Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

22/10/2017

L’armée poursuit partout les bandes à Damas


Vendredi soir, outre Midane, les autorités ont repris le contrôle du quartier de Barzeh, dans le nord de Damas, les rebelles confirmant leur « repli tactique » de ces deux quartiers. Toujours dans le nord de l’agglomération, Qaboun serait pratiquement libéré des bandes. Au sud de l’agglomération, le faubourg d’al-Kadam, contigu à celui d’al-Tadamone, aurait lui aussi été purgé de toute force rebelle constituée. Une source sécuritaire a affirmé à l‘AFP que les combats avaient cessé à Tadamone, base de départ des rebelles à Damas..

On signalait des combats dans le quartier Ruken Al-Din, ainsi qu »à Jobar (nord-est) où l’armée semble progresser assez vite, et à Daraya. L’armée progressait ausi dans le quartier (nord-ouest) de Kafar Soussé. Autre zone d’affrontement, les « Champs de Mezzeh », aux approches sud-ouest de la capitale. Systématiquement, les militaires multiplient les points de contrôle aux limites des quartiers afin d’empêcher les bandes décimées d’ »exporter » le chaos dans le secteur voisin.

Sinon, une forte explosion à signaler dans le tunnel d’Al-Amwyeen, qui aurait occasionné d’ importants dégâts matériels. Ce pourrait être l’explosion qu’a entendu la correspondante de Russian Today, Maria Finoshina.

Pour autant la sécurité n’est pas totalement rétablie : le journaliste Mohamed Aisa’id de la télévision syrienne a été kidnappé à Jdaidet Artouz (Damas) vendredi ; ses amis et collègues ont lancé une mise en garde, demandant de « ne pas croire aux informations qui seront lues par ce journaliste tant que l’annonce de sa libération des mains de ses ravisseurs n’aura pas été faite officiellement sur les médias syriens ».

Premier bilan de la « bataille » de Damas

Reste qu’au soir du cinquième jour de ce que l’ASL présentait comme la bataille décisive pour la « libération » de Damas et la chute ou la fuite de Bachar, il semble bien que les groupes armés ne livrent plus que des combats d’arrière-garde, prélude à un « repli tactique » cette fois global. Il se peut que certains puissent se cacher, en attendant « des jours meilleurs », dans des secteurs où la population est plus favorable – relativement au reste de la ville – à l’opposition. Mais on imagine que les autorités vont tout faire pour ne laisser aucun insurgé se refaire une santé ailleurs. Cette bataille de Damas est pour le pouvoir une chance de « casser », militairement et moralement, une partie appréciable de l’insurrection.

Celle-ci, en revanche, peut au moins se vanter d’avoir apporté une atmosphère de guerre et de chaos dans la capitale du pays, jusque-là largement épargnée, si l’on excepte les attentats à la voiture piégée et les combats dans le secteur de Douma (nord-est de l’agglomération), par les violences de l’ASL. Mais ce succès médiatique et psychologique ponctuel lui aura certainement coûté très cher. Accessoirement, les Damascènes dans leur grande majorité risquent de développer un puissant sentiment de « plus jamais ça » et de resserrer les rangs autour du régime. Du reste, l’AFP reconnait, ce samedi 21 juillet, que les manifestations d’opposants du vendredi ont été « de faible ampleur » et n’en signale qu’à Damas et Deraa.

Les postes-frontières repris

Dans le reste du pays, le gouvernement a marqué également des points. S’appuyant sur des sources officielles tant syriennes qu’irakiennes, la chaîne d’information al-Mayadine – lancée récemment par des dissidents d’al-Jazeera pour contrer la désinformation de cette dernière – a confirmé vendredi après-midi la reprise du poste frontalier (vers la Turquie) de Bab al-Hawa, dans le nord d’Idleb. Mais aussi de Boukamal (ou al-Bukamal), la ville frontalière avec l’Irak, située sur l’Euphrate. Mais peut-être s’agit-il plus exactement du poste-frontière et non de la vile elle-même.

À en croire l’OSDH – et donc les médias français – une nouvelle « bataille » majeure s’est ouverte vendredi à Alep, la deuxième ville de Syrie, mais l’officine londonienne pro-ASL ne donne guère de détails à ce sujet : l’OSDH a une fâcheuse tendance à inventer des « violents combats » là où il y a de simples échanges de tirs. Mais attendons d’en savoir plus…

 

Source : InfoSyrie 

A lire aussi
Par Ahmed Halfaoui Les Français ont voté au premier tour des élections présidentielles. Visiblement, au vu de la répartition des scores, ils ont montré la porte à sortie à Nicolas Sarkozy, ...
Lire la suite...
Témoignage d’une libyenne – 19 avril 2012
Depuis toute jeune, mon plus grand désir était de vivre en Libye, les vraies sources du bien être, en tant qu'humain, puis arabo-musulmane. Le choix d'y vivre et la recherche ...
Lire la suite...
Liban: Assassinat de Harriri: La piste franco-israélienne confirmée
Affaire Hariri : un dossier monté de toutes pièces par des Professionnels A peine quelques heures après l’assassinat du Premier ministre Rafic Hariri, le bloc du 14 Mars pro-américain a lancé ...
Lire la suite...
Discours du Président Bachar El-Assad au peuple Syrien, le 6 janvier 2013 (+ vidéo)
Le président syrien Bachar al-Assad a prononcé un discours devant des centaines de Syriens, dans la salle de la Maison de la Culture et des Arts, ce dimanche 6 janvier. Dès ...
Lire la suite...
Discours du Dr Moussa Ibrahim sur Arrai TV [01/10/2011]
   International (LVO) : Le porte parole du gouvernement officiel de la Libye, le Dr Moussa Ibrahim, a accordé un entretien téléphonique à la chaine d'information syrienne, Arrai TV,  lors duquel, ...
Lire la suite...
ALEP : CACHEZ-MOI CETTE VILLE MARTYRE QUE NOUS NE SAURIONS VOIR – Par Michel Raimbaud
Par Michel Raimbaud (1) Paris 12 Mai 2014 La Syrie est confrontée à une guerre sauvage, cruelle, impitoyable: 150 000 morts, des centaines de milliers de blessés, des millions de déplacés et de ...
Lire la suite...
L’ingérence occidentale en Syrie en panne d’option crédible à court terme
 Le 24 février s'est tenue à Tunis la conférence des "Amis de la Syrie" réunissant 70 pays, y compris l'Inde, qui a décidé d'y assister après avoir reçu une aide ...
Lire la suite...
Armes chimiques en Syrie : ils menacent de gazer les alaouites (Vidéo)
Un diplomate étranger résident en Syrie a assuré pour le site Arabs-Press que l’équilibre des forces dans ce pays n’a pas encore été altéré. Ce qui a changé d’après lui ...
Lire la suite...
Nouvelles de Libye [02/10/2011]
15.000 combattants Touaregs arrivés à Sabha Une grande partie des 5 000 missiles ...
Lire la suite...
Le CNT peine à envoyer ses mercenaires à Kufra. Par Libyafreepress
Le CNT a déclaré que le quatrième bataillon du régiment d'infanterie devrait se préparer pour aller à Koufra. Une déclaration du conseil militaire du CNT est affiché partout, demandant aux citoyens ...
Lire la suite...
France : rien de bien nouveau
Témoignage d’une libyenne – 19 avril 2012
Liban: Assassinat de Harriri: La piste franco-israélienne confirmée
Discours du Président Bachar El-Assad au peuple Syrien,
Discours du Dr Moussa Ibrahim sur Arrai TV
ALEP : CACHEZ-MOI CETTE VILLE MARTYRE QUE NOUS
L’ingérence occidentale en Syrie en panne d’option crédible
Armes chimiques en Syrie : ils menacent de
Nouvelles de Libye [02/10/2011]
Le CNT peine à envoyer ses mercenaires à

Mots clés: , , , , , , , , , ,

Plus d’histoires deDémocratie

About LVO