays, le gel des avoirs libyens, nous assistons à une réelle escroquerie en règle, sous prétexte que ces investissements seraient la propriété de Kadhafi, selon leurs prétentions. Il s’agirait en réalité d’investissements populaires de la Jamahiriyace qui signifie que le propriétaire de ces biens est le peuple libyen lui-même.

L’Europe et les USA en pleine récession économique, n’ont rien trouvé de mieux que de « braquer » les arabes pour leur saisir, sous couvert de révolution populaire, leur pétrole, leurs investissements et leurs avoirs dans les banques étrangères. 

 Les escroc en col blanc, encouragent donc les peuples arabes à se rebeller contre leurs dirigeants afin de placer de nouvelles marionnettes, si possible, et pour pouvoir en même temps, spolier les peuples.  Ils nous disent « c’est pour leur bien, nous les soutenons dans leur quêtes de démocraties. » mais en réalité, la seule chose qui les intéresse au final, c’est d’assurer la poursuite des pillages des richesses des autres pays.

DRIS pour tous les Opprimés

Lire aussi :

 

A lire aussi
Traduction et synthèse d’un article d’Ashley Smith (Zcommunication.org - 11/8/12)* La plupart des gens associe Amnesty International à son combat contre la torture, la peine de mort et aux campagnes pour la ...
Lire la suite...
L'OTAN et les rebelles n'y croient plus
Les pilotes de l'OTAN auraient dit que certains d’entre eux ne sont pas certain de faire une bonne chose en bombardements en Libye, et auraient également exprimé leur réticence à ...
Lire la suite...
Des terroristes prennent plus de 300 otages dans un hôpital en Syrie
   (LVO) : En Syrie, la confrontation se poursuit entre les forces gouvernementales et la soi-disant "opposition", composée de mercenaires de pays étrangers, malgré la grande destruction des groupes ennemis ...
Lire la suite...
Déploiement massif de l’armée Syrienne, tentative d’encercler Damas et Alep
Un attentat à la voiture piégée a été perpétré mardi près d'un barrage des forces de l'ordre syriennes dans une zone au sud de Damas où l'armée continuait de se ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [13-10-2011]
Mise à jour à 15h40 : Avertissement à Tripoli Les mercenaires de l'OTAN ...
Lire la suite...
L’ingérence occidentale en Syrie en panne d’option crédible à court terme
 Le 24 février s'est tenue à Tunis la conférence des "Amis de la Syrie" réunissant 70 pays, y compris l'Inde, qui a décidé d'y assister après avoir reçu une aide ...
Lire la suite...
Les troubles en Libye ne visent  pas Kadhafi mais l'unité africaine
Tripoli, Libye (LVO) :  Dans un discours prononcé mardi dernier, devant sa maison qui avait été en 1986 la cible de raids américains, le guide Mouammar Khadafi affirme que la ...
Lire la suite...
L’OTAN, fournisseur officieux de l’AQMI ?
L'OTAN, fournisseur officieux de l'AQMI ? AQMI est livré directement en Libye ? La guerre de Sarkozy en Libye ne serait-elle pas un moyen de faciliter la livraison d'armes à "Al-Qaida au ...
Lire la suite...
Les Etats-Unis incluent l’usage de la bombe atomique
Les Etats-Unis incluent l’usage de la bombe atomique dans la doctrine de la guerre préventive Dans un discours remarquable sur la politique nucléaire prononcé le 28 octobre devant le Carnegie Endowment for International Peace (CEIP), ...
Lire la suite...
Gaza: « on n’en veut pas des larmes des Arabes, mais leurs chars »
Le ministre de l’Intérieur du gouvernement de Gaza, Fethi Hamad, a appelé mercredi à la nécessité de débloquer les fonds arabes qui dorment dans les banques américaines et européennes, pour ...
Lire la suite...
L’Otan contrôle la section étasunienne d’Amnesty International
L'OTAN et les rebelles n'y croient plus
Des terroristes prennent plus de 300 otages dans
Déploiement massif de l’armée Syrienne, tentative d’encercler Damas
Nouvelles de Libye [13-10-2011]
L’ingérence occidentale en Syrie en panne d’option crédible
Les troubles en Libye ne visent pas
L’OTAN, fournisseur officieux de l’AQMI ?
Les Etats-Unis incluent l’usage de la bombe atomique
Gaza: « on n’en veut pas des larmes des

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deAfghanistan

About LVO