Aller à…

La Voix Des Opprimés

Le journal des incorruptibles

RSS Feed

21/05/2018

Le Syndrome du racisme (supposé) de la France d’en HAUT


Le Syndrome du racisme (supposé) de la France d’en HAUT

Auteur:
Souleiman (LVO)

http://www.rue89.com/files/2009_01_15_Hortefeux_Fillon.jpgL’épisode houleux Brice HORTEFEUX incite à se poser la question de
savoir si les Français sont racistes et, s’ils le sont, de se demander s’ils
sont conscients de leur racisme assorti de clichés abjects et exécrables. Si
racisme il y a, est-il inhérent à leur personnalité? Lorsque Dupont dit que
dans l’Hexagone il y a beaucoup de Noirs, beaucoup de Maghrébins, il fait un
constat suite à un comptage empirique qu’il a fait. Lorsque Lopez dit qu’en
France il y a trop de Noirs, trop de Maghrébins, il fait un comptage assorti
d’un regret. Il regrette qu’il y ait plus de Noirs et de Maghrébins qu’il ne
faut, plus que ce que lui, Français arrogant, pur et dur et aux multiples
préjugés croit-il, peut accepter. Secrètement, il
souhaite que l’on instaure un numérus clausus.
Ah! Que la France était belle du temps
de la Gaule,
pure du temps des Gaulois, aseptisée du temps de Jeanne d’Arc! L’Empire
colonial français ayant disparu, suite à l’indépendance de colonies,
protectorats et autres contrées, il y eut
fatalement un phénomène de ressac
.
Des déferlantes successives ont ramené ou amené
en France des citoyens français de seconde zone non ou mal préparé à un exil, à
un déracinement, à une expatriation qu’on a voulu appeler rapatriement. On n’a
pas, cette fois-ci, arrêté les Arabes à POITIERS et on s’est trouvé obligé de
vivre avec ceux que Georges FRECHE a rangés dans la catégorie des « sous-hommes ».
La France Hexagonale
a désormais ses mosquées, ses célébrations de fêtes musulmanes, ses Français Musulmans qui légifèrent, qui siègeront au
gouvernement.

Les nouvelles us et coutumes
apportées par les pseudo-rapatriés se sont tellement banalisées que le mouton
de l’Aïd n’est plus égorgé dans une baignoire, mais dans un abattoir faisant
partie de toute une logistique. Il faut reconnaître que nombre d’Africains,
d’Asiatiques et de Maghrébins (répertoriés sous le
vocable de "minorités
visibles" comme au Canada) ont fait des efforts incommensurables pour « s’assimiler »,
s’intégrer dans leur terre d’accueil. Il faut reconnaître aussi que, dans leur
immense majorité les Français des diverses provinces françaises n’ont pas
manifesté d’hostilité franche et nette à
l’égard des nouveaux arrivants. Reste
que, de temps en temps des dérapages se produisent. Un préfet de la République, Girot de
LANGLADE, en transit dans un aéroport parisien se heurte au niveau de contrôle
de sécurité à des fonctionnaires noirs et sort de ses gonds racistes. Son
ministre de tutelle, le ministre de l’Intérieur réagit promptement. Il lui
inflige, dans un premier temps, une mesure de suspension administrative, dans
un second temps une mise à la retraite d’office. A L’Intérieur, on ne badine
pas avec le racisme. Ce préfet a franchi le Rubicon!

Mais son ministre de tutelle s’est
par la suite laissé piéger. Il a estimé et il a dit que «un Arabe ça va, mais beaucoup
cela pose des problèmes ». Cela a déclenché un tollé.

Le Parti Socialiste
a trouvé, là, une occasion rêvée pour mettre en difficulté le ministre (dont il
exigeait la démission) et le gouvernement Fillon auquel il appartient. Brice
HORTEFEUX a même été interpellé à l’Assemblée Nationale le mardi 15
septembre
et a répondu ouvertement à son interpellateur, en rappelant aux socialistes
amnésiques la sortie de George FRECHE. C’est que Brice HORTEFEUX a exprimé ses
"regrets" pour un incident considère comme relevant de la
plaisanterie, de la mauvaise plaisanterie certes. C’est que, pour Brice
HORTEFEUX, il y a un rappel de toute la vieille garde. Ses collègues du
gouvernement, Fadéla AMARA et Nora BERRA lui ont apporté leur soutien. A la
mosquée de PARIS, le ministre du culte qu’est HORTEFEUX a reçu l’appui et la
confiance du recteur de la mosquée de Paris, Dalil BOUBEKEUR.

Suprême marque de confiance, Brice
HORTEFEUX a, en plein Ramadan, été invité à un « iftar », ce premier
repas qui marque la rupture du jeûne, lors du mois de ramadan. Cela étant,
l’incident HORTEFEUX étant clos, il faut sanctionner les racistes mais il ne
faut pas voir partout des racistes.

Quand des Français et des
non-Français disent qu’il y a « trop de Noirs dans l’équipe de football »,
il s’agit peut-être seulement d’un constat amer, du regret que l’équipe de
France ne soit pas tellement représentative du paysage français. Ou sont donc
les Auvergnais, les Savoyards, les Bretons, les Provençaux, etc,…..?

Quant à Amine benatia Brouek, peu
nous importe qu’il soit catholique (encore un renégat!), qu’il consomme du
cochon (et pas de porc), qu’il boive de la bière (et pas de l’eau de Zemzen ou
de Vichy). Il a été ce qu’on attendait de lui, « l’Arabe de service ».

Assez souvent, des paroles, des
actes, des comportements sont qualifiés de racistes alors qu’ils n’expriment
que des maladresses et dépassent la pensée de leurs auteurs. Brice HORTEFEUX a
sans doute été maladroit et inconvenant. Quant à ceux qui l’ont piégé et
glorifié la conversion dans les faits au catholicisme, la consommation de la bière, la consommation de porc (cochon
qui s’en dédit!), ils ont
commis un crime de lèse majesté et de lèse-Islam car
il fallait être raciste ou simplement anti-musulman, musulman non pratiquant
pour en parler en plein mois de RAMADAN, mois sacré, mois de piété. Si ceux qui ont monté la cabale
HORTEFEUX ne sont pas racistes, ne sont pas ennemis de fait de l’islam et loin
d’être au-dessus de tous soupçons, ils sont maladroits, ils sont des goujats.
Le mois de ramadan exigeait de la retenue, de la décence, une non mise en
accusation implicite des pratiques de l’Islam, HORTEFEUX a été bien inspiré
lorsqu’il a rappelé aux socialistes leurs écarts de langage et notamment le
fameux « Vous êtes des sous-hommes »
lancé à la figure des harkis de MONTPELLIER par leur député-maire Georges FRECHE.


On a, depuis, beaucoup diabolisé
et brocardé Georges FRECHE. Il est certain que Georges FRECHE a tenu des propos
inadmissibles. Peut-être s’est-il laissé allé par un mouvement d’humeur et qui
sait, un coup de gueule.

Paix aux Hommes de bonne volonté.

Souleiman

Le 24 Décembre 2009

Mots clés: ,

Plus d’histoires deMonde

About SOULEIMAN